Créer un blog WordPress

Vous souhaitez créer un blog WordPress ? Cet article, reprends les différentes étapes qui vous permettront de le mettre en place. Il y a beaucoup de points à aborder. Très difficile de le faire dans un seul article, et je ne souhaite pas vous assommer d’informations.

Dès lors, j’ai découpé le fait de créer un blog WordPress en étapes distinctes. Pour chacune d’entre elles, je vais faire un résumé, vous aurez les informations essentielles, mais vous trouverez des liens vers d’autres articles qui vont approfondir chaque étape.

Créer un blog WordPress
Créer un blog WordPress

Mais le plus simple si vous souhaitez trouver toutes les informations pour créer votre blog WordPress dans un seul et même endroit, je vous invite à télécharger mon eBook sur la création d’un blog avec le CMS (forcément, il est plus long que l’article, près de 200 pages). Vous trouverez chaque étape pour créer un blog WordPress de manière très détaillée. Pour le télécharger, il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous.

Sommaire de l’article :

1. Pourquoi créer un blog WordPress ?
2. Blog vs site internet
3. Trouver une idée de blog WordPress
4. Trouver les objectifs du blog
5. Choisir un hébergeur
6. Trouver un nom de domaine
7. Comment créer un blog WordPress ?
8. Commencer avec un blog WordPress
9. Installer un thème
10. Installer des extensions
11. Mettre en place les obligations légales
12. Créer la structure du blog
13. Rédiger le contenu du blog WordPress
14. Optimiser le contenu de son blog
15. Faire venir vos premiers visiteurs
16. Analyser les résultats de son audience
17. Sécuriser son blog
18. Conclusion

1. Pourquoi créer un blog WordPress ?

C’est certainement la première question que l’on peut se poser, pourquoi créer un blog WordPress ? Pourquoi ne pas utiliser d’autres CMS qui permettent de créer un blog ? En effet, on pourrait également penser à Drupal ou Joomla!.

Mais c’est bien WordPress qui est le plus utilisé, et même de loin avec près de 30 % de part de marché. Le gros avantage du CMS, c’est donc son importante communauté, il est régulièrement mis à jour avec des nouvelles fonctions. De plus, il est gratuit et Open Source, ce qui est très appréciable.

Surtout, il est très facile d’utilisation, pour avoir utilisé d’autres CMS, pour moi c’est le plus simple. Même pour ceux qui débutent dans le blogging, il est très intuitif.

Il faut le voir comme une voiture que l’on peut personnaliser. Vous avez des possibilités de bases (les mêmes pour tout le monde) que vous pouvez fortement étendre. On peut le transformer en boutique en ligne, site vitrine, portfolio, réseau social, forum… et bien sûr en blog.

2. Blog vs site internet

Vous vous demandez peut-être quelle est la différence entre un blog et un site internet. Vous pouvez consulter l’article complet sur la différence entre un blog et un site internet. Mais je vais vous faire un résumé relativement simple, un blog est tout simplement un type de site internet.

En effet, on distingue, plusieurs types de sites internet, les sites vitrine, les blogs, les sites e-commerce ou les intranets. Par amalgame, la comparaison se fait souvent entre un blog et un site vitrine. Ce dernier présente généralement une entreprise, un produit, un service, c’est quelque chose de figer dans le temps, on dit qu’il est statique, peu de mise à jour et peu d’ajouts de contenu. Tout le contraire d’un blog. Voici un résumé pour présenter la différence entre les deux.

Blog
  • Le contenu est dynamique
  • L’objectif est de partager du contenu pour créer une communauté
  • Le style d’écriture peut-être plus personnel
  • Interaction forte avec les visiteurs et création d’une communauté

Site vitrine
  • Le contenu d’un site web vitrine est statique. C’est LA grosse différence avec un blog.
  • Son utilisation a généralement un objectif commercial.
  • Le style d’écriture est plus professionnel
  • Interaction assez faible avec les visiteurs

Surtout, créer un blog avec WordPress permet d’effacer la différence entre les deux. En effet, vous pouvez aussi bien créer un blog avec WordPress qu’un site vitrine. Pour créer un, blog on utilise les articles, et pour créer un site vitrine, on utilise les pages. On peut utiliser les deux en même temps.

