Dans cet article, je partage avec vous comment créer une boutique en ligne, comment lancer un site e-commerce. Il faut savoir que j’ai créé ma première boutique en ligne en 2012, j’en avais déjà parlé dans d’autres articles.

Il y avait une partie que je n’appréciais pas beaucoup, c’est pour cela que j’ai arrêté au bout d’un an. La partie que je n’aimais pas, c’était toute la partie logistique. D’ailleurs, nous l’aborderons dans cet article, il faut bien parler des sujets qui fâchent.

Créer une boutique en ligne

Créer une boutique en ligne

Après, j’en garde un très bon souvenir, cela a vraiment été une bonne expérience et cela m’a permis de comprendre ce que je préférais. Je préfère créer des business 100 % numériques sans logistique.

Par contre, ce que je vous propose, c’est un retour d’expérience pour créer une boutique en ligne. Pour cela, je vais vous présenter les huit étapes que vous allez devoir traverser pour lancer votre premier e-commerce.

Étape 1 : Trouver les produits à vendre
Étape 2 – Choisir le logiciel pour créer une boutique en ligne
Étape 3 – Trouver un nom
Étape 4 – Créer une entreprise
Étape 5 – Préparer la boutique et créer une boutique en ligne
Étape 6 – Faire venir des visiteurs sur son e-commerce
Étape 7 – Gérer la partie logistique
Étape 8 – Développer un e-commerce dans le temps

Étape 1 : Trouver les produits à vendre

La première étape pour créer une boutique en ligne, c’est de trouver un produit. Alors, je dis « trouver un produit », c’est plutôt trouver la thématique sur laquelle on va vendre. C’est pour cela qu’il peut s’agir d’un seul produit si l’on a qu’un seul produit à mettre en vente sur sa boutique en ligne ou alors il peut s’agir d’un ensemble de produits dans une thématique.

Par exemple, on pourrait imaginer un site de vente en ligne sur les crèmes de beauté. Ainsi, on pourra proposer plusieurs crèmes de beauté sur différentes marques ou différents types de crèmes de beauté. J’avoue que je n’y connais pas grand-chose, c’est un simple exemple que je prends assez souvent, mais je ne connais pas grand-chose en crème de beauté, mais ce n’est pas grave. C’est un produit intéressant pour indiquer qu’on peut utiliser une gamme de produits, ici des crèmes de beauté.

La première chose à pour lancer un e-commerce, déterminer le produit ou le type de produit que l’on va donc utiliser sur sa boutique. Pour cela, le principe est similaire à la création d’un blog. Nous allons voir cela dans la prochaine partie. Pour l’anecdote, voici les principaux secteurs dans le e-commerce.

Principaux secteurs du ecommerce

Principaux secteurs du ecommerce – Source Fevad 2019

Faire une étude de marché avant de créer une boutique en ligne

Avant de créer une boutique en ligne, on va vérifier différents points. On va réaliser une sorte d’étude de marché. Ici, je vous présente une méthode rapide, mais bien entendu, vous devez l’approfondir.

1 – Le premier point auquel on va s’intéresser, c’est le volume de recherche sur le web. Est-ce que cette recherche est importante ou non (en nombre de requêtes mensuel) ? Est-ce qu’il y a des personnes qui recherchent ? On part toujours du besoin de client, c’est-à-dire que s’il n’y a pas de clients, cela ne sert à rien de vendre quelque chose, vous allez droit dans le mur.

On va lancer une recherche, on peut utiliser différents outils comme Google Ads si on a un compte ou Ubersuggest. Il y a de nombreux outils qui existent. Et on va s’assurer qu’il y a un volume intéressant pour cette thématique. C’est le premier point, on s’assure que des clients potentiels existent.

2 – Deuxième point, on va également s’assurer que la concurrence n’est pas trop forte. S’il y a une grosse concurrence, cela peut-être problématique pour démarrer. Cela signifie qu’il va falloir payer de la publicité. Surtout, elle va être assez chère, parce qu’il y a de la concurrence. C’est compliqué de se placer sur le référencement naturel SEO, parce qu’il y a justement une concurrence qui est là depuis longtemps. Elle a deux gros avantages, l’ancienneté du nom de domaine et la notoriété acquise auprès des moteurs de recherche.

