Sélectionner une page

Vous souhaitez améliorer les performances de votre site internet / blog ? Je partage avec vous des astuces et méthodes pour améliorer la vitesse de son site internet / blog. C’est un critère qui est très important et dont on entend souvent parler, la vitesse d’affichage des pages d’un site internet.

Améliorer la vitesse d'un site internet

Améliorer la vitesse d’un site internet

Sommaire de l’article :

1. Pourquoi la vitesse d’un site est importante ?
1.1. L’expérience Utilisateur
1.2. Le référencement naturel SEO
1.3. La publicité ou référencement SEA
2. Vérifier la vitesse d’un site internet / blog
2.1. GTMetrix
2.2. Google Analytics
2.3. Les autres outils pour améliorer la vitesse d’un site internet
2.4. Informations complémentaires sur la vitesse d’un site internet
3. Comment améliorer la vitesse d’un site internet ? Les principales méthodes
3.1. Changer de serveur d’hébergement
3.2. Ajouter un CDN dans votre offre
3.3. Utilisez la dernière version de PHP
3.4. Optimiser vos images
3.5. Héberger vos vidéos sur des plateformes
3.6. Les plugins et extensions
3.7. Attention à votre thème
3.8. La lenteur de WordPress est une légende
3.9. Mettre en place un système de cache
3.9.1. WP-Rocket, le meilleur plugin de cache ?
3.9.2. Options complémentaires d’un système de cache
3.10. Faire un site en HTML
3.11. Les scripts que vous allez ajouter
3.12. Nettoyez la base de données
3.13. Soyez vigilant sur vos pages clés

1. Pourquoi la vitesse d’un site est importante ?

Quelles sont les critères qui font que ce paramètre est important ? On pourrait en déterminer trois.

ABONNEZ VOUS À LA CHAÎNE YOUTUBE

1.1. L’expérience Utilisateur

Vos visiteurs, lorsqu’ils vont venir sur votre site internet, sur vos pages, la vitesse d’affichage va être un critère important, il faut savoir que 40% de vos visiteurs vont partir si jamais au bout de trois secondes la page n’est pas affichée.

Autrement dit, il faut que votre page s’affiche rapidement, sinon vous prenez le risque que vos visiteurs repartent et aillent chez vos concurrents, dès lors c’est un risque que vous n’avez certainement pas envie de prendre, surtout si vous vendez vos produits.

C’est encore plus vrai sur les mobiles. Sachant que les mobiles prennent de plus en plus de place et de part de marché, c’est donc un critère qui va devenir très important (même s’il l’est déjà).

1.2. Le référencement naturel SEO

Deuxième point, c’est le référencement naturel SEO, on va prendre Google pour l’exemple, car c’est le moteur de recherche principal, celui qui est le plus utilisé. Google accorde une importance à ce critère, pourquoi ? Parce que l’objectif de Google, c’est de satisfaire les internautes.

Par exemple, imaginons un internaute qui fasse une recherche, le moteur de recherche Google lui trouve un résultat. L’objectif pour le moteur de recherche, c’est que ce résultat soit satisfaisant pour cet internaute, pourquoi ? Parce que sinon, le moteur de recherche prend le risque que cet internaute aille sur un autre moteur de recherche et cela, ils ne veulent surtout pas.

Pourquoi ils ne veulent pas ? Parce que cela leur permet ensuite d’afficher la publicité dans les résultats, donc pour Google, son objectif principal c’est quoi ? C’est toujours de satisfaire les utilisateurs, donc si votre site satisfait les utilisateurs, alors vous allez satisfaire Google.

Et la vitesse est quelque chose d’important pour les utilisateurs et donc c’est quelque chose d’important pour Google. Il le prend en compte dans son classement pour le référencement naturel SEO.

Dès lors, vous allez devoir faire attention à ce paramètre sur votre site. Vous allez me dire, comment Google pourrait sans rendre compte (de la satisfaction du visiteur) ? C’est assez simple, il va prendre en compte certains critères.

Par exemple, il peut s’agir du taux de rebond (le nombre de retour vers la page de recherche et le temps que le visiteur à mis à revenir), ça peut être la durée de session sur votre site… Il va prendre en compte tout un tas de critères à travers son algorithme.

Il va ainsi pouvoir calculer votre position, donc notez bien que la vitesse de chargement d’une page sera un critère important dans son algorithme.