C’est d’ailleurs une technique classique de webmarketing, créer un site vitrine pour proposer ses produits et services et ajouter un blog pour générer du trafic. Objectif, faire basculer le trafic vers la partie vitrine.

3. Trouver une idée de blog WordPress

C’est la base pour créer un blog WordPress. Il faut trouver le sujet de ce dernier. De quoi va-t-il parler. C’est ce qui va aussi déterminer son potentiel pour le futur. Pourtant, c’est un moment où de nombreux créateurs bloquent.

Cela peut paraître surprenant, mais de nombreux créateurs souhaitent créer leur blog, mais ne savent pas sur quelle thématique ou hésitent entre plusieurs. Comment trouver un sujet de blog ? Le premier point à prendre en compte est la passion, vous devez choisir un sujet qui vous passionne, sinon vous risquez de ne pas le tenir dans le temps ou lorsque vous rencontrerez des embûches. Vous pouvez également choisir une thématique où vous avez des connaissances, de par votre expérience personnelle ou professionnelle.

Pour trouver le sujet, l’idéal est de sélectionner une thématique sur le long terme, qui ne sera pas démodé dans six mois, pour ne pas ruiner vos efforts. Par exemple, un sujet sur un smartphone sera vite démodé quand il y aura la version suivante.

Ensuite, souhaitez-vous utiliser la longue traîne (site de niche) ou la courte traîne (généraliste). Dans le premier cas, vous vous spécialisez sur un sujet précis (par exemple : soulager le mal de dos sciatique), dans le second vous restez très vague (la santé par exemple, c’est large). Il est clair qu’il vaut mieux un sujet très précis, vous pourrez ainsi créer une communauté et développer une vraie expertise sur votre domaine.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article pour trouver un sujet de blog, notamment pour les outils qui permettent de vérifier que le sujet vaut le coup, qu’il peut générer suffisamment de trafic, on peut citer Google keyword Planner (AdWords), Ubersuggest ou encore Trends. Il faut un volume d’au moins 10 000 visiteurs potentiel sur la thématique principale et une concurrence modérée.

Ubbersugget pour générer des mots-clés
Ubbersugget pour générer des mots-clés

4. Trouver les objectifs du blog

Une fois que vous avez déterminé la thématique du blog, il faut choisir ses objectifs. En effet, ne pas avoir d’objectif, c’est naviguer à vue. Vous ne savez pas où vous allez, vous ne priorisez pas vos actions et vous ne parviendrez pas à faire avancer votre blog.

Il existe trois types d’objectifs, les longs (le but), moyens (stratégiques) et courts (opérationnels). Dans l’article sur les objectifs, je détails chacun d’eux. Dans celui-ci, je vous propose également de découvrir une méthode (SMART) qui permet d’en déterminer des réalistes, vous trouverez des exemples d’objectifs…

L’objectif le plus important est le long, c’est le but. C’est donc la finalité de votre blog. Souhaitez vous en vivre (voir la monétisation d’un site internet), souhaitez obtenir des prospects, souhaitez-vous simplement partager votre passion… Posez-vous deux questions, pourquoi faites-vous votre blog et quelle est la cible de visiteurs de ce dernier (voir comment créer un persona) ?

En fonction de ce premier objectif, ceux qui sont à moyen et court terme seront différents. C’est donc la base. Tout part de là.

5. Choisir un hébergeur

Le choix d’un hébergeur pour créer un blog WordPress n’est pas à prendre à la légère. Selon votre choix, vous aurez plus ou moins d’options de disponibles, plus ou moins de sécurité, des tarifs plus ou moins chers.