L’idéal, c’est d’avoir une concurrence qui est modérée. Une concurrence faible, c’est plutôt inquiétant, car cela signifie que c’est un marché qui n’est pas intéressant sauf si c’est un marché innovant qui vient d’être lancé. Sinon, cela signifie que d’autres ont essayé, mais ils ont arrêté par manque de rentabilité.

3 – On va s’assurer qu’il y a un bon volume de recherche et une concurrence raisonnable, ensuite on va regarder la tendance : est-ce que c’est à la baisse ou à la hausse ? Est-ce qu’il y a de plus en plus de demandes ou de moins en moins ? Est-ce qu’il y a une saisonnalité ou non ?

Pour cela, on peut utiliser Google Trends. Vous aurez un grand nombre d’informations, vous aurez même les régions ou les villes qui demandent plus ce produit.

C’est intéressant, car cela vous permettra de cibler par la suite vos publicités sur ces régions plutôt que d’aller sur, par exemple, sur toute la France. C’est totalement inutile, puisque si certaines régions sont assez spécifiques pour votre produit, elles sont plus en demande que d’autres, c’est plus intéressant de miser sur ces dernières pour ne pas dilapider le budget que vous avez investi dans la publicité pour vous lancez.

Graphique dans Google Trends

Graphique dans Google Trends

Calculer la marge de vos produits avant de créer une boutique en ligne

Ensuite, vous devez réfléchir à un point clé avant de créer une boutique en ligne. Est-ce que ce produit permet d’avoir une bonne marge ou non ? C’est quelque chose de très important. Il faut déterminer si votre produit vous permettra de dégager des bonnes marges qui vous permettront ensuite de faire tourner votre boutique. Il s’agit notamment du besoin en fonds de roulement lorsque vous allez acheter votre stock.

C’est-à-dire que lorsque vous allez acheter du stock, vous allez avoir besoin d’avancer les fonds et il vous faut de la trésorerie. Je me place dans le cas d’une boutique e-commerce traditionnel. Après, vous allez me dire, il y a le dropshipping (pour la rotation des stocks qui n’existe pas), il y a d’autres solutions qui existent. Je me place dans le cas d’une e-boutique traditionnelle. Il va falloir faire attention aux marges que vous pouvez dégager avec vos produits.

L’objectif, c’est qu’elle soit la plus intéressante (la plus importante) possible, car vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments. Quand vous allez vendre, vous aurez le prix du produit que vous avez acheté à votre fournisseur, vous aurez également le prix de la livraison, vous aurez ensuite les charges d’entreprise, les impôts, peut-être un salarié, je ne sais pas comment vous voulez faire, mais il y a tout un ensemble de charges qu’il faut prendre en compte. Il n’y aura pas uniquement le prix du produit à l’achat chez votre fournisseur.

Il faut prendre en compte tous ces éléments pour pouvoir choisir un produit intéressant. C’est une petite étude du marché, un petit business plan. Cela vous permettra de sélectionner le bon produit et de vous assurer que ce produit est intéressant.

Étape 2 – Choisir le logiciel pour créer une boutique en ligne

Deuxième étape pour créer une boutique en ligne, il faut choisir le bon outil. Il en existe une multitude. J’avais déjà fait des articles sur mon blog avec les meilleures applications de ecommerce. Vous pouvez consulter la liste complète. Il y a des outils pour créer une boutique en ligne qui sont connus : Prestashop, Shopify, WooCommerce avec WordPress…

Moi, ce que je vous invite à faire, c’est à tester ces différentes solutions pour utiliser celle qui vous correspond le plus, celle que vous trouvez la plus simple à utiliser et qui dispose des options dont VOUS avez besoin.

L’objectif, ce n’est pas d’avoir une machine à gaz. L’objectif, c’est de faire quelque chose de simple. Avoir un outil qui vous correspond, qui vous permet de faire les choses simplement. Testez (avec les démos) et utilisez la solution en ligne qui vous permettra de créer une boutique en ligne (votre site de vente en ligne) par la suite.

