Quel rythme pour publier des articles ?

Vous vous posez peut-être la question suivante :  quel rythme pour publier des articles sur un site internet pour être bien positionné ? En effet, c’est une excellente question. Faut-il publier un article par jour, par semaine, par mois, par année ? Quel est l’impact sur votre référencement ? Voyons tout cela maintenant.

Rythme pour publier des articles sur votre site internet
Rythme pour publier des articles sur votre site internet

Nous allons découper cet article en plusieurs catégories pour bien comprendre cette problématique. Il s’agit d’un sujet central pour tout blogueur ou créateur de contenu. Vous vous poserez forcément la question du meilleur rythme à adopter à un moment ou un autre. Cet article est en grande partie fondé sur mon expérience personnelle dans le domaine. Cela fait près de 10 ans que je créer du contenu pour des blogs ou site internet.

Chaque année, mes différents sites internet génèrent des millions de pages vues. J’ai donc cette chance d’avoir du recul sur le sujet.

Ne manquer pas la « méthode du bombardement d’articles » qui se trouvera en fin d’article, il s’agit d’un test que j’ai réalisé durant une année sur un rythme de publication. Vous trouverez donc le résultat de cette expérience.

Sommaire de l’article :

1. Le rythme de publication parfait ?
2. Thématique de votre site internet
3. Attention à la qualité de l’article
4. Quelles sont vos possibilités ?
5. Planifier votre rythme pour publier des articles
6. Mettre à jour vos anciens articles
7. La méthode du bombardement d’articles et ses résultats
7.1. Les résultats d’un rythme de publication soutenu
8. Conclusion

1. Le rythme de publication parfait ?

Je souhaitais commencer cet article par le mythe du rythme de publication parfait. Ce dernier n’existe pas. On ne peut pas demander un rythme de publication identique pour un site internet qui traite de l’actualité, et qui a donc un rythme pour publier des articles soutenu (et souvent une équipe de rédaction) à un blog qui traite de l’épanouissement personnel.

Ce dernier pourra adopter un rythme moins soutenu. Il peut se baser sur les dernières études parues (il n’y en a pas tous les jours). Il peut créer des articles selon son inspiration, ses interviews… Le fait de travailler ou non à plusieurs aura également un impact sur votre rythme pour publier des articles.

Pour que vous puissiez vous situer, voici quelques informations qui sont tirées d’une étude de Orbit Media. Il s’agit d’un questionnaire auquel ont répondu près de 1 000 blogueurs aux Etats-Unis en 2014. Il vous présente la répartition des rythmes de publications par blogueur. La catégorie de blogueur la plus important est celle qui publie entre 2 et 6 articles par semaine avec plus de 27 %.

Un chiffre à retenir est le fait que près d’un blogueur sur deux publie au minimum un article par semaine. Pour un peu plus de 25 %, il n’y a même qu’une seule publication par mois voir aucune. Il n’y a pas de rythme parfait. Vous allez devoir trouver votre propre rythme en fonction de plusieurs critères.

2. Thématique de votre site internet

Voici la première condition qui rentre en compte lorsque vous allez créer votre rythme de publication. Quelle est la thématique de votre site internet ? Selon cette dernière vous publierez des articles à des fréquences différentes. Pour revenir sur l’exemple précédent et le site d’actualité, il se passe toujours quelques choses. C’est donc plus simple d’avoir des sujets à traiter et écrire. Le principal souci sera de sélectionner les bons sujets.

Thématique de votre site internet
Thématique de votre site internet – Crédit Pixabay

Mais il existe de nombreuses thématiques où le rythme pour publier des articles sera différent. Car il faudra rechercher des sujets en corrélation avec le sujet du site internet et qui peuvent intéresser vos lecteurs. Par exemple, si mon site fait des analyses des courses automobiles. Je devrais patienter les Week-End de courses pour alimenter les informations sur la dernière course.

Lorsque vous allez débuter votre site internet, vous aurez de nombreuses idées d’articles. Mais avec le temps vous risquez de perdre de votre inspiration. C’est pourquoi vous devez noter toutes vos idées quelques parts (une application sur votre smartphone par exemple).

En effet, vous verrez que vous aurez des idées qui arriveront souvent alors que vous ne vous y attendez pas du tout. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est « notez-les ». Lorsque vous serez en manque d’inspiration, elles vous seront d’une grande utilité.

3. Attention à la qualité de l’article

Il s’agit de la priorité. La qualité de l’article est fondamentale. Si vous publiez trois articles par jour, mais que ceux-ci répondent à des questions que personne ne se pose ou qu’ils ont une rédaction qui n’est pas appropriée pour faire un bon SEO, cela n’a pas d’intérêt.