Si vous ne souhaitez pas vous embêter par la suite pour l’installation de WordPress (nous verrons cela prochainement), faites le choix d’un hébergeur qui permet l’installation en un clic. Le plus connu des hébergeurs en France est certainement OVH, mais vous pouvez aussi consulter la liste des meilleurs hébergeurs francophones si vous souhaitez en choisir d’autres.

Un article complet résume les différences d’options entre hébergeurs, mais pour faire simple, vous aurez un choix à faire entre hébergement mutualisé ou dédié. Dans le mutualisé, vous n’avez pas a gérer le côté technique, mais vous êtes bridé en termes de puissance, le serveur est partagé entre plusieurs clients (vous pouvez cependant augmenter vos capacités avec des forfaits mensuels plus élevés). Pour un serveur dédié, toute la puissance du serveur vous est affectée, par contre vous devez gérer la partie technique.

Ne prenez surtout pas d’hébergeur gratuit, vous le regretterez à un moment ou un autre, je vous conseille de prendre un serveur performance chez OVH pour 12 euros par mois, vous aurez une très grosse marge avant d’atteindre sa capacité maximum. Pour débuter (si le prix vous freine), vous pouvez partir sur un serveur intermédiaire, puis évoluer vers une meilleure configuration, même s’il vaut mieux partir directement sur quelque chose de très bien.

6. Trouver un nom de domaine

La première étape, c’est de trouver un nom. Vous devez trouver un nom pour votre blog. De un, pour que vos visiteurs le retiennent et reviennent, de deux, pour pouvoir réserver le nom de domaine. Il est important d’utiliser votre propre nom de domaine plutôt qu’un sous-domaine, déjà pour faire plus pros et par ce que cela ne coûte pas cher, une dizaine d’euros par an.

Vous pouvez consulter l’article pour trouver un nom de blog et réserver un nom de domaine afin d’approfondir le sujet.

On peut dégager les grandes tendances pour trouver un nom de domaine, voici trois types de noms de domaine que vous pouvez créer :

  • Nom de domaine optimisé pour le référencement
  • Nom de domaine original
  • Nom de domaine mixte (une partie avec mot-clé SEO + une partie nom original)

Ci-dessous, voici quelques méthodes pour trouver un nom de domaine :

  • Regardez le nom de vos concurrents
  • Prenez un dictionnaire de synonymes
  • Utilisez votre nom
  • Utiliser un générateur de nom en ligne
  • Anticiper les autres langues (si vous souhaitez vous développer à l’international, utilisez un nom neutre)
  • Faire un jeu de mots
  • Utiliser des abréviations dans le nom de domaine (wp pour WordPress par exemple)

N’oubliez pas de vérifier si le nom est déjà réservé ou protégé (nom de marque). Pour réserver le nom de domaine, vous devez choisir l’extension (.com, .fr, .net). Prenez un nom où le « .com » est libre, c’est le plus générique, mais vous pouvez sélectionner une autre extension pour afficher le blog.

7. Comment créer un blog WordPress ?

Voyons maintenant comment créer un blog WordPress. Autrement dit, c’est le moment pour installer WordPress en ligne. Pour cela, vous trouverez un article qui reprend étape par étape l’installation et la mise en place chez l’hébergeur OVH (vous aurez des captures d’écrans).

Pour la démonstration, j’ai donc choisi de créer un blog WordPress chez cet hébergeur, mais vous pouvez choisir un autre hébergeur, le principe reste similaire. Il faut simplement vous assurer que ce dernier possède l’installation en un clic si vous ne souhaitez pas procéder vous-même à l’installation de WordPress. Sinon, pour installer vous-même WordPress, vous trouverez cet article qui montre comment procéder en local.