Étant un adepte de WordPress, le CMS détenant plus de 30 % de parts de marché dans le monde, cela signifie qu’un site sur trois utilise WordPress, j’aurais ma préférence pour une solution comme WooCommerce (mais c’est un avis personnel). Mais j’ai déjà utilisé l’application Prestashop que je trouve très bien faite.

Le choix de l’outil est fondamental. En effet, il sera toujours assez compliqué de changer par la suite, sinon vous devrez faire des migrations d’un système vers l’autre et vous n’êtes pas à l’abri d’avoir des complications qui vous feront perdre au mieux du temps et au pire du chiffre d’affaires. C’est pourquoi il est intéressant de tester les outils avant de choisir celui avec lequel vous allez créer une boutique en ligne.

Vous pouvez faire des tests en local, vous pouvez installer des serveurs web locaux (vous trouverez sur ma chaîne YouTube une vidéo pour utiliser les serveurs web en local). Et ensuite, vous installez par exemple un CMS comme Prestashop pour le tester ou WordPress avec WooCommerce. Vous l’avez compris, vous allez devoir choisir l’outil qui vous permettra de lancer votre boutique.

Étape 3 – Trouver un nom

Une fois que vous aurez choisi l’outil, vous allez devoir trouver le nom de votre e-boutique et l’installer. Il faudra réserver le nom de domaine et installer la boutique chez un hébergeur (ou utiliser une plateforme tout inclus comme Shopify).

On peut mettre en avant trois solutions simples pour choisir un nom et créer une boutique en ligne.

  • Première solution : on peut soit utiliser le nom exact de sa thématique, celle des produits que l’on va vendre.
  • Deuxième solution : on peut utiliser un nom de marque qui est totalement imaginaire
  • Troisième solution : on peut utiliser un mixte entre les deux.

Je vous donne exemple, c’est celui que j’utilise généralement comme exemple. Imaginons que je vends des crèmes de beauté, je pourrais utiliser cremedebeaute.com, c’est le nom exact.

Si je veux un nom de marque, il peut s’agir de numelion.com, c’est un nom de marque qui n’a pas de signification particulière. Si je souhaite ensuite faire un mixte, on pourrait utiliser numelioncreme.com ou numelionbeaute.com. Ce sont généralement des solutions qu’on utilise.

L’avis de Jeff Bezos pour trouver un nom e-commerce

Alors Jeff Bezos, le patron d’Amazon, dans ses 10 conseils pour lancer un e-commerce précise que pour lui, l’idéal, c’est d’utiliser un nom de marque qui n’a pas de signification.

Pourquoi ? Parce que si un jour, votre entreprise veut changer de modèle de business, par exemple changer de produit ou ajouter des produits d’une autre thématique, elle n’est pas enfermée dans un secteur.

À vous de voir ce que vous voulez faire, mais en tout cas vous allez devoir choisir un nom et ensuite aller chez un hébergeur ou une plateforme Saas. Par exemple, OVH, 1&1, il y en a énormément. Je n’ai pas de préférence. Et une fois que c’est fait, vous allez devoir réserver le nom de domaine.

Installer votre boutique en ligne en un clic chez l’hébergeur

Si vous choisissez la solution de l’hébergeur, une fois que vous aurez réservé le nom de domaine, vous avez la possibilité de faire ce qu’on appelle une installation en un clic pour créer une boutique en ligne (ou un site / blog). Cela signifie que les hébergeurs vont vous proposer la possibilité d’installer directement un CMS. Cela peut être Prestashop ou WordPress par exemple… Et ensuite, vous allez mettre WooCommerce si vous avez choisi cette dernière solution.

Regardez les différentes solutions proposées par les hébergeurs pour installer des CMS pour créer une boutique en ligne, quelle solution ils proposent d’installer en automatique ?

Ainsi, vous n’aurez rien à faire, c’est eux qui le font pour vous. Vous avez juste à cliquer sur le bouton « Installer » et choisir le CMS, puis c’est eux qui le font. Ils vous envoient le code pour vous connecter à votre espace d’administration de votre nouvelle e-boutique.

