MyRankingMetrics pour faire un audit SEO

Vous souhaitez faire un audit SEO de votre site internet ? Vous ne savez pas comment faire ou vers qui vous tournez ? MyRankingMetrics (RM Tech) est une solution très efficace qui va réaliser un audit très complet des points forts et faibles de votre site.

Le gros avantage de l’outil c’est que vous n’avez pas besoin d’être un expert pour l’utiliser. Il suffit de renseigner quelques informations sur le site à étudier et vous obtiendrez en retour un rapport avec une évaluation. En plus de cela, vous obtiendrez les axes d’améliorations à effectuer pour améliorer vos différentes pages et augmenter votre note.

MyRankingMetrics (RM Tech) pour obtenir un rapport après un audit SEO
MyRankingMetrics (RM Tech) pour obtenir un rapport après un audit SEO

En suivant les indications indiquées dans le rapport, vous améliorerez votre référencement SEO et obtiendrez ainsi davantage de trafic.

Comme vous pourrez le voir dans la présentation de l’auteur, Numelion était initialement destiné à être une « friche » de mes anciens articles de blog, j’avais simplement regroupé ces articles sans m’occuper du SEO, car je n’avais pas prévu de développer le site dans le temps.

Mais depuis septembre 2017, tout a changé, j’ai décidé de le développer. Pour repartir sur des bonnes bases, il fallait que je sache où j’en étais au niveau SEO.

Après quelques recherches, je me suis tourné vers MyRankingMetrics. En suivant les informations fournies dans les rapports de l’outil RM Tech j’ai pu doubler le trafic du site en quelques mois en retravaillant les points faibles (l’ajout d’articles a également eu son importance). Découvrons justement ce que contient les rapports.

1. Quels sont les points étudiés par MyRankingMetrics (RM Tech) ?

Nous allons détailler les différents points étudiés par MyRankingMetrics (RM Tech) dans la suite de cet article. Pour faire simple, les résultats présentés par l’outil vont être représentés sur un graphique en forme de radar. Cela permet de localiser très rapidement les points clés. Nous le verrons très prochainement dans les résultats.

DECOUVRIR MYRANKINGMETRICS

Pour faire bref, avant de les décrire plus en détail, voici les différentes parties que vous allez retrouver dans l’article et les points étudiés :

1. Quels sont les points point analysés par MyRankingMetrics (RM Tech) ?
1.1. Version gratuite ou version payante ?
2. Lancer un audit SEO avec MyRankingMetrics
2.1. Les différentes étapes pour lancer l’audit SEO
2.2. Les résultats
3. Les points étudiés lors de l’audit SEO
3.1. Crawl et indexabilité
3.2. Temps de téléchargement des pages
3.3. Profondeur et maillage interne
3.4. Les balises title et meta description
3.5. Contenu des pages
3.6. Liens sortants externes
3.7. Analyse de la qualité du contenu (QualityRisk)
3.8. Données collectées de Google Analytics
3.9. Données collectées de Google Search
4. Conclusions

Concernant les points clés (en partie 3), pour chacun d’eux, il y a des sous catégories qui permettent d’affiner encore davantage les résultats. Pour chaque point étudié, vous obtenez un fichier à télécharger (au format CSV ou Excel). Dans celui-ci, vous obtiendrez toutes les informations sur les pages analysées avec les URLs correspondantes. Cela permet de cibler très rapidement les problèmes et de les résoudre.

1.1. Version gratuite ou version payante ?

La possibilité d’exporter ces fichiers se trouve dans la version payante de l’outil. En effet, il y a une version gratuite et une payante. La gratuite permet de faire une analyse normale (vous ne pourrez pas croiser avec vos données Google Analytics ou Google Search Console) et d’obtenir un rapport avec l’évaluation du site internet. C’est donc le même rapport que la version payante.

Par contre, vous ne saurez pas quelles sont les URLs qui posent problèmes et comment les améliorer. C’est donc une vue d’ensemble. Il est idéal d’utiliser la version gratuite pour tester l’outil et savoir si votre site internet à des axes importants d’amélioration. Si vous obtenez une excellente note avec la version gratuite (supérieure à 95), il n’est pas forcément utile de passer à la version payante. Vous pourrez faire une analyse par mois gratuitement (l’outil permet une seule étude gratuite par mois) pour vous assurer que votre note est toujours optimale.