Pour créer un blog WordPress, avec OVH, vous devez vous rendre sur le site de l’hébergeur. Voici les étapes :

  • Rendez-vous dans la partie nom de domaine et renseignez celui que vous avez choisi.
  • Choisissez les options concernant le nom de domaine (DNS anycast, service OWO, service Gold…)
  • Choisir le type d’hébergement que vous souhaitez
  • Sélectionnez les options de l’hébergement (c’est ici que vous devez sélectionner le module WordPress)
  • Sélectionnez ou refusez les offres complémentaires
  • Vérifiez votre commande
  • Créez votre compte et payez
Installer WordPress chez OVH sur un serveur performance
Installer WordPress chez OVH sur un serveur performance

Une fois que vous avez réalisé ces étapes, vous recevrez un e-mail qui vous donne toutes les coordonnées pour accéder à votre blog. Notamment les informations sur l’identifiant et le mot de passe pour la gestion de l’espace administration de WordPress.

8. Commencer avec un blog WordPress

Une fois que votre blog WordPress est prêt, il va falloir débuter avec ce dernier, mais par où commencer ? Ne foncez pas tête baissée dans la création de contenu, nous verrons cette partie très prochainement. Avant, il y a des modifications et personnalisations à apporter à WordPress. J’ai créé un article qui reprend étape par étape les premiers éléments à mettre en place sur votre nouveau blog. Voici la liste :

Réglages des médias dans WordPress
Réglages des médias

9. Installer un thème

Vous venez de créer un blog WordPress, lorsque vous vous connectez dessus, c’est l’apparence par défaut qui apparait. Dans la majorité des cas, vous souhaiterez changer le thème de votre blog.

Comment procéder, c’est très simple, il suffit de choisir un nouveau thème et de l’installer dans apparence. J’ai créé un article pour la procédure.

Le plus difficile, se sera de choisir le thème, vous aurez le choix entre des payants (premium), des gratuits ou créer votre thème (il existe des logiciels pour cela). Je vous conseille de choisir des thèmes qui ont beaucoup de téléchargements, car ils ont un suivi dans le temps. Les payants sont généralement bien suivis également, car il y a un intérêt financier. Vous pouvez en trouver sur ThemeForest ou TemplateMonster.

Créer son thème WordPress sans code
Créer son thème WordPress sans code

Si vous prenez un thème qui n’est pas suivi ou qui s’arrêtent, le risque c’est d’avoir un thème obsolète qui créer des bugs avec les nouvelles mises à jour du CMS et des problèmes de sécurité.

Si vous appliquez des modifications esthétiques à votre thème directement dans le code, vous pouvez créer un thème enfant pour éviter que les modifications s’effacent lors d’une mise à jour.

10. Installer des extensions

Une fois l’apparence personnalisée, vous pouvez également personnaliser les options de WordPress. Autrement dit, vous ajoutez des extensions qui permettent de lui donner davantage de possibilités.

En effet, WordPress est un tronc commun, lors de son installation tout le monde a les mêmes possibilités, mais tout le monde n’a pas les mêmes besoins. C’est pour cela qu’il existe des plugins. Par exemple, pour créer une e-boutique, une newsletter, gérer les redirections, les SPAMs…

Il y a un vrai marché autour des extensions, créer un blog WordPress, c’est utiliser le principal CMS, les développeurs l’ont bien compris, beaucoup se sont donc lancés dans la création de plugins pour étendre les possibilités du CMS.

Vous pouvez consulter cet article qui décrit l’installation d’une extension. Il faut aller dans « Extensions » pour en ajouter. Le principe d’installation et de sélection est très similaire aux thèmes. Il vaut mieux utiliser des plugins très téléchargés qui seront suivis dans le temps que de risquer d’installer des plugins peu connus qui risquent de mettre en péril la stabilité de votre blog.

J’ai créé un article qui reprend les principaux plugins selon une vingtaine de catégories. Selon vos besoins, vous n’aurez cas piocher dedans.

11. Mettre en place les obligations légales

Lorsque vous allez créer un blog WordPress, vous verrez qu’il existe plusieurs obligations légales, mais vous le savez certainement. Même si vous êtes un particulier, on ne peut pas faire n’importe quoi sur internet.

Peu importe votre statut, vous devez mettre en place des mentions légales sur votre blog. Vous trouvez un article complet qui présente leur mise en place.