Alors, attention, parce que si vous choisissez un nom de marque, il sera forcément lié à votre nom de domaine. Donc, réservez un nom de domaine avec votre nom de marque.

Il faut que le nom de domaine corresponde au nom de marque. Essayez toujours d’avoir un .com et même si vous ne voulez pas utiliser le .com, essayez toujours de réserver le .com également.

Étape 4 – Créer une entreprise

Quatrième étape, vous allez devoir créer une entreprise pour être dans les clous. En effet, vous allez générer du chiffre d’affaires, il va falloir déclarer ce chiffre d’affaires. Donc, créez une entreprise pour démarrer. Vous pouvez très bien commencer avec une micro-entreprise, vous pouvez également créer une autre structure comme des SARL, des EURL, il y a différentes solutions.

Pour commencer, très souvent, on commence avec une petite micro-entreprise. Pourquoi ? Pour avoir justement un registre du commerce, pouvoir se déclarer et ensuite on va pouvoir commander auprès des fournisseurs, il sera nécessaire d’avoir tous ces éléments. Il faut créer une entreprise.

On créer l’entreprise et ensuite on peut récupérer l’ensemble des éléments. Par exemple un registre du commerce, un numéro d’identification pour pouvoir commercer, pour pouvoir négocier avec les fournisseurs. Bien entendu, elle sert aussi à déclarer son chiffre d’affaires et payer ces charges que vous allez devoir prendre en compte. J’en parlais dans la première étape pour calculer le prix du produit.

La Micro-entreprise

Revenons un instant sur la micro-entreprise. Cette dernière est beaucoup plus souple en termes de gestion. Elle vous laissera le temps de créer une boutique en ligne et de la développer avant de passer sur un statut plus « traditionnel » en termes d’entreprise.

Créer une micro-entreprise permet de se structurer facilement avant de passer sur un autre statut (notamment lorsqu’on dépasse les plafonds). Vous allez également pouvoir récupérer de la trésorerie, afin de financer un expert-comptable ou un avocat pour faire ce changement.

L’avantage d’une micro-entreprise, c’est que vous savez combien vous allez payer puisque c’est un pourcentage forfaitaire qui est appliqué sur votre chiffre d’affaires. En fonction de l’activité de votre micro-entreprise, celui-ci sera de 12,8 % à 22 %.

Si vous avez ouvert un e-commerce où vous vendez des produits que vous avez achetés à des fournisseurs, on est dans le cas de l’achat / revente, vous serez sur un pourcentage de 12,8 %.

A noter que vous devez ajouter des pourcentages, il y a des charges complémentaires (ce n’est pas le propos de l’article), donc prévoyez plus un coût entre 16 % et 25 %.

Étape 5 – Préparer la création de la boutique en ligne

Alors, la cinquième étape pour créer une boutique en ligne, c’est une étape importante. C’est celle où vous allez devoir préparer la boutique. Cela va prendre un petit peu de temps, on va dire. Déjà, vous allez devoir trouver le ou les fournisseur(s).

Quel fournisseur allez-vous choisir ? Vous allez avoir différents fournisseurs et il faut sélectionner celui qui est le plus intéressant, celui qui propose les meilleurs prix et les meilleures conditions. Il faut trouver le bon fournisseur, celui qui va être fiable pour développer une relation de confiance. Ensuite, vous allez devoir commander votre stock et commencer à le stocker.

Ajouter les produits dans votre e-commerce

Maintenant que votre boutique virtuelle est installée et votre nom déterminé, vous pouvez vous concentrer sur l’ajout des produits dans la base de données. Vous allez créer votre catalogue de produit dans le site web. C’est généralement une étape qui est longue si vous avez beaucoup de produits. D’ailleurs, les CMS permettent généralement l’importation de produits à travers des fichiers CSV afin de simplifier cette création.

Si vous n’avez pas beaucoup de produits, cette étape sera relativement rapide et vous pourrez vous concentrer sur le développement de votre boutique en ligne. Pour ajouter des produits, n’oubliez pas les points clés d’une fiche produit.

Vous devez ajouter un visuel pour chacune de vos fiches produits. N’oubliez pas que chaque fiche produit doit avoir un minimum de 500 mots afin d’optimiser son référencement.