1.3. La publicité ou référencement SEA

Alors, vous allez peut être vous dire, oui, mais moi ce n’est pas grave, j’utilise la publicité pour attirer mon trafic. Donc, je n’ai pas forcément besoin de m’occuper de Google et d’améliorer la vitesse d’un site internet.

C’est une erreur,  car imaginons que vous utilisiez le programme AdWords (désormais Google Ads), je parle des publicités AdWords, donc celles qui permettent d’être affichées dans les résultats des moteurs de recherches, tout en haut. Je ne parle pas de la publicité Facebook ou Twitter ou un autre type, mais uniquement la publicité Google (qui est vraiment intéressante en retour sur investissement), la vitesse est un critère qui est également pris en compte pour le classement de vos publicité.

C’est-à-dire que généralement, il y a plusieurs publicités qui sont affichées et si vous voulez être en première position dans ces dernières, il faudra également faire attention à la vitesse de chargement de votre page (celle sur laquelle vos visiteurs vont arriver). Donc même si vous faites de la publicité pour attirer du trafic, à ce moment-là, la vitesse est un critère important.

2. Vérifier la vitesse d’un site internet / blog

Maintenant, comment procéder dans un premier temps pour faire un petit état des lieux de son site. Avant d’améliorer la vitesse d’un site internet / blog, il faut déjà savoir où il en est. Alors, il y a des outils qui existent et qui sont gratuits, ils sont vraiment intéressants.

2.1. GTMetrix

Moi celui que j’utilise, c’est GTmetrix, il est gratuit, vous devez créer un compte sur le logiciel, donc sur l’application en ligne, vous créez un compte et faites attention à bien vous mettre sur le serveur de Londres.

Je crois que par défaut, il est au canada, alors cela allonge énormément le délai de chargement de votre site internet (alors que ce n’est pas justifié si vos visiteurs sont en Europe). Fait attention d’être sur le serveur de Londres et ensuite vous avez juste à lancer la recherche sur votre site.

L’outil va vous retourner la vitesse de chargement de ce dernier avec tous les points que l’on peut améliorer dessus.

2.2. Google Analytics

Vous allez également pouvoir utiliser Google Analytics, il faut savoir que l’outil intègre des informations sur la vitesse. Il va vous donner des renseignements sur la vitesse de chargement de vos pages.

Pour cela, il suffit d’aller dans « comportement » =>  « vitesse du site » et là vous aurez un grand nombre d’informations qui peuvent-être très intéressantes pour améliorer la vitesse d’un site internet / blog.

2.3. Les autres outils pour améliorer la vitesse d’un site internet

Il  y a d’autres outils qui existent, alors vous pouvez utiliser Pingdom Tools, c’est un outil qui est très intéressant. Je l’utilise de temps en temps, je l’aime bien également, il est assez simple d’utilisation.

Il y a un autre outil qui est pas mal, c’est WebPagesTest, franchement je le trouve également très intéressant, donc ça, ce sont des outils (GTmetrix, Pingdom et WebPagesTest) qui sont vraiment pas mal.

Ensuite, vous pouvez également vous intéressez à Page Speed Test. C’est un outil de Google et vous aurez des résultats directement, il est aussi gratuit. Une fois que vous avez fait l’état des lieux, vous savez le temps de téléchargement de vos pages et vous avez déjà une bonne idée de ce qui vous reste à faire pour améliorer la vitesse d’un site internet / blog (le vôtre en l’occurrence).

2.4. Informations complémentaires sur la vitesse d’un site internet

Il faut savoir que la vitesse d’un site internet / blog va varier en fonction des jours, des heures… Cela va varier c’est normal, ne soyez pas focaliser sur le temps que vous avez, vous verrez que selon les périodes, les heures de la journée, le délai peut être plus ou moins long pour le temps de chargement de vos pages.

Tout dépend par exemple si vous utilisez un serveur performant ou non, imaginons que vous soyez sur un serveur mutualisé, si c’est un serveur qui est très sollicité à une certaine heure, alors le temps de chargement de vos pages va s’allonger parce que le serveur sera justement sollicité à ces horaires. Dès lors, il n’y pas grand à faire pour ce cas spécifique pour améliorer la vitesse d’un site internet à part louer un serveur plus performant. Mais on va y venir.

3. Comment améliorer la vitesse d’un site internet ? Les principales méthodes

Maintenant voyons sur quel critère on peut jouer pour améliorer la vitesse d’un site internet. Je vais faire une présentation succincte pour chaque méthode. C’est une liste qui est assez longue.