Par contre, si votre note offre des axes d’améliorations importants, il peut être intéressant d’investir dans la version payante au moins une fois pour obtenir toutes les pages à améliorer. Vous pourrez toutes les travailler et retenter une analyse gratuite un mois après pour constater les résultats.

Prix des crédits
Prix des crédits

Le prix est dégressif en fonction du nombre d’URLs. Un crédit égal une URL, pour 200 URLs le prix est de 79 €, pour 500 il est de 99 €, 2000 URLs égal 119 €… Toutes les URLs non utilisées sont réutilisables dans une prochaine analyse. Il peut être intéressant d’attendre une promotion pour acheter un gros stock d’URLs et ainsi utiliser l’outil dans le temps. C’est ce que j’ai fait avec Numelion. Nous y reviendrons en fin d’article dans les conclusions.

L’avantage d’utiliser la version gratuite dans un premier temps, c’est que vous pourrez obtenir le nombre d’URLs analysées par le robot MyRankingMetrics. Vous pourrez donc acheter le nombre d’URLs en conséquence.

2. Lancer un audit SEO avec MyRankingMetrics

Vous souhaitez certainement lancer un audit SEO avec MyRankingMetrics. Nous allons voir les différentes étapes. La première est de créer un compte sur l’outil. La création est gratuite.

Vous pouvez vous connecter sur le tableau de bord « SEO ». C’est ici que vous trouverez les rapports concernant les sites internet que vous avez étudiés. A savoir, vous pouvez parfaitement étudier des concurrents. Vous pouvez utiliser les URLs payantes pour votre site et l’analyse gratuite pour étudier un concurrent par mois. C’est ici que vous trouverez les noms de domaines déjà étudiés.

Lancer un audit SEO avec MyRankingMetrics
Lancer un audit SEO avec MyRankingMetrics

2.1. Les différentes étapes pour lancer l’audit SEO

Maintenant, pour lancer un audit SEO avec MyRankingMetrics rendez-vous dans le menu « SEO ». Vous pouvez apercevoir le bouton « Lancer un nouvel audit technique ». Il suffit de cliquer dessus.

Etape 1 – Vous devez choisir le type de rapport que vous souhaitez utiliser. Un gratuit, un complet payant ou un complet pre prod qui est également payant. Généralement, vous utiliserez les deux premiers. Pour la démonstration ce sera un audit complet payant.

Choisir un type de rapport
Choisir un type de rapport

Etape 2 – Dans la deuxième partie, vous allez paramétrer l’audit SEO. Vous devez indiquer le nom de domaine qui sera analysé. Indiquer si le robot doit étudier seulement le nom de domaine principal ou les sous-domaines (s’il y en a), indiquer quel CMS est utilisé (si c’est le cas). Vous pourrez affiner l’analyse en paramétrant le robot dans l’onglet « Paramètres avancés ». Personnellement, je laisse par défaut.

Paramétrer un audit SEO
Paramétrer un audit SEO
Paramètres avancés de l'audit
Paramètres avancés de l’audit

Etape 3 – Vous pourrez le faire uniquement dans la version payante. Ici, vous allez pouvoir permettre à l’outil de se connecter à votre Google Analytics pour récupérer les données et les étudier. Cela permettra d’affiner les résultats du rapport.

Analyse avec Google Analytics
Analyse avec Google Analytics

Etape 4 – Comme pour l’étape 3, celle-ci est possible uniquement en version payante. Vous pouvez connecter votre compte Google Search Console pour que l’outil récupère les données. Cela lui permettra notamment de ressortir les pages que vous devez travailler en priorité pour augmenter votre trafic SEO.

Analyse avec Google Search Console
Analyse avec Google Search Console

Etape 5 – Enfin, la dernière étape permet de paramétrer une limite d’URL. Cette option est utile pour la version payante. En effet, si votre site internet à 10 000 URLs, vous souhaitez peut-être limité le coût en analysant un échantillon de 500 URLs. C’est possible en limitant le nombre d’URLs à analyser. Vous trouverez le nombre de crédits qui vous reste, vous pouvez bien entendu recharger ce nombre en achetant des nouveaux crédits.

