Sélectionner une page

Vous avez reçu une proposition d’article sponsorisé pour votre blog ? Vous ne savez pas combien facturer cette prestation ? L’objectif de cet article est de démystifier ce terme et vous permettre de répondre de manière optimale aux sollicitations que vous aurez.

On peut créer un blog pour de nombreuses raisons ? Peut-être que votre idée originale est de le monétiser, peut-être que vous souhaitez simplement partager vos connaissances sans aucune arrière pensé.

Mais votre travail se fait remarquer, votre blog monte dans les résultats des moteurs de recherche et les marques commencent à s’intéresser à vous. Vous avez installé un formulaire de contact sur votre blog WordPress, ce qui permet à ces dernières de rentrer en contact avec vous.

Un jour, vous recevez donc un e-mail avec l’en-tête « Proposition de partenariat » où quelque chose dans le genre. Vous êtes surpris et commencé à lire le message. C’est une marque qui vous indique qu’elle apprécie votre travail et que son produit est connexe à votre thématique.

Les articles sponsorisés

Les articles sponsorisés

On vous propose de rédiger un contenu pour la marque et on vous demande quel serait votre tarif. Bonne question n’est-ce pas ? Mais avant toute chose, c’est quoi un article sponsorisé ? Que veut dire cette marque dans son mail ?

Sommaire de l’article :

1. Qu’est-ce qu’un article sponsorisé ?
2. Comment calculer le prix d’un article sponsorisé ?
2.1. La notoriété du blog / site
2.2. L’influence
2.3. Votre travail de création
2.4. Votre statut juridique
3. La liste complète
4. Déterminer le prix de l’article sponsorisé
4.1. Calculer le prix d’un article sponsorisé sans formule
4.2. Calculer le prix d’un article sponsorisé avec une formule
5. Les règles à respecter pour créer un article sponsorisé
5.1. Prévenir le lecteur que l’article est sponsorisé
5.2. Mettre les liens en nofollow
5.3. Proposer un article de qualité
5.4. Rester dans sa thématique
5.5. Être libre d’écrire ce que vous souhaitez
5.6. Respecter un taux maximal
6. Les plateformes d’articles sponsorisés
7. Conclusions

1. Qu’est-ce qu’un article sponsorisé ?

Avant de déterminer le tarif qu’il faut demander à cette marque, il est bon de rappeler ce que cette dernière attend de vous. Elle souhaite que vous fassiez un article sponsorisé sans forcément le nommer dans son mail. Mais alors, qu’est-ce qu’un article sponsorisé ?

Pour faire simple, c’est une des méthodes qui permet de monétiser un blog. Une marque (ou quelqu’un qui vous paie) vous demande de créer du contenu pour faire la promotion d’un produit, d’un site, d’un événement… L’objectif pour le demandeur est d’utiliser votre audience pour faire sa promotion. Plus votre audience est ciblée, plus c’est intéressant pour ce dernier. Le second objectif pour le demandeur, c’est d’améliorer son référencement en obtenant des liens (même si en théorie ceux-ci doivent être nofollow, donc non suivis par les moteurs de recherche).

Les demandes d’articles sponsorisées sont diverses, mais il s’agit souvent d’un article qui devra être écrit avec un certain nombre de contraintes. Par exemple, l’insertion d’un lien, un nombre minimum de mots, des mots précis inclus, une image précise, la réalisation d’une vidéo…

Plusieurs possibilités, soit la marque transmet un article clé en main et vous n’avez pas trop votre mot à dire, soit elle fournit l’article et vous pouvez faire des modifications, soit vous écrivez l’article et elle peut apporter des modifications, soit vous êtes libre d’écrire comme vous le souhaitez.

2. Comment calculer le prix d’un article sponsorisé ?

C’est certainement la question que vous vous posez, comment calculer le prix d’un article sponsorisé ? Quels sont les critères qui permettent de déterminer le prix ? Commençons par la liste des critères qui doit vous inciter à proposer un prix. Ci-dessous les quatre principaux, je vous propose ensuite une liste plus longue. Après avoir vu ces points, je vous montrerais comment calculer le prix sans formule et avec une petite formule mathématique.

2.1. La notoriété du blog / site

La notoriété ne concerne pas uniquement le nombre de visiteurs de ce dernier. On peut avoir un gros trafic si on est sur une thématique très généraliste, mais la marque ne se retrouvera peut-être pas sur une grande partie de ce trafic.

C’est donc un ensemble de critères qui permettent de déterminer la notoriété, on peut donc ajouter le nombre de personnes qui suivent le blog sur les réseaux sociaux. On entre ici dans le cadre des influenceurs que nous verrons par la suite.