Ici, je présente les critères les plus simples sur lesquels nous pouvons jouer pour gagner du temps de chargement très rapidement.

3.1. Changer de serveur d’hébergement

Alors, le premier critère sur lequel nous pouvons jouer pour améliorer la vitesse d’un site internet c’est son serveur.  Je viens d’en parler juste avant, nous pouvons jouer sur le serveur que l’on loue chez son hébergeur.

Je vous donne un exemple. Imaginons que vous soyez chez OVH. Peu importe chez qui vous êtes, vous pouvez être chez d’autres hébergeurs, ils ont tous des offres différentes, moi je connais mieux OVH, donc c’est pour cela que je parle d’OVH.

Donc c’est relativement simple, vous êtes sur une offre « perso », une offre entre guillemet d’entrée de gamme et forcément vous allez avoir des temps qui ne sont pas forcément intéressant. Si vous passez sur un serveur performance par exemple, cela va être un serveur où vous allez avoir des ressources qui vont vous être allouées et vous savez que vous ne serez jamais en dessous de ses ressources qui vous sont allouées, dès lors vous allez grandement améliorer la performance de chargement de vos pages.

Surtout, sur un serveur par exemple perso, un serveur d’entrée de gamme, vous êtes dépendant des autres sites, c’est-à-dire que vous passez en dernier en terme de ressources. Cela signifie que si les autres sites ont besoin de beaucoup de ressources, vous, vous passez après.

Par contre, si vous êtes sur un serveur performance, vous avez des ressources qui vous sont déjà allouées, donc des ressources minimums, vous savez que vous n’aurez jamais en dessous. Avoir un serveur plus performant, permet d’améliorer la vitesse d’un site internet ou d’un blog.

3.2. Ajouter un CDN dans votre offre

De même, je reprends toujours mon exemple avec OVH et le niveau performance, dedans vous avez ce que l’on appelle un CDN qui est inclus. Qu’est-ce qu’un CDN ? C’est tout simplement un serveur de cache. Alors attention, c’est un peu particulier, je reviendrais sur le serveur de cache un peu plus loin.

Un CDN va tout simplement copier le contenu statique de votre site, par exemple des images, des fichiers de style, du JavaScript, il va copier tout ce contenu et il va le dupliquer sur différent serveur à travers le monde.

Je vous donne un exemple, vous avez des visiteurs qui sont au Canada, et bien si le serveur OVH se trouve aux Etats-Unis, les informations qui seront copiées sur le serveur des Etats-Unis, plutôt que les personnes du Canada aillent sur le serveur qui est à Paris, donc il faut qu’il traverse l’Atlantique, cela prend du temps, cela va allonger le temps de téléchargement de vos pages, eux vont directement se connecter sur le serveur des Etats-Unis (où la copie de vos fichiers sont stockés).

Pour vous, cela est complètement transparent si vous administrez votre site, c’est OVH qui gère tout cela, tout ce qui va être CDN, cela va être directement géré par OVH, cela ne pose pas de soucis, vous pouvez également utiliser Cloudflare. Alors, j’ai fait un article sur mon blog si vous souhaitez utiliser un CDN avec Cloudflare. C’est gratuit pour la version d’entrée de gamme et cela fait parfaitement le travail.

Donc cette première solution c’est quoi ? C’est tout simplement de changer de serveur et de passer sur un serveur qui sera entre guillemets plus performant.

3.3. Utilisez la dernière version de PHP

Ensuite, sur ce serveur, pensez à activer la dernière version de PHP. Actuellement, au moment où je fais cet article, nous sommes en version 7.

Très souvent, nous laissons le serveur sur la version 5, si vous n’avez jamais touché aux paramètres, il vous suffit d’aller sur le tableau de bord de votre hébergement. Vous avez la version PHP qui est activée, donc vous pouvez passer en version 7 (ou la dernière version active).

Faites attention quand même, vous avez l’espace de restauration si jamais il y avait un problème. Faites des sauvegardes de votre site au cas où, mais normalement cela ne devrait pas poser de soucis, si vous êtes avec WordPress. La dernière version fonctionne avec PHP 7, donc cela ne posera pas de soucis. L’avantage de PHP 7, c’est que cela apporte un vrai gain en termes de performances.

