Devenir rédacteur web

Vous aimez écrire et rêvez de vivre de votre plume ? La langue française n’a plus de secrets pour vous et vous maniez les mots avec style ? Il existe un métier fait pour vous ! Eh non, ce n’est pas l’introduction aguicheuse d’une publicité mensongère, vous pouvez devenir rédacteur web.

Le job de rédacteur web existe bel et bien ! En télétravail, de chez vous, depuis le café du coin ou même à l’autre bout du monde, avec votre ordinateur sous le bras et une connexion internet stable, vous pouvez gagner votre vie grâce à l’écriture. Mais avant de vous lancer dans la folle aventure de l’entrepreneuriat, voici le guide ultra-complet sur ce métier : qualités et formations requises, statut juridique, salaire… Vous saurez tout !

Devenir rédacteur web - Le guide complet
Devenir rédacteur web – Le guide complet

1. En quoi consiste le métier de rédacteur web ?

Avant de devenir rédacteur web, il est impératif d’en savoir un peu plus sur ce qu’est exactement ce métier ! Depuis l’explosion d’Internet, une foule de nouveaux jobs ont émergé, alors qu’ils étaient totalement inexistants, il y a seulement 10 ans. Parmi eux, citons les blogueurs, les youtubeurs, les community managers, les experts SEO et… les rédacteurs web !

Créateur et responsable des contenus rédactionnels, le rédacteur web se charge de proposer à ses clients des textes de qualité, exempts de fautes d’orthographe, de grammaire et de syntaxe. Il peut alors travailler sur un article de blog, une description de produit ou de service, un e-book… En bref, quasiment tous les contenus rédigés sur Internet !

Pour mener à bien sa mission, le rédacteur web, contrairement au journaliste, ne fait ni enquête, ni interview. Il va simplement piocher les informations les plus pertinentes et les plus fiables pour en synthétiser le contenu et le rendre accessible au public cible. Si vous rêviez d’alexandrins et d’envolées lyriques, passez votre chemin : la rédaction web n’est pas artistique, elle est informative et/ou commerciale. Avec le développement exponentiel de l’utilisation du smartphone, les lecteurs ont changé leurs habitudes, y compris celles de lecture : ils n’ont plus le temps, tout doit être simple, clair et concis, au risque de rapidement se faire swiper !

2. Avantages et inconvénients du métier de rédacteur web

La plupart des rédacteurs web sont à leur compte, car les postes salariés sont plutôt rares. Voici quelques-uns des avantages et des inconvénients du statut si particulier de freelance. C’est d’ailleurs complémentaire à l’article présentant les méthodes pour travailler sur internet.

2.1. Les avantages

Tous les freelances vous le diront : la liberté est grisante, excitante et stimulante ! C’est sans conteste l’avantage principal du métier : pas d’horaires à respecter, pas de contraintes imposées par un patron, pas de collègues au caractère irascible à supporter. C’est vous le boss ! Vous gérez donc votre organisation, votre temps de travail et vos clients comme bon vous semble.

Vous pouvez travailler d’où vous le souhaitez, dès le moment où vous avez accès à Internet pour vos recherches et prises de note. Cela inclut donc au Starbucks, au bord d’une piscine et les pieds en éventails sur une plage thaïlandaise. La plupart des rédacteurs se contentent du confort d’un bureau chez eux ou en espace de co-working, mais en théorie, il est vraiment possible de gagner de l’argent n’importe où !

Les avantages de devenir rédacteur web
Les avantages de devenir rédacteur web – Crédit Fotolia

2.2. Les inconvénients

La liberté et l’indépendance ont un prix. Et il est de taille : les revenus ne sont plus fixes. Ils varient suivant votre activité, vos missions, vos clients. Pas de travail, pas de salaire ! L’instabilité financière peut gêner, voire carrément rebuter. Quant aux congés payés, ils ne vous sont plus acquis, il va vous falloir les monétiser, en épargnant suffisamment pour compenser l’absence de rémunération pendant vos vacances. En bref, la tenue d’un budget est indispensable pour éviter les problèmes de trésorerie !

Enfin, si pour certains, être seul devant son PC ou son MAC toute la journée ne pose pas de problème, pour d’autres, la solitude peut être lourde à porter. L’autonomie et les responsabilités peuvent vite sembler écrasantes quand il n’y a personne d’autre avec qui les partager. Comme le dit si bien l’adage : le client est roi ! Et il va falloir se plier à ses exigences pour le garder, au risque de perdre une partie de ses revenus ! Stress et solitude sont à attendre de pied ferme au tournant. S’y préparer est donc indispensable avant de devenir rédacteur web freelance.

3. Seriez-vous un bon rédacteur web ?

Devenir un rédacteur web de talent, aux revenus confortables et aux missions intéressantes et variées ne s’invente pas !