Si vous vendez un produit ou un service, vous devez mettre en place des conditions générales de vente. Encore une fois, vous trouverez un article pour créer vos CGV.

Concernant le tracking, vous devez être vigilant sur les outils que vous utilisez. Il faut informer les visiteurs (en créant un bandeau et une page dédiée par exemple) sur les cookies notamment. Depuis mai 2018, la loi RGPD oblige à obtenir le consentement pour collecter les informations personnelles de vos visiteurs. Par exemple, pour obtenir votre e-mail pour votre inscription à ma newsletter, j’utilise le double opt-in.

Cela consiste à vous inscrire, je vous envoie un mail pour confirmer votre adresse plus votre souhait de vous inscrire, en confirmant, vous donnez votre consentement.

Vous devez également informer vos visiteurs (lorsque les informations personnelles sont collectées) sur le mode de conservation, d’utilisation et de sécurisation. De même, vous devez leur indiquer comment ils peuvent demander la modification ou la suppression de leurs données.

12. Créer la structure du blog

C’est l’étape avant la création du contenu. Mais elle est très importante et aura des conséquences pour la réussite de votre blog. En effet, elle va influencer deux aspects primordiaux, l’expérience utilisateur et le référencement naturel.

Créer un blog WordPress avec une structure bien faite permet à vos visiteurs de trouver facilement le contenu, donc vous pouvez les maintenir plus longtemps sur votre blog et même faciliter l’interaction avec eux. Cela permet de baisser le taux de rebond (nombre de visiteurs qui quitte votre blog après avoir visité une seule page) et augmenter le temps de visite moyen ainsi que le nombre de pages vues.

Pour les moteurs de recherche, la structure est importante, car elle joue sur la profondeur des pages (on y reviendra, c’est le nombre de clics pour accéder à un article depuis la page d’accueil) et le maillage interne (on y reviendra aussi, ce sont les liens qui pointent entre les articles du blog). Cela facilite grandement le travail de référencement du robot des moteurs de recherche. Plus il trouve facilement et rapidement vos articles, mieux c’est. Un article difficile à trouver au fin fond de votre blog sera plus difficilement référencé.

J’ai créé un article complet pour vous aider à créer une bonne arborescence de votre blog. Vous trouverez notamment comment la réaliser, les principaux emplacements pour créer la structure et les erreurs à éviter.  C’est impossible de le résumer rapidement, cela mérite bien un article complet. Un exemple de structure ci-dessous :

Ancienne arborescence simplifiée du site Numelion
Ancienne arborescence simplifiée du site Numelion

Pour faire un simple aperçu, voici les emplacements qui permettent de mettre en place la structure :

  • Menu de navigation
  • Menu secondaire
  • Barre latérale
  • Footer (bas de page)
  • Avant ou après l’article
  • Créer un espace dans l’article
  • Moteur de recherche (pour les visiteurs)

13. Rédiger le contenu du blog WordPress

C’est peut-être le plus important dans la création d’un blog. N’oubliez jamais cette devise, « le contenu est roi » de Bill Gates. Créer du contenu, des articles, vidéos, infographies… vous permet de vous positionner dans les résultats des moteurs de rechercher, d’avoir des partages… Le contenu, c’est ce qui vous permet d’obtenir une audience.

L’idéal est de créer du contenu qui ne se périme pas. Autrement dit, des articles qui seront toujours d’actualité dans 5 ans (même s’il y aura des petites mises à jour à faire). Ainsi, vous obtiendrez un trafic qui sera extrêmement stable et plus vous ajouterez de contenu, plus votre trafic grimpera.

En créant un contenu de qualité, vous allez également pouvoir créer une communauté. En effet, en partageant vos connaissances sur votre thématique, ceux qui sont en recherche d’informations souhaiteront certainement vous suivre. Le contenu est au cœur d’un blog.