3.4. Optimiser vos images

Une autre étape qui va être importante, c’est de compresser vos images. Lorsque vous allez ajouter du contenu, ajouter des photos / images dans vos articles ou dans vos pages, vous allez donc utilisez les images.

Mais si vous ne faites pas attention, vous allez utiliser les images telles quelles, par exemple avec le format d’origine. Et ces images sont souvent lourdes et le problème, c’est que cela va allonger le temps de chargements de vos pages, car il faut les charger.

Pour éviter ce problème, on va utiliser un petit logiciel, par exemple Caesium ou un plugin si vous utilisez WordPress. Vous pouvez utiliser un plugin qui va vous permettre de compresser cette image et la redimensionner à la bonne taille.

Donc faites une image qui est compressée et dimensionnée à la bonne taille de vos articles, c’est-à-dire que si vos articles font une largeur de 800 pixels, n’utilisez pas une image qui en fait 1 900, cela est totalement inutile. Vous pouvez utiliser une image qui fait 800 pixels et en plus compressée, vous verrez que vous allez gagner énormément en termes de poids d’image.

Si vous avez 10 images dans vos articles, vous verrez que vous allez gagner beaucoup de  place. Si vous avez déjà utilisé des images, il y a des plugins qui permettent de travailler toutes les images que vous avez déjà ajoutées dans votre WordPress. Il suffit de faire une petite recherche au niveau des plugins et vous en trouverez qui le font.

3.5. Héberger vos vidéos sur des plateformes

Ensuite, si vous utilisez des vidéos, surtout ne les hébergées pas sur votre serveur, sur votre site. Hébergez-les sur un serveur externe, par exemple spécialisé, on peut dire par exemple YouTube, vous stockez vos vidéos sur YouTube et vous ajoutez tout simplement la vidéo par le biais du lien directement dans votre article.

Cela vous évitera de charger cette vidéo depuis votre hébergement web, ce qui serait une grosse erreur, puisqu’une vidéo est extrêmement lourde et cela va allonger le temps de chargement de la page.

3.6. Les plugins et extensions

Ensuite, si vous utilisez un CMS, que ce soit WordPress, Joomla ou Drupal ! peu importe, utilisez le moins d’extensions possible, le moins de plugins possible. Pourquoi ? Pour éviter d’alourdir votre CMS, c’est-à-dire que plus vous allez rajouter de plugins, plus vous allez rajouter d’extensions, plus vous allez ajouter du code et des fonctions et plus votre site va être lent.

Assurez-vous que les fonctionnalités que vous avez ajoutées, les plugins, les extensions sont vraiment indispensables pour vous, pour vos besoins et vos objectifs.

3.7. Attention à votre thème

De même, lorsque vous allez modifier l’apparence, par exemple ajouter des thèmes, faites attention que les thèmes ne soient pas trop lourds et qu’ils prennent en compte la vitesse de chargement des pages. Très souvent, vous avez des thèmes qui communiquent dessus (la vitesse de chargement). Parce qu’ils mettent en avant le fait est que leur travail permet d’avoir un thème qui se charge rapidement.

Vous pouvez d’ailleurs faire des tests, il y a des thèmes qui vont alourdir considérablement votre site, cela va être un handicap plutôt qu’un atout, faites attention à ce point, le thème peut alourdir le temps de chargement de vos pages, donc choisissez un thème qui est également rapide, plus il est léger et simple, mieux se sera. C’est un point important pour améliorer la vitesse d’un site internet.

Alors, j’ai toujours tendance à dire, plus c’est simple et mieux c’est, plus c’est simple et plus vous aurez de bons résultats.

3.8. La lenteur de WordPress est une légende

C’est d’ailleurs quelque chose que j’entends souvent, on dit que WordPress est un CMS qui est lent, en réalité, quand vous creusez, vous posez la question aux personnes, vous leur dites, c’est un CMS qui est lent, d’accord !

Mais pourquoi ? Quel type de serveur utilises-tu ? Les personnes vous répondront qu’elles utilisent un serveur d’entrée de gammes, donc déjà cela ne commence pas bien. Ensuite, ces personnes vont vous dire qu’elles ont 20 plugins d’installés ou 20 extensions d’installées.

Elles vous diront aussi qu’elles utilisent un thème gratuit qui forcément n’est pas optimisé par rapport à un thème premium, moi je trouve que les thèmes premium sont généralement optimisés parce qu’il y a un intérêt économique derrière. Les studios de développement font souvent plus d’efforts que sur un thème gratuit, dès lors vous avez un certain nombre de critères pour que votre WordPress soit lent.