Nombre d'URLs
Nombre d’URLs

Une fois que l’audit SEO est lancé, vous pouvez patienter sur la page jusqu’à la fin, le rapport va apparaître après plusieurs minutes (selon la taille du site internet). Vous pouvez également vaguer à vos occupations, à chaque étape, vous allez recevoir des e-mails pour suivre l’évolution de l’analyse. Il y aura un mail indiquant que votre rapport est disponible.

2.2. Les résultats

L’audit SEO de MyRankingMetrics est terminé, on peut se précipiter vers le rapport pour en prendre connaissance. Voici le résultat de Numelion. La note est très bonne avec 93,7 sur 100. Cela signifie que le site respect un grand nombre de règles SEO.

Résultat de l'audit SEO Numelion
Résultat de l’audit SEO Numelion

Le radar permet de découvrir les différentes améliorations restantes pour atteindre 100. Cette note est assez compliquée à atteindre. En effet, vous aurez toujours des liens sortants non mis à jour, des pages avec une qualité moindre (par exemple les archives), des pages plus lourdes qui freinent le chargement… Il y a toujours des petits détails. Un objectif raisonnable est donc de dépasser les 95.

D’ailleurs, comme l’outil l’indique, à partir de cette note, l’outil considère que votre SEO est excellent. Comme vous pouvez le voir sur le graphique, on a immédiatement une vue d’ensemble du site internet, avec ses forces et faiblesses. En plus de cela, vous obtenez pour chaque catégorie les pourcentages d’erreurs et le nombre de pages que cela représente. Vous le trouvez dans un tableau qui résume les résultats.

Tableau de l'audit SEO Numelion
Tableau de l’audit SEO Numelion

Il s’agit ici des résultats globaux, mais vous pouvez ensuite étudier point par point l’audit SEO. Nous allons voir que les résultats sont bien détaillés. Dans les résultats, on constate qu’une problématique concerne le temps de chargement des pages qui sont pour 36 % trop lentes. Selon le jour et l’heure des SEO ce chiffre peut varier. En effet, cela dépend entre autres du serveur sur lequel le site est hébergé. Si celui-ci est surchargé, si le trafic est important (ce qui sollicite le serveur)…

3. Les points étudiés lors de l’audit SEO

Voyons maintenant les différents points qui sont étudiés par l’outil. Pour chacun d’eux, vous pouvez extraire les URLs avec des erreurs pour apporter les corrections (dans la version payante). Avant le tableau des résultats globaux et le graphique, vous pouvez aussi télécharger un fichier zip contenant tous les fichiers de résultats. Vous pourrez les parcourir pour trouver tous les points à améliorer.

Je ne vais pas rentrer dans le détail sur le fonctionnement de chaque point, on va indiquer les grandes lignes, car sinon l’article serait extrêmement long. En effet, vous pouvez faire un audit SEO dans MyRankingMetrics (RM Tech) pour obtenir un rapport. Dans ce dernier, chaque point est expliqué en détail. Vous aurez donc tout le loisir d’approfondir. Les captures d’écrans que vous pourrez apercevoir ne sont qu’une petite partie du rapport (car il est très long).

3.1. Crawl et indexabilité

Dans cette partie, l’outil va ressortir les pages qui n’ont pas pu être analysées en raison d’une interdiction du robot.txt. Il va ensuite ressortir le nombre d’URL qui ont été crawlées en partant de la page d’accueil.

Sur ces dernières URLs, vous découvrirez celles qui sont avec un code http 200 ou d’autres codes comme 301 (pour une redirection). L’objectif étant que le code 200 soit celui qui ressort pour toutes les URLs.

Vous obtiendrez ainsi un tableau qui présente les URLs indexables par les moteurs de recherche et celles qui peuvent poser problèmes.

Indéxabilité du site internet
Indéxabilité du site internet

3.2. Temps de téléchargement des pages

Le temps de chargement des pages est important pour votre référencement et pour l’expérience utilisateurs. Vous pouvez utiliser un outil comme GT-Metrix pour vérifier la vitesse de chargement de vos pages et détecter les anomalies.