3.1. L’orthographe, tu maîtriseras

En tant qu’expert en rédaction de contenu sur internet, le rédacteur web se doit d’être irréprochable au niveau orthographique, grammatical et typographique ! Il existe aujourd’hui de nombreuses formations pour améliorer son niveau dans ces domaines, dont le Certificat Voltaire. La lecture et les dictées (oui, oui, comme à l’école primaire) sont également d’excellents moyens plutôt ludiques d’enrichir son vocabulaire et de s’exercer. Vous pouvez aussi consulter cet article sur les meilleurs outils pour corriger les fautes d’orthographe.

3.2. Curieux, tu seras

La curiosité est une des qualités sine qua non pour devenir rédacteur web, car vous serez amené à rédiger sur tous les sujets : des assurances emprunteurs aux figurines Harry Potter, en passant par les centres d’intérêt de la Patagonie ou les bienfaits de l’aloe vera ! Avec le temps et l’expérience, vous pourrez bien évidemment choisir vos sujets de prédilection et sélectionner les missions les plus intéressantes. Mais il serait dommage de ne pas toucher à tout, vous pourriez y découvrir une passion dont vous ne soupçonniez pas l’existence !

3.3. L’esprit de synthèse, tu posséderas

Le but ultime du rédacteur web est de proposer à son client un texte complet et concis sur un sujet donné afin d’améliorer le trafic sur son site web ou son blog. Hélas, l’internaute, lui, navigue, zappant allégrement. Il va donc falloir synthétiser les nombreuses informations trouvées lors de vos recherches pour que cela soit facilement compréhensible, et surtout intéressant pour capter l’attention du lecteur ! Pas si simple qu’il n’y parait !

3.4. Dans la traque des fake news, tu t’engageras

La rédaction de contenu sur internet ne doit jamais se faire au détriment de la fiabilité ! Trouver des sources fiables deviendra donc rapidement l’objectif principal de votre prise de note. Hors de question de vous contenter de l’avis de Michou15 sur le forum de Doctissimo au sujet de l’endométriose ! Vous seriez très rapidement démasqué par vos clients et pouvez être certain qu’ils ne vous feront plus confiance. Vous devez impérativement être professionnel et, à l’instar des journalistes, vérifier vos sources !

4. Devenir rédacteur web | Les formations

Pour devenir rédacteur web, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • le choix d’une orientation post-bac ;
  • l’autodidactisme.

4.1. Les études post-bac

La licence professionnelle référenceur et rédacteur web, ou celle de sciences humaines et sociales activités et techniques de communication (spécialité journalisme et médias numériques), s’obtiennent en 3 ans.

En cinq ans, vous pouvez opter pour un master en art, lettre, langues (spécialité rédaction et médias numériques) ou un master professionnel communication et technologie numérique.

4.2. Être autodidacte

Le développement d’Internet a permis une évolution phénoménale de l’apprentissage dans tous les domaines possibles et imaginables ! Que ça soit au travers de MOOC, de blogs, de tutos ou de formations en ligne dispensées par des rédacteurs web accomplis, il n’est plus nécessaire de retourner sur les bancs de l’école pour devenir rédacteur web et vivre de l’écriture.

Ce métier n’étant pas soumis à une certification ou un diplôme, n’importe qui peut se proclamer rédacteur web. Toutefois, sans avoir engrangé les spécificités de la rédaction de contenu sur internet et s’être entraîné de nombreuses heures, il est peu probable que vous puissiez en vivre !



5. Choisir le bon statut juridique pour son activité de rédaction web

La rédaction web est un métier à part entière. Qui dit métier, dit cadre juridique ! Ce paragraphe s’adresse donc à tous ceux qui souhaitent devenir rédacteur web en France uniquement, car la législation peut être différente dans d’autres parties du globe.

Statut juridique pour devenir rédacteur web
Statut juridique pour devenir rédacteur web – Crédit Pixabay

Pour ceux qui aspirent au confort du salarié, il faudra postuler directement auprès d’agences de presse, de communication et/ou de rédactions de magazines et de journaux.

Pour les autres, en revanche, il existe plusieurs statuts plus ou moins intéressants pour les freelances. Dans tous les cas, il peut être intéressant de prendre rendez-vous avec un expert-comptable qui sera le plus à même de déterminer la forme juridique la plus avantageuse suivant votre situation personnelle et votre projet.

5.1. Devenir auto-entrepreneur

Également appelé micro-entreprise, c’est la forme juridique préférée des freelances. Et pour cause, tout est très facile : de la création qui se fait en quelques clics sur un portail dédié jusqu’à la comptabilité très légère. Les revenus doivent être déclarés chaque mois ou trimestre directement en ligne, sans dépasser le plafond annuel de 70 000 € HT. Si vous souhaitez que votre responsabilité soit limitée afin de protéger votre patrimoine, optez plutôt pour l’EURL, l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée.