Vous avez un serveur d’entrée de gamme, 20 plugins d’installés et vous avez un thème gratuit qui risque d’être plus lent, vous avez donc une bonne combinaison pour avoir un WordPress qui devient lent et cela peut favoriser cette fameuse réputation disant que WordPress est lent. En réalité, WordPress ne l’ai pas du tout, si vous savez faire attention à un certain nombre de choses, si vous utilisez peu de plugins, un bon serveur, que vous avez compressé vos images, vous utilisez un thème assez rapide, vous êtes déjà bien lancé pour avoir un WordPress qui va être très rapide.

3.9. Mettre en place un système de cache

Ensuite, vous aurez une chose essentielle à faire pour améliorer la vitesse d’un site internet, il faudra ajouter un système de cache. Qu’est-ce qu’un système de cache ? C’est un plugin de cache qui va tout simplement transformer le contenu dynamique en statique, c’est très simple, cela peut paraître compliqué alors que cela est simple.

Lorsque vous cliquez sur un article ou sur une page, votre WordPress va chercher l’information, à travers la base de données, à travers différents scripts, il charge le tout et il affiche la page. Il y a une autre possibilité, au moment où il a affiché cette page, il va l’enregistrer dans un cache.

C’est-à-dire que la prochaine personne qui va se rendre sur cette page, WordPress, n’aura pas à aller chercher ces informations vu qu’elles seront déjà dans le cache, il n’aura pas besoin d’aller charger les scripts, charger les informations de la base de données, il aura juste à aller chercher la page dans le cache, elle est toute prête et il l’affiche, là nous gagnons un temps considérable.

3.9.1. WP-Rocket, le meilleur plugin de cache ?

Utilisez un système de cache, un plugin de cache est très important. Sur WordPress, d’après mon avis personnel, le meilleur c’est clairement WP Rocket, je pense que l’on est beaucoup à le penser. C’est un plugin qui est payant et si vraiment il y a un plugin payant à acheter, c’est bien celui-ci, pour moi c’est le meilleur en termes de plugin de cache.

C’est celui que j’utilise sur mes différents WordPress, il me semble que j’en ai un ou deux sur lesquels je ne l’utilise pas, mais sinon j’utilise toujours WP Rocket. Il n’y a pas photo entre lui et les autres. Faites des tests, vous pouvez en tester des gratuits pour commencer, vous aurez déjà des très bons résultats par rapport au système de cache.

WP Rocket, son avantage, c’est qu’il est très simple d’utilisation, les autres sont un peu plus compliqués, faites des tests et voyez si cela vous convient ou non, et vous verrez de toute façon une amélioration dès que vous mettrez en place un système de cache. Même s’il est gratuit cela ne change rien vu que c’est un système de cache. Ce qui change, ce sont les options complémentaires.

3.9.2. Options complémentaires d’un système de cache

Les options complémentaires vont être intéressantes, je vous donne quelques options complémentaires que l’on peut avoir. Par exemple, l’activation de la mise en cache du navigateur.

Lorsque le visiteur va venir sur votre site, les éléments statiques vont se charger dans son navigateur et la prochaine fois qu’il viendra sur votre site, se sera chargé directement depuis son navigateur, puisque les informations seront enregistrées dedans, cela peut être un gros avantage.

Ensuite nous pouvons avoir l’option qui permet de minifier tout ce qui va être CSS, JavaScript, enlever tous les espaces inutiles pour gagner un peu de place et donc améliorer la vitesse d’un site internet (plus c’est léger mieux c’est),

Nous allons avoir le Lazyload, ce qui permet d’améliorer le chargement des images. Par exemple, si nous avons 5 images dans la page, la première image se trouve tout en haut, elle est visible dès que l’on clique sur le lien de l’article. Par la suite, nous avons quatre images qui elles sont un peu plus bas dans l’article et on ne les voit pas, il faut descendre pour les voir.

Cette première image va être chargée en même temps que la page, c’est-à-dire que quand on charge la page, l’image apparaît immédiatement et les 4 autres images ne seront pas chargées. Il faudra que la personne descende, qu’elle scrolle pour arriver à la 2ème image et c’est à ce moment-là qu’elle sera chargée.