Mais comment créer un article de qualité ? Vous trouverez un article complet pour rédiger les articles de votre blog. Voyons tout de même les points clés, il faut dans un premier temps trouver le sujet, voici des moyens rapides :

  • Assurer une veille d’information sur votre secteur (forum, site d’actualité, blog…)
  • Noter des idées lorsqu’elles surviennent
  • Utiliser des outils de recherche vus précédemment (Google Keyword Planner, Ubbersuggest, Trends…)
  • Regarder vos concurrents
  • Répondre aux besoins de ses lecteurs

Je vous invite à consulter cet article qui présente une liste complète d’idées d’articles pour ne pas connaître le syndrome de la page blanche.

Avant de commencer la rédaction du contenu, il faut mettre en place la « pré-rédaction » :

  • Travailler dans des bonnes conditions (ne pas être dérangé, avoir un bon fauteuil….)
  • Faire le plan de l’article avant de l’écrire
  • Déterminer la cible de son article
    Structure pour écrire un article
    Structure pour écrire un article

Maintenant, il faut écrire l’article, vous trouverez à droite une infographie qui résume cette création. Voici les points clés d’un article :

  • Titre
  • Introduction
  • Image en-tête
  • Corpus
  • Image du corpus
  • Appel à l’action (si besoin)
  • Conclusion

14. Optimiser le contenu de son blog (référencement naturel)

Maintenant que le contenu est créé, vous avez donc communiqué avec vos visiteurs, mais il faut optimiser le contenu pour communiquer avec les moteurs de recherche. En effet, c’est eux qui vont vous positionner dans les résultats (les SERPs). Selon votre classement dans les résultats des moteurs de recherche, vous aurez plus ou moins de visiteurs. Vous pouvez consulter cette étude sur le potentiel de visiteurs selon le classement d’un article.

Pour communiquer avec les moteurs de recherche, il y a un ensemble de bonnes pratiques à mettre en œuvre. Je les ai résumés dans un article complet sur le référencement naturel SEO. Je vous invite à reprendre l’article, mais le plus simple est de télécharger l’eBook qui reprend tous les éléments de A à Z pour créer un blog WordPress qui réussit.

Il faut avoir conscience que lorsqu’on créer un blog WordPress (ou n’importe quel site internet), il faut du temps pour le positionner dans les résultats des moteurs. Pour bien commencer, l’idéal est de créer plus de 30 articles avec 1 500 mots.

Infographie des règles SEO indispensables pour référencer son site internetCi-dessous, les grandes lignes à respecter, celles qui vous permettront de bien positionner vos articles :

  • Profondeur des pages (l’article doit être accessible à moins de deux clics de la page d’accueil)
  • Le mot-clé de l’article dans l’URL
  • Le titre de la page (il doit contenir le mot-clé)
  • La méta description (il doit contenir le mot-clé)
  • Les balises entre H1 et H3
  • Taille du texte (votre article doit faire plus de 1 000 mots)
  • Les paragraphes contenant l’expression et en français
  • Mise en gras du texte important
  • Les images avec les balises ALT et TITLE
  • Liens dans la page (maillage interne)
  • Le contenu dupliqué
  • La densité de l’expression clé
  • Les liens et titres (ancres) pointant vers votre page

15. Faire venir vos premiers visiteurs

Une fois que vous aurez créé votre contenu, vous souhaiterez attirer des visiteurs sur votre blog. En effet, c’est le but de tout site internet. La première règle a respecter pour cela, c’est de ne pas être dépendant d’une seule source de trafic. Il faut donc varier ces dernières, comme cela, si une source ne fonctionne plus, il reste les autres.

Par exemple, si votre source principale est le référencement naturel, vous subissez une pénalité de Google, vous perdez une grosse partie de votre trafic. Si vous avez diversifié le mode d’acquisition de vos visiteurs, vous subirez moins la pénalité (car des visiteurs arriveront toujours par d’autres moyens).

