WordPress est lent ? Dans cet article, je partage avec vous un plan d’action pour booster les performances de votre WordPress. Très souvent, on entend que WordPress est lent. Comme je dis toujours, WordPress n’est pas lent. En réalité, WordPress est rapide à partir du moment où on respecte un certain nombre de règles. J’en ai déjà parlé dans une précédente vidéo où j’ai expliqué un grand nombre de points-clés pour accélérer un site internet.

ABONNEZ VOUS À LA CHAÎNE YOUTUBE

Cette fois-ci, j’ai décidé de faire directement un plan d’action en 7 étapes pour accélérer WordPress. On va dire que ce sont les points-clés, les points fondamentaux qui vont vous permettre d’obtenir immédiatement des résultats et ne plus dire que WordPress est lent. À la fin, vous devriez avoir une réelle accélération si vous suivez toutes ces étapes. Votre WordPress devrait devenir plus rapide. Commençons tout de suite avec la première étape.

WordPress est lent

WordPress est lent – Plan d’action en 7 étapes

1 – Lorsque WordPress est lent il faut analyser le site
WordPress est lent ? Utilisez GTMetrix
2 – Choisir une meilleure offre chez votre hébergeur
3 – Utiliser un plugin de cache, vous ne direz plus que WordPress est lent
Plus le nombre de visiteurs est important, plus le système de cache est intéressant
4 – Avoir le moins de plugins possible et bien les choisir
5 – Choisir le bon thème WordPress
6 – Optimiser le poids de vos images
7 – Contrôler de nouveau les résultats à l’audit de vitesse

Étape 1 – Lorsque WordPress est lent il faut analyser le site

Première étape, il faut savoir d’où on part. À partir de ce moment-là, il faut donc calculer le travail qu’il y a à faire. Cela nous permettra ensuite de comparer le résultat à la fin. Il faut analyser son site WordPress en termes de performance et de temps de chargement. Première chose à faire, rendez-vous sur le site GTmetrix et créez un compte gratuitement. Ensuite, vous pouvez lancer un test pour calculer la vitesse de votre site, donc la vitesse de chargement de vos pages.

Le principal avantage de GTMetrix, c’est que le logiciel en ligne est gratuit. Deuxième avantage, il va vous donner un grand nombre d’indications. Notamment, la vitesse de chargement des pages, mais également les axes d’améliorations que vous pouvez mettre ne place sur votre site.

WordPress est lent ? Utilisez GTMetrix

Dans un premier temps, cela permet de calculer le temps de chargement des pages et analyser le travail qu’il y aura à faire pour accélérer WordPress. Une chose importante lorsque vous allez utiliser GTmetrix, pensez à vous mettre sur le serveur de Londres. En effet, par défaut, il est au Canada. Forcément, cela allonge le temps de chargement de vos pages parce qu’il faut traverser l’océan. Mais ce n’est pas justifié, car en réalité, ce n’est pas la faute de WordPress s’il faut traverser l’océan.

Mettez-vous sur le serveur de Londres pour avoir des résultats qui sont plus justes.  Une fois qu’on a obtenu les premiers résultats, qu’on sait le travail qu’on a à faire, on peut commencer à passer à l’action.

Étape 2 – Choisir une meilleure offre chez votre hébergeur

La première chose à faire, c’est de modifier son offre chez son hébergeur. Passer à une offre supérieure. Si vous êtes chez un hébergeur comme OVH et que vous avez pris l’offre d’entrée de gamme. Cette offre est vraiment faible en termes de ressources. C’est-à-dire que vous avez des ressources partagées avec d’autres sites internet. Forcément, cela va avoir une influence sur les performances de  votre WordPress.

La version de base coûte environ 2€par mois chez OVH. Il faut voir le prix chez les autres hébergeurs. Moi, ce que j’utilise, c’est la version performance qui est à une dizaine d’euros. À ce prix, on a vraiment un gain net en termes de performance. Pourquoi ? Car on a des ressources qui nous sont allouées. Elles sont toujours allouées et elles ne sont pas partagées.