Les obligations légales de votre boutique en ligne

Créer une boutique en ligne est différent de la création d’un blog. En effet, vous allez vendre des produits à des consommateurs. Et il existe des lois qui protègent les consommateurs (ce qui est une bonne chose) et des obligations légales pour ceux qui vendent auprès de ces derniers.

Un élément sera cependant similaire, que vous soyez un blog ou une boutique en ligne, ce sont les mentions légales qui sont obligatoires dans les deux cas.

Par contre, un élément qui n’existe pas sur un blog, mais qui est obligatoire quand on créer une boutique en ligne, ce sont les conditions générales de vente. Vous êtes dans l’obligation de créer ces dernières pour pouvoir vendre des produits sur Internet.

[FACULTATIF] Et comme vous êtes une boutique en ligne, je vous conseille fortement d’utiliser dès le début le protocole « HTTPS ». Maintenant, c’est gratuit. Par exemple, chez OVH, vous avez « Let’s Encrypt » et vous avez juste à activer directement depuis votre panneau de configuration le protocole « HTTPS » pour profiter d’un certificat de sécurité. Ce dernier ajoute de la confiance auprès de vos visiteurs. C’est même indispensable et cela améliore légèrement le référencement.

Les solutions de paiement sur votre site de vente en ligne

Une fois que vous aurez fait cela, vous allez devoir choisir les solutions de paiement que vous allez proposer à vos visiteurs, à vos futurs acheteurs. Est-ce que vous voulez autoriser les virements, les chèques, PayPal ? Il y a une multitude de possibilités, vous allez devoir sélectionner celles qui sont les plus adaptées à vos besoins, à votre type de clientèle que vous visez. Cela va être une partie importante. Vous pourrez ainsi préparer la boutique.

Comme vous pouvez le remarquer sur le graphique ci-dessous, le système de paiement le plus utilisé en ligne est la carte bancaire avec près de 80 % d’utilisation. Vous devez donc la proposer. Vous pouvez vous pencher sur un service comme Stripe si vous ne souhaitez pas passer par un terminal de « banque classique » ou Paypal qui propose le paiement par CB.

Les principaux types de paiements dans le e-commerce

Les principaux types de paiements dans le e-commerce

Créer un blog en plus de votre boutique

Un point que je vous conseille (fortement) pour créer une boutique en ligne (et vous démarquer), c’est additionnel à votre boutique, c’est de créer un blog. Pourquoi créer un blog ? Car vous allez pouvoir alimenter en contenu ce blog pour attirer du trafic. C’est la première étape du parcours client. Pour créer un blog, vous pouvez accéder à ma formation CUSIBAW (gratuite et libre d’accès), vous trouverez le lien dans le menu du haut. Ci-dessous, le parcours d’un client e-commerce :

Le parcours des clients

Le parcours des clients

Lorsqu’un client recherche des informations, il va lancer des recherches. Par exemple, sur un produit, imaginons, votre boutique vend des imprimantes 3D. Vous allez pouvoir présenter dans votre blog du contenu autour des imprimantes 3D. Faire des articles de blog sur les imprimantes 3D, faire des présentations de modèles, comment mieux l’utiliser, faire des guides pour mieux les utiliser, les matériaux, les modélisateurs…

Et ainsi, vous allez commencer à vous faire connaître dans le domaine de l’imprimante 3D. Les moteurs de recherche vont parfaitement comprendre de quoi parle votre site et assimiler votre blog, mais aussi votre e-boutique, comme quelque chose qui tourne autour de l’imprimante 3D. C’est bon pour le référencement. Cela permet d’attirer des visiteurs intéressés par le sujet et donc de potentiels acheteurs par la suite.

C’est pour cela que c’est important de créer un blog afin d’attirer du trafic par le biais du référencement naturel qui est gratuit. Je vous conseille vraiment de créer un blog.