Votre trafic n’augmentera pas, vous risquez de vous démoraliser et d’abandonner tout bonnement votre blog. Il faut donc soigner votre contenu. Il faut un titre clair, des images, du texte, des liens internes et externes. Votre texte doit faire près de 1 500 mots pour qu’il soit optimal. A savoir, près de 80 % des blogueurs font des articles de moins de 1 000 mots.

Sur ce point, il est totalement possible de faire des articles avec un texte plus court (pas en dessous de 600 mots si possible). On peut d’ailleurs les nommer des « contenus faciles ». Il s’agit d’articles où vous savez par avance que celui-ci sera rapide à écrire et d’une longueur d’environ 600 – 700 mots. Sur Numelion, vous pouvez en trouver, par exemple la définition du SEO en est un.

Qualité des articles pour votre SEO
Qualité des articles pour votre SEO – Crédit Pixabay

L’idéal est de varier les deux, d’alterner entre articles longs et articles faciles (mais de qualité). Cela permet d’augmenter votre rythme pour publier des articles. Une autre information qui était ressortie de l’étude d’Orbit Media, il faut environ 50 articles publiés (de qualité) pour qu’un site internet voit son trafic augmenté de manière significative. A partir de 100 articles, le trafic sera même triplé.

4. Quelles sont vos possibilités ?

Vous ne devez pas être esclave de votre site internet. En effet, vous ne devez surtout pas publier pour publier. Si une semaine vous n’arrivez pas à tenir votre rythme pour publier des articles, peu importe. Il ne faut pas se forcer, c’est la qualité de votre contenu vu précédemment qui va être impacté. Vous allez devoir vous poser deux questions.

  • Combien de temps vous faut-il pour écrire un article ?
  • Combien de temps souhaitez-vous passer pour le développement de votre site ?

En effet, selon votre domaine la première réponse sera différente. Généralement, on ne met pas autant de temps à publier une étude scientifique qu’une recette de cuisine (même si certaines recettes sont complexes).

Vous allez vite vous rendre compte du temps qu’il vous faut pour écrire un article. Pour ma part, sur Numelion, il me faut entre 4h et 6h. Le temps de trouver le sujet, de le préparer, de l’écrire, de trouver les photos (ou les faire), de vérifier l’article et de le publier. Mais selon les sujets  cela, peut varier.

Ensuite, intervient la vie personnelle. Peut-être n’avez-vous pas envie de consacrer plus de 4 heures par semaine à votre site internet. Vous avez peut-être une vie de famille bien remplie ou des activités qui vous prennent du temps. Au contraire, peut-être souhaitez-vous y consacrer tout votre temps. Tous ces paramètres doivent être pris en compte. Ils guideront le temps que vous pouvez consacrer à votre site.

Vos possibilités sont donc le croisement entre le temps qu’il vous faut pour publier sur votre site internet et le temps que vous souhaitez consacrer à ce dernier. Cela vous permettra d’avoir une idée précise des possibilités concernant votre rythme pour publier des articles.

5. Planifier votre rythme pour publier des articles

Voici une fonction qui deviendra rapidement indispensable. Je l’ai d’ailleurs beaucoup utilisée durant le test de la « méthode du bombardement d’articles ».  Le fait de planifier vos articles va vous permettre de souffler lorsque vous aurez un coup de mou ou un manque d’inspiration. Il sera également très utile durant vos vacances. Vous pouvez partir deux semaines, si vous publiez généralement deux articles par semaine, cela vous fera quatre articles à planifier.

Prendre de l’avance par le biais de la planification sera également bénéfique si vous souhaitez développer d’autres aspects sur votre site internet. Vous pourrez planifier des articles sur plusieurs semaines, et développer un autre projet durant ce temps. C’est le cas sur Numelion. Cette année va voir la mise en place de plusieurs projets sur ce dernier. Pour cela, j’ai un rythme pour publier des articles proches de deux par semaine. Cela me permet de les planifier à l’avance et de passer du temps à développer d’autres projets sur le site tout en publiant des nouveaux articles.

C’est une méthode très courante chez les blogueurs. Par exemple, sous WordPress, c’est très simple à mettre en œuvre. Il suffit de créer un article ou une page. Dans le widget se trouvant en haut à droite, vous pouvez planifier une date et une heure. Vous pourrez également planifier la parution de vos articles sur les réseaux sociaux par le biais d’un outil comme Hootsuite.

6. Mettre à jour vos anciens articles

Une fois qu’un article est créé, il ne faut pas le laisser de côté pour l’éternité. Le sujet que vous avez abordé peut demander des précisions, de nouveaux éléments sont peut-être à insérer et une mise à jour à réaliser. C’est quelque chose de courant. Vous allez pouvoir modifier votre article.