Lorsque vous êtes sur un serveur pro ou même d’entrée de gamme, le souci, c’est qu’on passe après les autres sites. C’est-à-dire que les autres sites utilisent les ressources et ce qui reste, c’est pour nous. S’ils ont tout utilisé, il ne reste pas grand-chose, forcément WordPress est lent dans ce cas. C’est pour cela qu’il est intéressant d’avoir une offre plus élevée chez un hébergeur pour avoir davantage de ressources et accélérer notre WordPress.

Étape 3 – Utiliser un plugin de cache, vous ne direz plus que WordPress est lent

Pour éviter de dire que WordPress est lent, il va falloir installer ce qui est très important sur WordPress, c’est un plug-in de cache. Il en existe des gratuits, il en existe surtout un payant. Et j’ai envie de dire, s’il y a un plugin payant à acheter, c’est vraiment celui-ci. Je vous recommande fortement WP-rocket, c’est celui que j’utilise et c’est ce qui fait de mieux en termes de plugins pour les systèmes de cache.

C’est quoi un plugin de cache ? Et pourquoi c’est utile lorsque WordPress est lent ? Un plugin de cache, pour faire très simple, cela va transformer vos pages dynamiques en pages statiques. Initialement, WordPress, c’est un site dynamique, pourquoi ? Parce qu’il y a du code qui se charge à chaque fois qu’un visiteur vient sur votre page. À chaque fois, le serveur doit interpréter ce code et cela lui prend beaucoup de ressources. Par contre, si on le fait en statique, autrement dit, si on prend une photo de cette page au moment où le premier visiteur vient et qu’on l’enregistre, la fois d’après on va chercher cette même page sans avoir besoin d’utiliser les ressources du serveur.

Plus le nombre de visiteurs est important, plus le système de cache est intéressant

Dans ce cas, on gagne énormément de ressources si on multiplie par le nombre de visiteurs. Et si on procède de la sorte pour tous les visiteurs qui viennent, on économise beaucoup de ressources. Plus on a de visiteurs et plus le gain sera important. L’idéal, c’est d’avoir un bon plugin de cache. Il y a des plugins gratuits qui font bien le job, mais il y a souvent des petits réglages compliqués ou ils sont en anglais. Si vous voulez vraiment faire simple, prenez celui qui est payant WP-rocket. C’est vraiment un super plug-in, simple d’utilisation, il y a juste à installer et les réglages sont déjà faits. Bien entendu, vous pouvez apporter quelques petits réglages par-ci par-là.

De plus, ce sont des Français qui sont derrière. Si vous avez un souci, vous pouvez facilement parler avec eux, moi j’ai déjà eu deux ou trois questions à leur poser, ils sont hyper réactifs. Utilisez peut-être un plugin gratuit pour commencer, pour tester, si vous n’êtes pas satisfaits, passez à un plug-in payant comme WP-rocket.

Le gros avantage de WP-rocket, c’est qu’il y a des fonctions additionnelles comme le nettoyage de la base de données. Par exemple, tous les articles qui sont inutiles en base de données sont conservés. En fait, lorsqu’on fait une modification d’article, il y a toujours une sauvegarde qui se fait. Au bout d’un moment, il y a un grand nombre de sauvegardes qui se font dans la base de données. Il faut nettoyer cette base de données pour gagner du temps lors du chargement des pages.

Étape 4 – Avoir le moins de plugins possible et bien les choisir

Maintenant, il faut enlever tous les plugins qui sont inutiles et qui donne comme résultat que WordPress est lent. J’entends souvent des personnes qui disent : « oui, j’ai une vingtaine de plug-ins ». Vingt plugins ? Imaginez vingt plugins sur WordPress, c’est juste énorme. C’est un ajout de code très important pour lui. Très souvent, ces plug-ins ce ne sont pas forcément des références, on va prendre le petit plugin qui ajoute une fonction vraiment limite inutile pour le site. C’est juste du « gadget ». Cela ajoute du code, cela ajoute des failles de sécurité. Cet article vous aidera à choisir un plugin WordPress.