On ne chargera pas les 5 images au moment où la page se charge, cela permet d’aller beaucoup plus vite puisqu’une image, c’est relativement long à charger. Ici, nous chargerons une image, la première si elle est visible, imaginons que cette première image ne soit pas visible, alors nous ne chargerons aucune image, il faudra que la personne descende dans la page pour que le chargement des images se lance au fur et à mesure que l’on descendra et que l’on accède à chaque image.

Ensuite, nous allons pouvoir activer la compression, ce qui est très intéressant. Cela permet de compresser le flux HTTP et de gagner en vitesse. Tous les plugins ne le font pas, regardez si en gratuit le vôtre le fait, sinon vous pouvez utiliser un autre plugin, je crois qu’il y en a des gratuits qui le font, regardez dans les différentes options de ce fameux plugin.

A noter, ces fameuses extensions auront besoin d’accéder à votre fichier .htaccess, c’est un petit fichier qui se trouve à la base du serveur, à la base de WordPress. Un fichier .htacess est un fichier qui permet de mettre en place des règles pour optimiser son site, donc ils auront besoin d’accéder à ce fichier et d’ajouter des règles supplémentaires.

3.10. Faire un site en HTML

Une autre solution, plutôt que d’utiliser un système de cache, c’est de faire directement un site en pur code HTML, si vous faites un site en pur HTML, vous n’aurez pas besoin d’aller par exemple chercher des informations en base de données. Vous allez me dire : « je n’ai aucune connaissance en codage » mais vous pouvez utiliser des logiciels, il y a il me semble Template Toaster et Artisteer qui le font.

Vous pouvez utiliser des logiciels qui permettent de construire votre site et ensuite de tout simplement l’exporter vers votre serveur, c’est une possibilité. En HTML le chargement d’une page est très rapide et très sécurisé également.

3.11. Les scripts que vous allez ajouter

Faites attention de charger tout ce qui va être script à la fin de votre page. Cela aura un gros impact pour améliorer la vitesse d’un site internet. Imaginons que vous ajoutiez des scripts externes, par exemple un script de partage comme AddThis, je ne sais pas si vous connaissez, c’est un script qui permet de mettre en place des boutons de partages sur son site.

Le meilleur moyen, c’est de le mettre en bas de page, pourquoi ? Cela va permettre de charger la page, d’afficher le contenu, au moins le visiteur peut commencer à lire la page, pour lui c’est transparent et seulement après le ou les scripts devront être chargés.

Pensez-y, c’est important, mettez tous vos scripts additionnels, que ce soit externe ou même des scripts qui ne sont pas essentiels, qui permettent juste de l’interaction avec vos visiteurs, mettez les toujours à la fin de votre code.

Imaginons que vous utilisiez un thème et que vous puissiez insérer dans ce thème un script, vous aurez normalement la possibilité de l’insérer soit au début soit à la fin. Donc, mettez-le toujours à la fin.

3.12. Nettoyez la base de données

Pensez à nettoyer régulièrement votre base de données, c’est très important, car cette dernière va prendre de plus en plus de place au fur et à mesure du temps. Une première solution avec WordPress, c’est de limiter le nombre de révisions d’articles que l’on peut faire.

J’ai d’ailleurs fait un sur cette manipulation, si vous voulez limiter ces fameuses révisions, j’avais également fait un article sur comment nettoyer sa base de données au niveau des articles qui sont désormais inutiles.

A savoir, un plugin comme WP Rocket, dedans vous avez la possibilité de nettoyer votre base de données, pas uniquement les révisions, il y a beaucoup de paramètres que vous pouvez nettoyer, cela peut être intéressant.

3.13. Soyez vigilant sur vos pages clés

Enfin, faites attention à vos meilleurs pages, donc dans Google Analytics vous allez pouvoir observer les pages qui ont les meilleurs résultats (en termes de vues), faites toujours attention à ces dernières et à leur temps de chargement. Faites-en sorte que ces temps de chargements soient optimisés afin qu’elles conservent dans le temps leur position.

Nous avons fait un peu le tour de ce que l’on peut mettre en place pour améliorer la vitesse d’un site internet, de ces pages, cela fait pas mal d’informations et il y en a encore beaucoup d’autres que j’aurais pu aborder. On peut dire qu’il s’agit des principales. Je voulais rester le plus simple possible, j’espère que ces astuces vous permettront d’améliorer significativement le temps de chargement de votre site / blog.