Pour cela, il existe de nombreuses méthodes. Elles sont toutes détaillées dans mon article sur les moyens d’augmenter son trafic. Je vous présente les principales :

16. Analyser les résultats de son audience

Une fois que vous aurez créé votre contenu, que vous l’aurez optimisé et que vous aurez mis en place des méthodes pour attirer du trafic, vous aurez des visiteurs sur votre blog WordPress.

Il est temps d’analyser cette audience, pour cela, on utilise des outils (voir la liste des logiciels d’audience). Le plus connu est Google Analytics. Il est gratuit et relativement simple d’utilisation (même s’il peut paraître complexe au premier coup d’œil). Vous trouverez ici les meilleures formations gratuites pour apprendre à l’utiliser.

Utiliser Google Analytics sur un site internet
Utiliser Google Analytics sur un site internet

Dans cet article, je vous présente comment installer Google Analytics pour WordPress (vous aurez même une vidéo présentant la création du compte et l’insertion du code). Une fois que celui-ci sera installé, vous pourrez suivre les différentes données. A vous de déterminer les données clés (KPI), les plus importantes à vos yeux. Généralement, voici les principales :

  1. Le nombre de visites
  2. Le nombre de pages vues
  3. Le taux de rebond (visiteurs qui quittent le site après avoir visité une seule page)
  4. Le temps passé sur le site internet
  5. Le nombre de conversions d’objectifs
  6. Le nombre de visites selon la source du trafic
  7. Le nombre de visites sur les catégories principales
  8. Le nombre de visites sur les principales pages du site

17. Sécuriser son blog

La sécurité de votre blog n’est pas à prendre à la légère. En effet, vous pouvez tout perdre du jour au lendemain. La première étape, c’est de mettre en place des sauvegardes de votre espace FTP et de votre base de données régulièrement.

Pour cela, les meilleurs hébergeurs proposent de le faire pour vous, notamment en mutualisé. Mais l’idéal est de créer ses propres sauvegardes pour ne pas être dépendant de son hébergeur.

Ensuite, il y a des procédures que vous pouvez mettre en place quand vous allez créer un blog WordPress pour le sécuriser. La première est d’installer et d’utiliser un plugin comme iTheme qui va automatiser la sécurité d’un certain nombre de points. Vous trouverez une liste complète dans l’article pour sécuriser le CMS. Voici les différents points que vous trouverez :

  • Avoir un bon hébergement
  • Avoir un certificat SSL
  • Faire les mises à jour WordPress
  • Faire les mises à jour du thème et du plugin
  • Attention au choix des thèmes et plugins
  • Installer une extension de sécurité
  • Mettre en place des mots de passe forts
  • Masquer la version de WordPress
  • Modifier le préfixe des tables dans la base de données
  • Supprimer le compte admin
  • Changer l’adresse URL de la partie administration
  • Empêcher le bruteforce des mots de passe
  • Empêcher la navigation dans les dossiers du serveur FTP
  • Désactiver le fichier édition
  • Bloquer l’accès aux fichiers .htaccess et wp-config.php
  • Sauvegarder votre blog WordPress
  • N’utilisez pas de plugins ou thèmes piratés
  • Bannir des IP ou pays
  • Détecter les changements de fichiers
  • Ajouter Cloudfare
  • Eviter les attaques XSS et MIME

18. Conclusion

Comme vous le voyez à travers cet article, créer un blog WordPress comporte un certain nombre d’étapes, il ne suffit pas d’aller sur le site officiel de WordPress, de télécharger la dernière version et de l’installer.

Il y a une certaine méthodologie à mettre en place pour assurer la réussite de votre blog. Vous trouverez le développement de cette dernière de manière complète dans mon eBook pour créer un blog WordPress. Il suffit de le télécharger depuis le formulaire ci-dessous.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fondateur

INSCRIVEZ-VOUS

Découvrez des astuces et conseils pour transformer votre site en réussite.

Merci. Vous allez recevoir un e-mail pour confirmer votre inscription. A très vite, Fabien

Pin It on Pinterest

Share This