Le blog va vous permettre de multiplier les interactions (partage d’article, inscription newsletter…) avec des clients potentiels sur votre boutique. Les visiteurs ne viendront pas pour acheter dans un premier temps, ils viendront pour le contenu publié sur votre blog et qui concerne votre thématique. Par exemple, vous vendez des chaussures en cuir, votre blog explique comment les cirer, les conserver… L’objectif, c’est que les visiteurs du blog deviennent clients par la suite grâce à la plus-value que vous apportez. Comme on dit, il faut donner pour recevoir.

Ci-dessous, vous apercevez un graphique de la méthode des cercles (je l’explique plus en détail dans un autre article). Le principe est de créer du contenu sur son blog en relation avec des produits que l’on vend, puis de rediriger les visiteurs vers ces derniers.

La méthode des cercles

La méthode des cercles

Au début, vous n’êtes pas obligé de le faire si vous n’avez pas forcément le temps, mais je pense qu’à moyen terme c’est vraiment quelque chose qui sera intéressant. Notamment, pour générer du trafic sans utiliser la publicité et sans d’effort, parce qu’une fois que le référencement naturel est en place, à ce moment-là, on a un trafic qui se draine naturellement tous les mois. Mais attention, cela prend du temps, il faut être patient.

Créer le contenu du blog ecommerce

Quand vous allez ajouter un blog et créer une boutique en ligne, vous allez devoir alimenter ce blog en contenus. Dans ce cas, l’idéal c’est que vous soyez un expert dans votre domaine et vous ayez le temps de rédiger le contenu de votre blog, dès lors il vous suffit de créer les articles.

Il va falloir déterminer les mots clés de votre thématique sur lesquels vous souhaitez vous positionner. Il faut savoir qu’il faut plus de 30 articles de 1 500 mots afin que votre blog commence à être référencé et donc par la même occasion que votre boutique commence à être référencée de manière optimale. Mais dans le temps, l’association entre blog et boutique est la solution la plus pérenne pour attirer du trafic.

Si vous n’aimez pas la création de contenu par exemple le fait de créer des articles, vous pouvez déléguer cette partie. Pour cela, vous pouvez faire appel à des rédacteurs web. Cela a un coût (disons 80 à 100 € les 2 00 mots). L’avantage, c’est que vous gagnez du temps pour faire autre chose et vous déléguer à des professionnels la rédaction du contenu. Il faut le voir comme un investissement sur le long terme. Chaque article positionné dans les résultats des moteurs de recherche peut rapporter de l’argent dans le temps.

Si un article coûte 100 € à la rédaction, mais qu’il est en relation avec un produit de boutique qui vous rapporte 10 € de marge nette, alors il faudra en vendre 10 pour rembourser votre investissement et ensuite vous aurez des bénéfices. En multipliant les contenus, vous multipliez les opportunités.

Étape 6 – Faire venir des visiteurs sur sa boutique

La sixième étape, c’est d’attirer du trafic / des visiteurs sur cette fameuse boutique e-commerce. Pour cela, on peut utiliser différentes solutions. Je viens de parler du blog, cela permettra d’attirer des visiteurs. On peut rédiger un contenu spécifique pour sa cible client. Ainsi, on attirera pour des visiteurs intéressés par la thématique et potentiellement nos produits. C’est un élément important.

Vous pouvez également être très présent sur les réseaux sociaux pour faire connaître vos produits et faciliter le partage de ces derniers. L’incontournable, c’est Facebook, j’apprécie beaucoup Pinterest pour sa simplicité d’utilisation (et son bon retour sur investissement) et YouTube pour l’interaction qu’il permet (notamment faire des vidéos des produits). N’oubliez pas que la vidéo représente 80 % du trafic web, c’est un canal d’acquisition incontournable.

On peut aussi utiliser les partenariats, on peut faire de l’affiliation, c’est-à-dire qu’on va proposer à d’autres blogs, à d’autres sites, de faire des liens vers nous. Lorsque quelqu’un vient de leurs sites vers le nôtre et qu’il achète sur notre site, on reverse tout simplement une commission prédéfinie (1 %, 5 %, 10 %, 20 %…) à ces différents sites qui nous ont permis d’obtenir la vente.

