Qu’est qu’un serveur DNS

Les serveur DNS sont essentielles au bon fonctionnement de l’internet, il s’agit d’un technique de résolution hiérarchisée des noms pour traduire un nom de domaine totalement qualifié en une adresse IP numérique. Un serveur DNS permet donc d’utiliser les adresses WEB du type www.google.com alors que les serveurs ne peuvent comprendre que les adresses IP numérique, pour accéder à cette même page google avec une IP numérique l’adresse est 216.58.198.206. Cliquer sur les deux liens vous arriverez au même endroit. Les serveur DNS permettent donc de faire correspondre l’adresse IP numérique à un nom de domaine pour l’internet ou un nom de machine pour un réseau local tout simplement.

Le système DNS a été conçu à l’origine pour le réseau Internet et vous y recourez dès que vous vous connectez à une adresse Web telle que www.google.com, Ce nom facile à retenir est traduit par un serveur DNS ou plusieurs serveurs DNS pour obtenir l’adresse IP du site Web recherché.

Les serveur DNS dialogue entre eux. C’est de cette manière qu’ils parviennent à résoudre les noms de domaines qualifiés pour lesquels l’un d’entre eux ne trouve pas de correspondance dans sa base locale. Autrement dit, tous les serveurs DNS forment une sorte de réseau technique à l’intérieur du réseau. Chacun partage ses informations avec les serveurs lesp lus proches.

De cette manière, les requêtes et les réponses transitent de serveur DNS en serveur DNS. Ce processus de collecte de nouvelles données permet à chaque serveur serveur d’enrichir sa propre base de données.

Fonctionnement du système DNS

Il existe deux types de serveur DNS : les maîtres et les esclaves. Le serveur maître est par définition le premier serveur DNS à mettre en place sur un réseau. C’est lui qui mémorise la base de données des noms locaux, contenant un enregistrement pour chaque machine hôte qui fournit les adresses des noms et les adresses IP correspondantes. Autrement dit, la création des enregistrements et l’optimisation de la base sont réalisées sur le serveur DNS maître.

Un serveur DNS esclave contient une copie de la base de données du serveur DNS maître. Une demande de résolution pourra ainsi être satisfaite par l’un ou l’autre. Cela ajoute par ailleurs de la redondance au réseau. En effet, le service DNS est toujours disponible même si le serveur DNS maître est hors de fonction. De ce fait, un serveur DNS (maître ou esclave) tente de résoudre une requête d’adresse de nom de domaine ou machine provenant d’un des clients de la zone d’autorité du serveur DNS principal.

Les machines clientes peuvent lui adresser des requêtes grâce à l’existence d’une entité qui s’appelle le résolveur. Ce mécanisme est intégré aux applications Web telles que les navigateurs qui ont besoin de cette conversion de noms de domaine en adresses IP. Lorsqu’un client a besoin de connaître l’adresse IP correspondant à un nom, le résolveur scrute une zone de mémoire cache local (lorsqu’il est configuré pour gérer un cache local ; la plupart des clients réseau, quel que soit le système, gèrent un cache DNS). Il recherche une entrée correspondant au nom de domaine pour trouver l’adresse IP. S’il trouve, le processus s’achève et l’adresse IP peut être résolue directement par le poste client.

Si l’information ne se trouve pas dans le cache local, le résolveur se sert de l’adresse IP du serveur DNS local (qui est indiqué dans les paramètres TCP/IP du client) auquel il envoie une requête.

Si le nom recherché concerne une machine hôte qui se trouve sur le réseau local, le serveur le trouve dans la base et renvoie l’adresse IP correspondante. Si le nom correspond à une machine qui ne se trouve pas dans le domaine, deux possibilités se font jour. Soit le nom peut être résolu via le cache géré au niveau du serveur DNS local. Le serveur va alors le mémoriser après l’avoir résolu. Soit le nom ne se trouve pas dans le cache du serveur DNS, lequel adresse alors une requête au serveur racine du domaine de premier niveau de l’hôte. Le serveur racine se sert du nom d’hôte pour connaître l’adresse IP du serveur DNS ayant autorité sur le domaine auquel appartient le destinataire. Votre serveur DNS, une fois qu’il dispose de l’adresse IP du serveur DNS de l’autre domaine, lance une requête auprès de ce serveur pour obtenir l conversion du nom de domaine en adresse IP. Le serveur DNS local renvoie ensuite ‘information à la machine qui l’a réclamée.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fondateur

INSCRIVEZ-VOUS

Découvrez des astuces et conseils pour transformer votre site en réussite.

Merci. Vous allez recevoir un e-mail pour confirmer votre inscription. A très vite, Fabien

Pin It on Pinterest

Share This