5.2. Le portage salarial

Le portage salarial est la solution pour ceux qui veulent concilier sécurité financière et reconversion professionnelle ! En effet, si vous êtes déjà salarié, vous pouvez demander à votre entreprise de réaliser un portage. De cette manière, vous serez toujours rémunéré par votre société, tout en démarrant votre nouvelle activité. Les frais de gestion, ainsi que les charges sociales et fiscales seront déduits de votre revenu, mais cela vous permet de conserver un certain confort pécuniaire !

5.3. La SASU

La Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle n’a besoin que d’un associé unique (vous, en l’occurrence) pour être créée. Vous bénéficiez d’une multitude d’avantages : pas de plafond de chiffre d’affaires, un statut social de salarié, une responsabilité limitée… En contrepartie, sa création est plus lourde : vous devrez notamment faire appel à un juriste pour la rédaction de vos statuts et votre comptabilité devra être tenue par un professionnel.

6. La veille, passage obligé pour tous les rédacteurs web

Les métiers du web sont soumis à une évolution constante et rapide. Il est donc primordial de s’adapter continuellement à ces changements pour rester compétitif et efficace.

6.1. Pourquoi la veille est-elle indispensable ?

Récolter des contenus fiables sur l’évolution de la rédaction web permet de :

  • connaître les dernières tendances du secteur ;
  • observer vos concurrents ;
  • rester à jour au niveau législatif ;
  • gérer votre réputation pour éviter un bad buzz.
  • Google Alertes
    Google Alertes

6.2. Comment faire de la veille ?

Pour être efficace, vous devrez tout d’abord déterminer les mots-clés les plus pertinents et établir le type de contenu que vous souhaitez analyser : vidéos, articles, rapports, statistiques…

L’outil Google Alerts est gratuit et particulièrement redoutable, sans être chronophage. En créant des alertes sur les mots-clés sélectionnés par vos soins, Google Alerts vous transmet directement par e-mail les contenus où ils apparaissent. Hootsuite, quant à lui, va effectuer un travail similaire, mais sur les réseaux sociaux. Enfin, n’hésitez pas à vous abonner aux blogs ou sites particulièrement à la pointe de la rédaction de contenu sur internet.

7. Comment trouver des clients et des missions de rédaction web ?

L’excellente nouvelle, c’est que la rédaction de contenu sur internet est prolifique : quiconque possède un commerce ou souhaite vendre un service se doit aujourd’hui d’être présent sur le web et donc a potentiellement besoin de textes. Voici quelques pistes pour vous aider à trouver vos premiers clients.

7.1. Plateformes de rédaction

Scribeur, Textbroker, ou encore Redacteur.com… Nombreuses sont les plateformes de rédaction proposant des missions régulières aux rédacteurs. Il est généralement nécessaire de passer un test, sous forme d’un texte de quelques centaines de mots à rédiger, pour intégrer ces plateformes. À partir dudit texte sera évalué votre niveau, et par extension votre rémunération. Une fois inscrit, vous aurez ensuite accès aux différentes missions. Les tarifs pratiqués, très bas, ne vous permettront pas d’en vivre, mais les plateformes de rédaction sont un excellent terrain d’entraînement pour devenir rédacteur web.

7.2. Plateformes de freelances

À l’inverse des plateformes de rédaction, des sites comme Malt, Captain Freelance ou Codeur regroupent des freelances dans tous les domaines. Les potentiels clients déposent une annonce et c’est à vous de proposer votre candidature. De ce fait, il y a beaucoup de concurrence et donc peu d’élus.

7.3. Démarcher ses propres clients

En naviguant sur le web, vous êtes probablement déjà tombé sur un site bourré de fautes d’orthographe ou un blog dont les articles sont incompréhensibles. Alors, pourquoi ne pas leur envoyer un mail pour leur proposer directement vos services ?

8. Combien gagne un rédacteur web ?

Mis à part pour le rédacteur web salarié débutant dont les revenus tournent autour des 1500 € par mois, il est très délicat d’établir de manière fiable le salaire d’un freelance.

Devenir rédacteur web pour quel salaire ?
Devenir rédacteur web pour quel salaire ? – Crédit Pixabay

Il peut en effet facturer au mot, au caractère, au feuillet, à l’article, voire même sous forme de forfait mensuel. Ses tarifs sont également calculés suivant la difficulté du contenu, le temps passé pour les recherches, l’expérience…

Toutefois, voici quelques indications qui vous aideront peut-être à y voir plus clair avant de devenir rédacteur web:

  • une description de produit : 60 à 180 € ;
  • un article de 500 mots : 100 à 350 € ;
  • un article de 1000 mots : 200 à 500 € ;
  • un dossier de 2000 mots : 300 à 800 €.

Alors, prêt à vous lancer dans l’aventure et devenir rédacteur web ?

Partager

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSCRIVEZ-VOUS

Fondateur
Découvrez des astuces et conseils pour transformer votre site en réussite.
JE M'INSCRIS
Vos données seront en sécurité. Je suis le seul à y avoir accès.
close-link
Click Me