Attirer des visiteurs sur une e-boutique

Attirer des visiteurs sur une e-boutique

Créer une boutique en ligne et utilisez la publicité pour vendre rapidement

On vient de l’aborder, il y a un ensemble de possibilités pour générer du trafic vers son site. Le référencement naturel, c’est ce qui prend généralement le plus de temps. Donc, vous pouvez commencer par miser sur d’autres solutions. Par exemple la publicité. Je pense que pour démarrer, il peut s’agir d’une bonne solution.

Un autre type de publicité, c’est le SMA, il s’agit de publicité sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, YouTube, Twitter…). Le gros avantage de cette publicité, c’est qu’elle est très ciblée, car les réseaux sociaux possèdent de nombreuses informations clés sur leurs utilisateurs (nom, âge, nationalité, lieu de résidence, préférences…). Vous pouvez affiner le SMA sur le type de client que vous souhaitez attirer sur votre boutique en ligne (ce sont les fameux personas).

Généralement, pour débuter, on commence par utiliser la publicité puisque le référencement naturel prend un certain temps avant de se mettre en place. Il faut plusieurs mois, c’est pourquoi vous devrez penser à budgétiser la publicité dès le démarrage afin de générer rapidement du chiffre d’affaires.

Cela peut être un budget que vous allez programmer dès le début pour avoir du trafic immédiatement. C’est-à-dire que vous allez créer une boutique en ligne puis avec la publicité, vous pouvez avoir vos premiers clients le soir même, attirer vos premiers visiteurs sur votre site.

L’idéal, c’est de basculer progressivement d’un trafic payant vers un trafic qui sera gratuit par le biais du référencement naturel SEO. Avec le temps, l’objectif sera d’équilibrer le chiffre d’affaires généré par le référencement naturel et celui généré par le référencement payant. A plus long terme, l’objectif sera clairement d’inverser la tendance et que le référencement payant soit beaucoup plus faible que le référencement naturel dans l’apport du chiffre d’affaires.

Utiliser l’email marketing

L’intérêt d’avoir un blog également, c’est que vous allez pouvoir récupérer les adresses email de vos visiteurs pour ensuite créer une relation de confiance avec eux. Vous pourrez par exemple leur indiquer lorsque vous avez des bonnes affaires sur votre boutique. Car vous savez qu’ils sont intéressés par « les imprimantes 3D » si on reprend l’exemple. C’est parfait, c’est ce que vous vendez et vous avez peut-être la bonne offre pour eux. Donc, cela va vous permettre d’entretenir cette relation avec eux.

Récupérez les emails par l’intermédiaire de votre blog. Cela peut être une bonne solution pour développer cette relation de confiance avec vos visiteurs et par la suite les transformer en acheteurs.

Étape 7 – Gérer la partie logistique d’un e-commerce

Une fois que vous aurez attiré le trafic et que vous aurez commencé à vendre, il va falloir gérer la logistique. C’est un aspect essentiel pour créer une boutique en ligne. Alors la logistique, c’est quoi ? On va généralement trouver les expéditions, la mise en colis. Vous allez devoir gérer cet aspect crucial dans la satisfaction du client.

Vous pouvez négocier avec un transporteur cette partie. C’est-à-dire qu’avant de commencer, vous aurez soit négocié un contrat avec un transporteur, soit négocié un contrat avec la poste pour pouvoir obtenir des meilleurs tarifs afin d’optimiser vos coûts.

Et la logistique, c’est quelque chose d’important, car cela permet de fidéliser votre clientèle. Si vous livrez rapidement, vos clients seront contents, si les colis sont bien emballés, ils seront contents. Si vous ajoutez un petit cadeau dedans, ils seront surpris et satisfaits.

Par exemple, si vous vendez des jouets pour enfants, vous pouvez ajouter un petit paquet de bonbons qui vous coûte quelques centimes. C’est un petit truc en plus, mais cela fidélise très bien la clientèle. Vous vous démarquez de la concurrence et on ne vous oublie pas. Au final, vous le faites à travers la logistique.

Par contre, la logistique, cela prend beaucoup de temps, c’est d’ailleurs la partie que j’apprécie le moins dans le e-commerce et c’est très important de bien la gérer. Vous aurez aussi les retours clients, vous allez avoir par exemple des réclamations, il va falloir les gérer rapidement.