Une fois modifié, vous pouvez le remettre en haut des publications. Il suffira d’indiquer qu’il s’agit d’une mise à jour. Cela aura deux effets intéressants. Le premier est que cette modification prendra moins de temps que l’écriture complète d’un nouvel article. Simplement, ne faites pas une mise à jour d’un article publié le mois dernier (sauf si une modification des éléments s’impose). En effet, il y a des chances que vos lecteurs se souviennent encore de cet article. Essayer de mettre à jour des articles qui date d’un an ou deux pour que cela ressemble à un article neuf.

Mettre à jour ses articles
Mettre à jour ses articles – Crédit Pixabay

Le second effet est que cela améliorera le référencement de cet article. En effet, une modification de ce dernier sera vue comme une mise à jour par les moteurs de recherche qui vont de nouveau l’analyser. Si vous rajoutez du contenu, cela rajoutera du poids à votre article. En fonction de sa position dans les résultats de Google, cela pourra augmenter son classement et le trafic qu’il génère.

7. La méthode du bombardement d’articles et ses résultats

Voici un nom de méthode qui n’existe absolument pas dans la création de contenu (enfin, je pense). Il s’agit d’une expérience que j’ai réalisée sur plusieurs mois sur un autre site internet que Numelion. Elle a commencé le 17/01/2017 pour se terminer le 22/10/2017.

Le contexte de l’expérience. Elle consiste à poster un article par jour (donc un rythme pour publier des articles assez soutenu). C’est pour cela que j’utilise le terme de bombardement. L’objectif est d’observer la réaction des moteurs de recherche et l’amélioration ou non en termes de trafic. Pendant cette période, un article a été publié tous les jours, du lundi au dimanche et vacances comprises. Plus de 90 % des articles dépassent les 500 mots. Vous l’avez compris, le terme bombardement désigne le fait d’écrire un article tous les jours de l’année. Souvenez-vous de l’étude d’Orbit Media citée en début d’article, seul 3,3 % des blogueurs tiennent ce rythme pour publier des articles (car il est difficile à maintenir dans le temps).

Ci-dessous, voici l’évolution du trafic durant cette période. Le graphique continue jusqu’en janvier 2018. Avant le début de l’expérience, le rythme était très faible, un a deux articles par mois. Après l’expérience, entre le 22/10/2017 et janvier 2018, le rythme a été baissé à un à deux articles par semaine. Au moment du début de l’expérience, le site avait plusieurs années d’anciennetés et son trafic était autour de 1 000 sessions quotidiennes.

La méthode du bombardement d'articles
La méthode du bombardement d’articles

7.1. Les résultats d’un rythme de publication soutenu

On constate que progressivement le nombre de visiteurs journalier augmente. Sur une période d’un an, le trafic journalier a été multiplié par six et demi. Le 17 janvier, il était de 966 sessions quotidienne quand le 22 janvier il était passé à 6 587 sessions. Il faut patienter jusqu’en mars pour trouver les premiers résultats de la méthode. Le temps que les premiers articles de janvier soient référencés.

A partir du début du mois de mars, le trafic augmente en continue. Même les périodes saisonnières comme « Juillet – Août » et « Décembre » ne sont pas trop impactées. Pourtant, il s’agit d’habitude de deux périodes creuses pour le site.

On peut donc constater que le fait d’avoir un rythme de publication soutenu à un impact sur le trafic que vous allez pouvoir générer. Par contre, il s’agit d’un rythme qui m’a demandé pas mal de sacrifice dans ma vie personnelle.

8. Conclusion

J’espère qu’a travers cet article vous avez pu apprendre des choses sur les différents rythmes de publication sur les sites internet. Si vous culpabilisiez de ne pas publier beaucoup, rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul.

Votre rythme pour publier des articles est une alchimie entre le thème de votre site, la durée de création d’un bon article sur ce même thème et votre vie personnelle ou professionnelle. Il s’agit d’un savant mélange entre ces paramètres. En fonction de cela, vous obtiendrez votre rythme pour publier des articles.

Au fur et à mesure du temps, vous allez développer votre rythme et vous pourrez même en jouer. Par exemple, pour ma part, si je sais que je dois créer un article très complexe et que mon rythme pour publier un article par semaine est de deux, je vais d’abord créer un « article facile » qui sera rapide à faire (1h à 2h). Puis, je me consacrerais entièrement à l’article complexe.

Une dernière chose, si vous n’aimez pas écrire de long texte avec votre clavier et que vous plus à l’aise à l’oral, je vous invite à utiliser la reconnaissance vocale pour dicter vos textes. Celle de Google est vraiment excellente par exemple et c’est gratuit.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fondateur

INSCRIVEZ-VOUS

Découvrez des astuces et conseils pour transformer votre site en réussite.

Merci. Vous allez recevoir un e-mail pour confirmer votre inscription. A très vite, Fabien

Pin It on Pinterest

Share This