Dans MyRankingMetrics, c’est donc un critère qui est logiquement pris en compte dans l’analyse SEO. Vous trouverez un tableau qui va répartir la vitesse de téléchargement de vos pages. Avec le nombre de pages selon des classes de vitesses (par exemple, de 0ms à 199ms, de 200ms à 399ms…).

Vous allez pouvoir télécharger le fichier contenant les URLs. Cela vous permettra d’identifier les URLs en anomalies, vous pourrez donc agir directement sur celles-ci pour découvrir ce qui les alourdit et empêche un chargement rapide (par exemple en utilisant GT-Metrix).

Temps de chargement des pages
Temps de chargement des pages

3.3. Profondeur et maillage interne

La partie d’après va s’attarder sur deux aspects importants. C’est la structuration de votre site qui va être étudié. C’est deux aspects seront donc la profondeur des pages et le maillage interne des liens.

Dans l’outil (et en règle général), on recommande de ne pas aller en delà de deux sauts en profondeur de site. Cela signifie que toutes les pages et articles de votre site devront être accessibles en deux clics depuis votre page d’accueil.

Vous obtiendrez un tableau de répartition des URLs selon le nombre de sauts. Comme d’habitude, il suffit ensuite de télécharger le fichier résumant les URLs pour identifier celles qui ont un nombre de sauts trop important.

Le maillage est un autre aspect important dans la structuration d’un site internet. Cela tombe bien, car MyRankingMetrics va vous permettre d’identifier les URLs qui ne reçoivent pas (ou pas assez) de liens internes. Cela peut donc les isoler et pénaliser leurs positionnements dans les moteurs de recherche.

Pronfondeur URL avec le rapport MyRankingMetrics
Pronfondeur URL avec le rapport MyRankingMetrics

Ici, l’analyse va porter sur le nombre de liens qu’une page va recevoir. L’ancre permettant d’accéder à celle-ci sera également prise en compte. Il s’agit du texte qui forme le lien. Par exemple, pour un lien internet sur la définition du référencement SEA, l’ancre est donc « définition du référencement SEA ». Dans les images c’est la balise ALT qui est prise en compte. L’idéal étant que cette ancre varie pour chaque lien.

Vous obtiendrez un table qui vous permettra de connaître le nombre d’URLs en erreur, soit celles-ci manquent de variation dans l’ancre, soit celles-ci n’ont pas assez de liens internes. Le fichier vous aidera également à les identifier.

Maillage interne avec l'audit SEO
Maillage interne avec l’audit SEO

3.4. Les balises title et meta description

J’ai regroupé les deux balises dans une seule catégorie, mais dans le rapport chacune à la sienne. Pour le titre l’idéal est que celui soit proche de 70 caractères et ne soit pas trop court. Au-delà de 80 caractères, le titre sera considéré comme trop long et cela entraînera une erreur. C’est donc un subtil équilibre qu’il va falloir trouver. Vous pouvez vous aider d’un outil comme Yoast Seo dans WordPress pour créer votre titre SEO.

Après l’audit SEO, vous obtiendrez un tableau qui aura décortiqué les titres de vos pages. Il ressortira les titres trop courts ou trop longs, ceux avec un nombre de mots trop faible… Il y aura également les titres que l’on peut trouver en doublon ou ceux avec des mots qui se répètent. Vous pourrez donc effectuer les modifications très rapidement en les identifiants (enfin, c’est l’outil qui le fait pour vous).

Balise title dans le rapport SEO
Balise title dans le rapport SEO

Comme pour la balise « title », l’outil va étudier la balise « méta description ». L’idéal est que celle-ci se trouve aux alentours de 200 caractères et pas en dessous de 90. Vous pouvez également utiliser le plugin Yoast Seo dans WordPress pour vérifier cela.

Vous obtiendrez un tableau qui ressortira les erreurs concernant la taille de la balise, les pages qui en sont dépourvues ou encore celles avec des doublons.