Comment connaître cette valeur ? Vous pouvez utiliser le site Moz (ou Majestic) et son célèbre classement qui donne une notation sur une échelle de 100 points. Pour cela, il utilise plus de 40 indicateurs pour calculer les possibilités de positionnement d’un site internet dans les résultats des moteurs de recherche (SERPs). Plus le score n’est haut, plus sa notoriété l’est aussi, donc plus ses chances de bien se positionner sont bonnes. Il est assez simple d’atteindre 20 / 100, après cela se complique et il faut du temps pour monter.

Une autre possibilité est de consulter le site internet Alexa Rank (il appartient à Amazon) qui a aussi son propre classement avec des indicateurs sur les sites étudiés.

2.2. L’influence

En effet, après la notoriété, c’est l’influence qui va être prise en compte. Car avoir un gros trafic et beaucoup de personnes qui suivent sur les réseaux sociaux c’est bien, mais si ceux-ci ne sont pas engagés cela devient moins intéressant pour la marque.

Surtout qu’on peut facilement acheter des followers sur les réseaux sociaux (même si cela peut se voir). Dès lors, on mesure l’influence en fonction des interactions sur les principaux réseaux sociaux, le nombre de commentaires dans les articles ou encore le nombre de personnes qui se sont « volontairement » inscrits à la mailing liste (voir le taux d’ouverture des mails de cette dernière).

2.3. Votre travail de création

Les deux critères précédents concernent le travail que vous avez fait en amont, en effet, la notoriété et l’influence de votre blog résultent de tout le travail fait auparavant. Par contre, l’article sponsorisé va vous demander du temps, et c’est cette charge de travail qu’il va falloir évaluer.

Si vous êtes contacté par une marque, c’est que vous avez déjà publié des articles, dès lors, vous savez le temps qu’il vous faut pour les créer. Chaque thématique étant différente, et chaque blog l’étant également selon sa stratégie de rédaction de contenu, vous seul connaissez le délai nécessaire. Généralement, pour créer un article sponsorisé, on va rester sur le même format que les autres articles pour éviter de perturber ses visiteurs.

Attention toutefois, si c’est le demandeur qui fournit le texte, le travail sera moins important et donc le tarif risque de l’être également. De plus, je ne recommande pas de laisser la marque écrire pour vous. Personnellement, je préfère écrire et voir les modifications à apporter ou être libre de mon écriture, question de liberté. Mais chacun à sa vision de la chose.

2.4. Votre statut juridique

Pour pouvoir récupérer l’argent de la marque, vous devrez avoir une structure. Une solution toute simple est de recourir au portage salarial si vous n’avez pas envie de créer une entreprise.

Peut-être exercez-vous sous le statut de micro-entreprise (ou un autre statut : SARL, EURL, SAS…).  Dès lors, vous devez anticiper les charges qui seront appliquées sur la facture. En effet, vous allez reverser une partie de votre revenu, je pense que vous le saviez déjà, mais cela fait partie du calcul.

Par exemple, si vous êtes une micro-entreprise en libéral, vous pouvez compter 25 % de charge. Avec le portage salarial, les charges seront plus proches de 50 %. C’est très important de prendre en compte ces éléments dans le calcul.

3. La liste complète

Ci-dessus, je vous présente les principaux critères qu’il faut prendre en compte, mais maintenant je vous présente ceux du site relevance.com que je trouve assez complet.

  1. Nombre de mots : taille du contenu de l’article
  2. Temps de l’utilisateur sur la page : le temps moyen passé sur les pages du site
  3. Liens : les liens sont fournis ? Ils doivent pointer sur des endroits précis de la marque ?
  4. Impressions (CPM) : le paiement se fera-t-il au CPM, donc pour mille affichages de l’article, c’est donc la performance et le nombre de personnes atteintes qui détermine le paiement
  5. Temps : le temps nécessaire à la création de l’article
  6. L’audience du site : nombre de visiteurs par mois, semaine, jour
  7. Autorité de domaine : c’est le critère de la notoriété vu précédemment
  8. Engagement de niveau de la page : se calcule selon le niveau de défilement de la page atteint par les visiteurs ou le temps passé sur l’article (sont-ils allés jusqu’en bas de l’article).
  9. Promotion des médias sociaux : faire la promotion de l’article sur vos réseaux sociaux pour augmenter la tarification (engagement supérieur)
  10. Promotion par courriel même principe que les réseaux sociaux, mais avec votre liste e-mailing.
  11. Temps de visibilité : est-ce un article éphémère (qui sera supprimé après un certain délai) ou un article qui va rester dans le temps.
  12. L’audience cible : l’article va-t-il toucher plusieurs cibles de clients (les fameux personas) ce qui augmente sa valeur.
  13. Pay-per-click : vous êtes payé ou primé (en plus du prix de l’article sponsorisé) selon le nombre de personnes qui clique vers la landing page de la marque

4. Déterminer le prix de l’article sponsorisé

Une fois que vous avez établi ces critères, vous pouvez commencer à déterminer le prix de l’article sponsorisé. Prenons les généralités, la première règle, c’est de ne pas pratiquer de tarif trop bas même si vous débutez.