Faites en sorte d’avoir le moins de plug-ins possible. Enlevez tous les plug-ins inutiles. Personnellement, j’essaie toujours de tourner autour de cinq plugins, pas plus. Pourquoi ? Pour avoir justement pas trop de chargement en termes de codes, et surtout éviter les failles de sécurité. Tous mes plug-ins sont des plug-ins ultra-connus avec un suivi derrière des développeurs. C’est vraiment quelque chose d’important. Donc, faites en sorte choisir le moins de plug-ins possible, tout ce qui est inutile ou ce qui n’apporte pas grand-chose, enlevez-le.

Étape 5 – Choisir le bon thème WordPress

Ensuite, il y a le thème de votre site qui peut faire que WordPress est lent. Et là, c’est aussi un poids important. Si vous utilisez un thème gratuit, il y a des chances pour qu’il ne soit pas optimisé pour la vitesse de WordPress. Utilisez plutôt un thème Premium, c’est également un investissement qui est intéressant avec les plugins. Il faut donc choisir un bon thème WordPress.

Comme je l’indiquais tout à l’heure pour l’extension de cache, c’est vraiment intéressant d’utiliser des thèmes Premium, pourquoi ? Parce qu’ils sont optimisés et notamment pour la vitesse. Très souvent, ils mettent en avant dans leur présentation leurs résultats en indiquant que grâce à eux, la performance de votre site sera améliorée. Amélioré en termes de vitesse de chargement de page. C’est souvent un argument de vente pour eux.

Le gros avantage, c’est que vous avez en plus un suivi dans le temps avec un thème premium. Donc, si vous avez un thème gratuit, passez plutôt en premium, pour encore une fois optimiser cette partie qui est vraiment importante. Le thème, c’est quelque chose qui peut fortement alourdir votre WordPress si ce dernier n’est pas optimisé.

Étape 6 – Optimiser le poids de vos images

Un autre point essentiel, c’est d’optimiser la taille des images. Les images, ce sont des poids très importants dans une page. Des fois, on pourrait penser que WordPress est lent lorsqu’une page se charge, mais ce n’est pas WordPress, ce sont les images qui alourdissent la page.

Si vous n’optimisez pas le poids de vos images en compressant ces dernières, cela va fortement alourdir toutes vos pages. C’est-à-dire que si vous utilisez les images dans un format classique, je vais donner un exemple. On va dire que vous prenez l’image originale qui fait par exemple 2 Mo. Cela prend un temps fou à charger pour un moteur de recherche.

Imaginons maintenant que vous en ayez 10 sur votre page. C’est juste énorme et cela va prendre un temps de chargement important. Donc, compressez vos images. Utilisez le format adéquat, si par exemple la page de votre WordPress fait 650 pixels, redimensionnez votre image à 650 pixels. Vous allez voir que cela va vraiment réduire sa taille. Ensuite, utilisez un outil de compression, j’en ai parlé dans une autre vidéo, je vous mettrai le lien dans la description. Si vous voulez réduire la taille de vos images, j’en parle dans un autre article, je peux atteindre un taux de compression de 95%. Ce qui vous vous en doutez fait vraiment gagner un temps fou en termes chargement de pages. Donc, pensez à compresser vos images.

Vous pouvez utiliser une extension, mais comme je vous l’ai dit tout à l’heure, moins j’en ai, mieux c’est. Moi je préfère utiliser un logiciel externe pour faire la compression des images et accélérer le chargement de toutes mes pages.

Étape 7 – Contrôler de nouveau les résultats à l’audit de vitesse

Une fois que vous avez mis en place ces éléments, vous devez vérifier si WordPress est lent (toujours ?). Il est temps de retester dans GTMetrix pour découvrir s’il y a bien un gain de temps au niveau de votre site WordPress. Normalement, si vous avez suivi toutes ces étapes, vous allez avoir une vraie accélération au niveau de votre site WordPress. Relancez un test dans GTMetrix pour voir le résultat. Voilà, c’est la fin de cet article, j’espère que cela va booster votre site WordPress

INSCRIVEZ-VOUS

INSCRIVEZ-VOUS

Découvrez des astuces et conseils pour transformer votre site en réussite.

Merci. Vous allez recevoir un email pour confirmer votre inscription.

Pin It on Pinterest

Share This