Balise méta description
Balise méta description

3.5. Contenu des pages

Cette partie va s’attaquer au contenu même de vos pages. Il va apporter une attention particulière aux éléments susceptibles d’optimiser vos différentes pages. Le premier élément qui sera étudié ce sont les balises de titre de H1 à H6.  L’outil va faire ressortir les différentes erreurs les concernant.

Il peut s’agir de page sans balise H1, de balise vide, de saut entre les balises (passer de H1 à H3 sans mettre de H2),  des balises trop longues, doublons dans la balise H1… Toutes les erreurs seront répertoriées dans une table et les URLs pourront être consultées depuis le fichier.

Un autre point très important qui sera étudié, c’est la longueur du texte. L’outil va calculer un indice de manque de contenu allant de 0 à 100. Le 0 étant le meilleur et le 100 le pire. Il va classer les URLs selon leurs notations

Un autre point qui sera pris en compte, c’est le texte mis en gras. En effet, celui-ci aura un impact complémentaire (très faible, mais c’est un plus). Vous trouverez donc toutes les pages qui ne contiennent pas de texte en gras.

Enfin, un autre paramètre va être étudié, c’est le nombre de liens dans votre page. Que ceux-ci soit interne (maillage interne vu précédemment) ou externe (liens sortants vus précédemment aussi). Les liens sont au cœur des algorithmes des moteurs de recherche, il est important d’en faire. Mais il faut qu’ils soient en relation avec le contenu.

Audit SEO du contenu des pages
Audit SEO du contenu des pages

3.6. Liens sortants externes

L’outil va également étudier tous vos liens sortants. Il s’agit des liens qui se trouvent dans vos pages, mais qui pointent vers d’autres noms de domaine. L’outil ne va pas comptabiliser certains liens qui pointent vers des noms de domaines de réseaux sociaux, ni ceux en « nofollow ».

Les liens sont aux cœurs de l’algorithme de Google, mais encore faut-il que ceux-ci soient bons. C’est pourquoi MyRankingMetrics va suivre les liens et vous ressortir ceux qui sont en erreurs ou en redirection. L’idéal est d’avoir des liens directs, donc en repérant les pages où les liens ne sont plus à jour, vous allez pouvoir les actualiser. Cela actualisera vos pages par la même occasion.

3.7. Analyse de la qualité du contenu (QualityRisk)

Voici une des parties les plus intéressantes, c’est généralement celle que je regarde en premier. A partir des éléments collectés dans les parties précédentes, l’outil va calculer ce qu’il appelle le « QualityRisk ». En effet, les moteurs de recherches (et surtout Google) améliorent sans cessent leurs algorithmes et peuvent infliger des pénalités à des sites internet qui produirait un contenu de mauvaise qualité.

C’est dans cette optique que l’indice de QualityRisk a été créé. Il ne prétend pas analyser les pages comme Google, mais il peut analyser les éléments clés de ces dernières pour s’assurer qu’elles respectent les bonnes pratiques du référencement.

Chaque page obtient une note qui sera comprise entre 0 et 100. Le chiffre 0 est la meilleure note possible. Entre 0 et 4 la page est considérée sans aucun risque. La pire note est 100. Pour chaque page, des recommandations sont formulées pour améliorer sa note. Vous les trouverez dans le fichier à télécharger.

Pour établir sa note, l’outil MyRankingMetrics va donc étudier plusieurs critères qui sont détaillés dans le rapport. Il y aura notamment la vitesse de chargement, les liens, la taille du contenu, les balises, la profondeur ou encore les liens sortants… Vous pouvez rapidement identifier les pages qui peuvent vous pénaliser et agir sur ces dernières. Une page explique plus en détails le fonctionnement du QualityRisk.

Qualité du contenu
Qualité du contenu

3.8. Données collectées de Google Analytics

Si vous avez autorisé l’accès à vos données Google Analytics, l’audit SEO va vous permettre d’identifier les erreurs et améliorations possibles pour votre référencement naturel.

L’outil MyRankingMetrics va se baser sur les données récoltées, et notamment les sessions générées par les visites sur votre site internet. Cela va permettre de dégager des pages actives et des inactives. Les actives sont celles ayant reçu des visites grâce au référencement naturel, les inactives sont celles qui n’ont rien reçu. Il est donc important d’avoir un maximum de pages actives.