Gérer les retours des clients de votre boutique

Imaginons que vous ayez un retour client, qu’est-ce que vous faites ? Imaginons que ce soit un produit, qu’est-ce que vous faites ? Est-ce que vous renvoyez immédiatement un nouveau produit ? Est-ce que vous essayez de le réparer ? Ce sont des choses auxquelles il faut penser avant même d’avoir vos premiers clients. Comment vous allez gérer les retours, les réclamations, tous ces éléments ? Ce sont des choses qui vont arriver, il faut les anticiper.

Une solution simple, mais efficace. Imaginons que vous puissiez déterminiez une estimation du nombre d’articles qui vont vous êtes retourné défectueux (il y a toujours un taux connu chez les fabricants, il faut le trouver). Vous calculez le coût que cela représente et vous essayez de l’ajouter dans le calcul de votre marge pour déterminer les prix de vente s’il est raisonnable. Dès lors, puisque ce coût est intégré dans la vente des produits, dès qu’un client vous renvoie un produit défectueux dans le délai de garantie, vous lui renvoyez immédiatement un neuf. Vous augmentez la satisfaction.

Avec le temps, lorsque vous allez générer des revenus, vous allez pouvoir commencer à déléguer cette partie logistique par l’intermédiaire d’autres personnes qui vont s’en occuper pour vous. Cela pourra notamment vous dégager du temps pour vous occuper d’autres choses.

Étape 8 – Créer une boutique en ligne et la développer dans le temps

Enfin, l’étape 8 pour créer une boutique en ligne, c’est l’étape où vous devez améliorer au fur et à mesure votre e-commerce, votre e-boutique. Comment ? Par exemple, en réalisant des questionnaires auprès de vos clients en leur demandant comment vous pouvez améliorer votre boutique en ligne.

Vous pouvez aussi demander quels seraient les produits qu’ils aimeraient obtenir sur votre thématique ? Est-ce qu’ils sont satisfaits ? Ainsi, vous allez obtenir une masse d’informations qui vous permettront d’avoir des axes pour améliorer votre boutique e-commerce.

Tester les produits de votre site de vente

Ensuite, pour créer une boutique en ligne et l’améliorer vous devez procéder à des tests. Faire des tests de produits, faire des tests de visuels, voir si cela marche mieux avec certains visuels qu’avec d’autres. Il y a un ensemble de tests que vous allez pouvoir mettre en place sur votre boutique pour améliorer les résultats.

Lorsque vous avez généré des revenus, vous allez pouvoir améliorer, déléguer et c’est vraiment un point clé, déléguer un certain nombre de tâches. Beaucoup souhaitent tout maîtriser, mais c’est une grande erreur. Vous êtes bien plus efficace et le travail avance beaucoup plus rapidement en équipe. Avec internet, vous n’êtes même pas obligé de recruter sur un grand nombre de points. Vous pouvez sous-traiter.

Par exemple, vous avez un blog. Vous pourrez très bien déléguer la rédaction du contenu à des rédacteurs web qui le feront pour vous. Cela permet ainsi de gagner du temps pour vous, parce que vous n’allez plus vous embêter à faire la rédaction et vous avez tout de même du contenu qui va attirer toujours plus de trafic.

Au final, c’est un cercle vertueux, c’est comme pour tout, lorsque vous allez générer des revenus, vous les réinvestissez. Vous allez créer du contenu qui va à nouveau attirer des visiteurs qui vont se transformer en clients, qui vont générer des revenus, qui vous permettront de recréer du contenu qui va à nouveau attirer des clients et ainsi de suite.

Vous allez pouvoir déléguer ces parties qui vous prennent du temps. Par exemple, la logistique, vous pouvez la déléguer pour avoir plus de temps, pour vous concentrer sur ce qui est vraiment important dans le développement de votre e-commerce.

Tout cela prend du temps. Cela ne se fait pas du jour au lendemain, il faut le faire petit à petit, progressivement, pour développer sa boutique en ligne. Je vous souhaite le meilleur dans votre projet.

Je m’abonne à la chaîne YouTube

Pin It on Pinterest

Share This