4.1. Calculer le prix d’un article sponsorisé sans formule

On peut dire que les prix d’articles pour des blogs débutants se trouvent entre 70 € et 100 € (n’allez pas en dessous, sinon vous bradez votre travail). La grande majorité des articles sponsorisés se négocient entre 100 € et 200 €. Le tarif peut-être supérieur, mais cela signifie que l’autorité et l’influence sont importantes également.

Vous avez peut-être déjà fait appel à des plateformes de rédaction web, vous connaissez peut-être le prix du secteur ? Pour un rédacteur moyen, le prix est généralement de 20 € pour 500 mots, pour un rédacteur plus confirmé on pourra le doubler. Pour un rédacteur indépendant, le tarif sera supérieur à 100 €. Dès lors, cela vous donne une idée du tarif que vous pouvez appliquer. Vous devez ajouter les éléments de notoriété et d’influence pour avoir une idée de prix.

Enfin la meilleure méthode pour déterminer le prix est d’y aller au culot, généralement, la marque ne vous propose pas de prix, elle vous demande le vôtre. Dès lors, faites une offre, si ça passe demander un peu plus lors de la prochaine sollicitation jusqu’au moment ou vous constater que cela bloque ou qu’on vous demande systématiquement de baisser. C’est un principe similaire au prix psychologique, concept déjà présenté dans cet article.

4.2. Calculer le prix d’un article sponsorisé avec une formule

La méthode ci-dessus, c’est un peu à la louche même si elle permet de cadrer le montant, mais vous souhaitez éventuellement être plus précis.

Pour cela, je vous propose d’utiliser une formule pour calculer le prix de l’article sponsorisé. Cette formule provient d’un site américain et je l’ai récupérée sur le blog NoTuxedo (excellent blog par ailleurs).

La formule est la suivante : (Temps passé x taux horaires) + [(nombre moyen de pages vues par post / 1000) x taux publicitaires]

C’est donc un croisement entre le travail que vous allez devoir fournir et les performances de votre blog. Voici les éléments que l’on doit fournir dans la formule.

  1. Temps passé : combien d’heures allez-vous passer à créer l’article sponsorisé.
  2. Taux horaire : quel est votre prix à l’heure ? Vous pouvez utiliser ma calculatrice pour calculer le taux horaire.
  3. Nombre de pages vues par post / 1000 : nombre de fois où un article est lu en moyenne sur votre blog sur les huit premières semaines suivant sa parution puis divisé le chiffre par 1 000.
  4. Taux publicitaire : la valeur que vous donnez a mille pages vues sur votre site. Pour un blog débutant, vous pouvez mettre 20 € puis augmenter progressivement la valeur.

Exemple de prix pour un article sponsorisé. Votre coût horaire est de 45 € et vous allez passer 3 heures à créer l’article. Généralement, vos articles sont vus par 1 200 visiteurs sur 8 semaines et vous estimez votre coût publicitaire à 30 €. Cela donne donc :

Formule : (3 x 45) + [(1 200 / 1000) x 30] = 171 €

C’est à vous de faire varier les différents paramètres. Dans le cas présent, vous pouvez faire une proposition à 170 € à la marque. C’est le coût que vous estimez pour votre travail.

5. Les règles à respecter pour créer un article sponsorisé

Déterminer le prix d’un article sponsorisé n’est pas la seule chose importante. Vous devez veiller à respecter un certain nombre de règles, que ce soit pour respecter la loi, les règles de référencement, vos visiteurs et même vous-même.

5.1. Prévenir le lecteur que l’article est sponsorisé

La première de toutes les règles, c’est d’informer très clairement qu’il s’agit d’un article sponsorisé. En effet, cela peut tromper vos visiteurs, d’ailleurs, s’il s’en aperçoit, c’est votre réputation qui risque d’en partir. Donc il faut être transparent.

Surtout, si vous ne le faites pas, vous tombez sous le coup de la loi sur la consommation. Celle-ci est très claire sur le sujet, vous ne pouvez pas faire de la publicité déguisée. Vous devez informer vos visiteurs qu’il s’agit d’un article sponsorisé.