Ensuite, cette partie va croiser les données. A partir des pages actives et inactives, l’outil va étudier le taux de pages actives en fonction de la profondeur ou encore le nombre de visites générées en SEO par page sur 30 jours, toujours en fonction de la profondeur. Enfin, vous aurez également les données concernant le pourcentage de sessions (organic) en fonction de la profondeur.

Ensuite, les trois critères que nous venons de voir, nombre moyen de visites générées en SEO par page sur 30 jours, taux de pages actives et pourcentage de sessions seront croisés avec des métriques comme les pages qui manquent de contenue et le Qualityrisk. Vous aurez donc de nombreuses analyses à partir des données Google Analytics.

3.9. Données collectées de Google Search

Comme pour la partie précédente, si vous avez donné votre accord pour autoriser l’outil à récupérer vos données de Google Search Console, vous aurez de nouveaux indicateurs. Une donnée intéressante peut-être le nombre de pages qui sont apparues dans les SERP et qui ont été vues, sans générer de clic. Il peut y avoir un problème d’accroche.

Mais le gros avantage de cette analyse c’est qu’elle va vous repérer les pages qui ont un bon potentiel pour augmenter votre trafic SEO. Pour cela, il va repérer celles qui pourront augmenter leurs positions dans les SERP en fonction des faiblesses repérer précédemment.

L’outil ne va pas se focaliser sur les pages pouvant passer de la position 2 à la position 1 (car c’est très difficile). Il va se focaliser sur les positions plus éloignées, par exemple de la page 2 à la page 1. Vous pouvez consulter cette page pour découvrir les gains potentiels lorsqu’on gagne des places dans les SERP.

Comme pour les autres catégories, vous pouvez récupérer un fichier qui contiendra un classement des pages ayant le plus fort potentiel (ou la note de 1 000 est la plus intéressante). Vous aurez aussi un texte résumant ce que vous devez faire pour améliorer cette position ainsi que diverses informations (taux de clics dans les SERP, position moyenne, URL, Titre…)

4. Conclusion

Nous avons fait le tour de l’outil MyRankingMetrics qui permet de faire des audits SEO. Ce dernier a été créé par une équipe d’experts dans le domaine du référencement avec notamment Olivier Duffez, connu pour le site référence WebRankInfo.

Le gros point fort, c’est que nous seulement vous obtiendrez toutes les informations essentielles pour améliorer votre site internet sur le plan du référencement, mais en plus vous saurez où agir. En effet, avec les fichiers à télécharger vous aurez les URLs qui posent problèmes et les indications pour les optimiser.

DECOUVRIR MYRANKINGMETRICS

Si vous ne connaissez pas Numelion, je vous invite à consulter la page de l’auteur pour en savoir plus. Comme vous avez pu le lire en début d’article, Numelion a été laissé en « friche » de sa création en 2015 jusqu’en septembre 2017. Je l’avais créé, car je souhaitais regrouper de nombreux articles provenant de mes anciens blogs pour qu’il reste accessible. Mais je ne souhaitais pas le développer dans le temps.

Lorsqu’à cette date (septembre 2017), j’ai décidé de développer le site, la première chose que j’ai faite, c’est un audit SEO avec MyRankingMetrics. La note était de 71,5 / 100. Elle n’était pas catastrophique, mais il y avait de gros points à reprendre. J’ai donc travaillé le référencement pour remontrer la note à 93,7 / 100. Le résultat étant que le trafic a doublé (il faut aussi prendre en compte que de nombreux articles ont été publiés).

Le référencement est un travail de longue haleine, il est important d’utiliser des outils qui nous permettent de gagner du temps pour consacrer ce dernier à d’autres tâches. C’est pourquoi je recommande fortement l’utilisation de MyRankingMetrics, ce dernier ma fait gagner beaucoup de temps.

Partager

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSCRIVEZ-VOUS

Fondateur
Découvrez des astuces et conseils pour transformer votre site en réussite.
JE M'INSCRIS
Vos données seront en sécurité. Je suis le seul à y avoir accès.
close-link
Click Me