5.2. Mettre les liens en nofollow

Prévenir le lecteur est donc une obligation légale et surtout morale, mais c’est également une obligation pour votre référencement. En effet, Google est très clair, vous devez informer et notifier qu’il s’agit d’un article sponsorisé et mettre les liens vers le produit, le service ou le site en « nofollow » (donc non suivi par les moteurs de recherche).

Si vous ne le faites pas, vous connaissez les risques, le géant américain va pénaliser votre référencement. Il faut que ce soit clairement indiqué. Comment faire ? L’idéal est de le mettre dans le titre. Attention, certaines marques vous proposeront d’utiliser une image afin d’informer (pour éviter que Google ne détecte qu’il s’agit d’un article sponsorisé).

Très franchement refusé, vous ne savez  pas comment évoluera la technologie, il y a fort à parier que Google lira les images dans peu de temps. Dès lors, vous risquez de payer cher cette « erreur de jeunesse » sur le plan du référencement.

5.3. Proposer un article de qualité

Ne faites jamais un article sponsorisé si c’est pour baisser la qualité par rapport à vos autres articles. Faites uniquement du contenu de qualité équivalente au reste de votre site internet. Sinon vous risquez de fortement décevoir vos visiteurs.

Déjà que certains ne vont pas apprécier que vous passiez du côté obscur de la force. En effet, attendez-vous à des réactions indiquant que vous avez vendu votre âme. Mais cela restera une minorité, et le fait de les prévenir dès le début permettra de ne pas les « prendre en traître ».

5.4. Rester dans sa thématique

Vous faites un blog sur la cuisine, vous n’allez pas faire un article pour promouvoir une huile…de moteur. En effet, cela est ridicule et vos lecteurs ne vous le pardonnerez pas. Ils auront d’ailleurs raison.

Disons que certains ont cédé à la tentation par appât du gain (les marques sachant se montrant très persuasive), mais c’est leur réputation qui en a pâti.

5.5. Être libre d’écrire ce que vous souhaitez

C’est une règle personnelle avant d’être une vraie règle pour les articles sponsorisés. Je l’ai indiqué un peu plus haut, pour moi, les offres proposant un article tout prêt doivent être refusées tout comme celles proposant le contenu prêt avec possibilité de modification.

De même, si la demande est très contraignante et vous empêche de créer le contenu qui vous plait et vous correspond, il vaut mieux refuser. Sinon, vous risquez de ne pas être à l’aise avec le contenu que vous allez publier, c’est ici un problème éthique.

5.6. Respecter un taux maximal

Si vous rédigez un article sur deux comme sponsorisé, cela risque vite de poser un problème. Très rapidement, vos lecteurs vont tourner le dos à votre blog et le prix de ces articles risque de chuter (moins de trafic, moins de followers, bad buzz donc baisse d’intérêt des marques). Vous aurez donc perdu votre audience et une partie de vos revenus.

L’idéal est de maintenir un certain taux d’article sponsorisé sur le blog. Par exemple, 1 article sponsorisé pour 20 articles « classiques » soit un taux de 5 %. Mais chacun est libre de déterminer son taux. Je vous déconseille d’aller beaucoup plus haut que 5 %.

6. Les plateformes d’articles sponsorisés

Vous souhaitez peut-être provoquer votre destin plutôt que d’attendre que les marques vous contactent. En effet, il existe des plateformes qui mettent en relation les entreprises (acheteur) et les blogueurs (éditeur).

Il vous suffit de vous inscrire et vous aurez des propositions, personnellement, je n’utilise pas du tout se procéder, mais c’est une solution intéressante pour obtenir rapidement des revenus. Si vous avez déjà testé ces dernières, faites-moi un petit retour d’expérience dans les commentaires.

7. Conclusion

Vous avez maintenant les clés pour fixer le prix d’un article sponsorisé et répondre aux marques qui vont vous solliciter. N’oubliez pas la règle n°1 : vous pouvez dire non. En effet, c’est toujours flatteur d’être approché par ces dernières, mais si les conditions ne vous conviennent pas ou si le prix proposé est ridicule par rapport à votre proposition ou le travail a fournir, il faut dire non.

Un article sponsorisé est idéal s’il est utilisé a bon escient, c’est un revenu complémentaire. N’oubliez pas la règle n°2 qui est également fondamentale, il se compose elle même de trois règles : respecter vos lecteurs, respecter la loi, respecter les règles de Google.

Si vous respectez ces deux règles et que vous nouez des partenariats solides avec les marques, les articles sponsorisés seront un vrai plus pour votre blog.