Sélectionner une page

Vous souhaitez améliorer vos ventes sur Internet, fidéliser des clients, convertir des visiteurs, créer une communauté… ? Une solution est de créer une newsletter, c’est un bon moyen pour améliorer tous ces points.

Si votre objectif est de vendre, vous devez respecter les bonnes pratiques de l’e-mail marketing. Vous le savez déjà, un point clé pour créer une newsletter c’est de récupérer les adresses e-mail de personnes qui souhaitent réellement vous les donner. Il ne faut jamais utiliser un fichier loué ou acheté si vous souhaitez tirer profit de votre liste d’abonnés.

Créer une newsletter

Créer une newsletter

Très souvent, vous entendrez de la part des acteurs du web marketing cette phrase : « L’argent est dans la liste ». Encore faut-il que cette liste soit constituée de personnes qui souhaitent réellement être en lien avec vous. Si c’est le cas, créer une newsletter vous permettra d’être plus efficace, mais aussi de fidéliser vos clients / visiteurs.

Dans cet article, je vous donne quelques conseils pour vous aider à créer une newsletter efficace pour toucher votre public cible.

Sommaire de l’article :

1. Logiciels de newsletter
2. Trouver sa cible
3. Fixer un objectif
4. Trouver le titre
4.1. Évitez de finir en SPAM
4.2. Faites des tests
5. Créer le contenu
5.1. Adapter le contenu aux mobiles
6. Call to action (appel à l’action)
7. Quand créer une newsletter ?
8. Quelques règles pour créer une newsletter

1. Logiciels de newsletter

Pour créer une newsletter, la première chose est d’utiliser un logiciel qui permet de remplir ses objectifs en termes d’e-mail marketing. Généralement,  il y a trois objectifs pour créer une newsletter. Pour être plus précis, il faut que le logiciel sache faire trois choses :

  • La première, c’est de récupérer des e-mails.
  • La seconde, c’est d’envoyer automatiquement des e-mails après la récupération (auto répondeur).
  • Et la troisième, c’est de pouvoir créer des newsletters en envoyant des e-mails en masse.

J’ai écrit un article qui présente les meilleurs outils pour créer une newsletter. Je vous invite d’ailleurs à le consulter si vous voulez avoir accès en détail à la présentation de chaque outil. Ci-dessous, je vous donne la liste des meilleurs outils si vous souhaitez vous lancer dans l’e-mail marketing et créer une newsletter efficace.

  • SendinBlue
  • ActiveCampaign
  • GetResponse
  • Benchmark Email
  • Mailjet
  • Aweber
  • MailChimp
  • Campaign Monitor

2. Trouver sa cible

Le second point qui est déterminant, c’est de trouver sa cible. Cela peut paraître très militaire en termes de parole, mais c’est pourtant quelque chose d’essentiel. Comme pour la création d’un blog ou d’un site Internet de niche, trouver sa cible est essentiel.

En effet, vous n’allez pas envoyer un e-mail pour vendre votre crème de beauté spécial femme de plus de 60 ans à homme de 20 ans… Je vous donne cet exemple, car l’objectif d’un e-mail marketing est de toucher la bonne cible pour que cette dernière passe à l’action. Je reviendrais d’ailleurs sur la notion d’action à la fin de cet article.

Lorsque vous allez créer une newsletter, votre objectif doit être de toucher la bonne audience, donc celle qui va être réceptive à votre e-mail et essayer au maximum d’éviter l’envoi à des personnes qui ne seront pas intéressées.

C’est pour cela que la segmentation d’une liste d’abonnés est un travail difficile, mais payant sur le long terme.

En effet, cela permettra d’adresser des newsletters à la bonne liste concernée. Par exemple, cela vous évitera d’envoyer une promotion sur un produit à un client qui vient juste d’acheter celui-ci, ce dernier apprécierait moyennement cet e-mail. Il faudra placer ce nouveau client dans une nouvelle liste client.

3. Fixer un objectif

Pour chaque newsletter que vous allez envoyer, vous devez avoir un objectif. Là encore, le principe est similaire aux objectifs qu’on peut fixer pour un site Internet. En effet, sans objectif il est difficile d’analyser un résultat.

Ce sont les appels à l’action qui permettront généralement de vérifier que l’objectif a été réalisé à travers le taux de clic. On verra notamment cette notion en fin d’article, mais chaque newsletter doit avoir un objectif clair et déterminé. Afin de vérifier que l’on est sur la bonne voie.

4. Trouver le titre

Certainement le point clé à retenir lorsqu’on créer une newsletter. L’objet d’une newsletter est un élément essentiel qui va déterminer le taux d’ouverture de votre e-mail. Autrement dit, combien d’abonnés de votre liste vont ouvrir votre e-mail pour le lire ? Le taux d’ouverture sera fortement lié à la qualité de l’objet de l’e-mail. Comme disait David Ogilvy (célèbre publicitaire) :

En moyenne, cinq fois plus de gens lisent le titre que le reste du texte.

Vous devez attirer la curiosité et donner envie à votre abonné pour que ce dernier ait envie de lire votre e-mail. Mais attention avec l’objet, si vous utilisez certains mots dans ce dernier, vous risquez de vous retrouverez dans le dossier SPAM de vos abonnés.

4.1. Evitez de finir en SPAM

En effet, certains mots sont considérés d’office comme un potentiel SPAM. Dès lors, les fournisseurs (Gmail, Outlook, Yahoo…) ont tendance à mettre ces e-mails directement dans le dossier indésirable.

Il s’agit de mots clés comme « gratuits », « jeux », « concours », « cadeaux », « cliquez »… Il existe beaucoup d’autres mots qui peuvent faire penser aux fournisseurs de mail qu’il s’agit de SPAMs. Cela peut envoyer votre newsletter directement dans le dossier indésirable. Il faut éviter les mails trop promotionnels.

De même, vous devez éviter les objets vides ou en majuscules, ne laissez pas d’espace trop important entre deux mots. N’utilisez pas non plus d’URL dans le nom de l’expéditeur ou l’objet.

4.2. Faites des tests

Trouver le bon objet est donc tout un art, il faut qu’il puisse séduire l’abonné sans vous pénaliser auprès des fournisseurs mail. Généralement, on utilise la méthode de l’A / B testing.

C’est-à-dire qu’on va envoyer un premier e-mail à un certain pourcentage de sa liste, et on envoie le même e-mail, mais avec un objet différent, à une seconde partie de sa liste. L’objet qui obtient le meilleur résultat est celui que l’on conservera. C’est comme ça qu’on peut construire dans le temps une bonne stratégie de newsletter. En testant chaque point important du mail pour améliorer le prochain.

A noter également, l’auteur « From » aura son importance. En effet, il faut que les personnes qui lisent l’e-mail connaissent l’expéditeur pour avoir confiance. Cela pourra augmenter le taux d’ouverture de vos e-mails, puisque les abonnés connaissent l’expéditeur.

On en revient à la récupération des e-mails. Avec une liste achetée ou louée, personne ne vous connaît. Avec une liste d’abonnée que vous avez construite, vos abonnées vous connaissent et attendent votre contenu. Cela fait toute la différence dans les résultats.

5. Créer le contenu

Il est maintenant temps de passer à la création du contenu de la newsletter. Pour cela, vous avez deux solutions, soit créer le contenu dans un format brut, soit avec le format HTML.

Le format HTML permet de créer un aspect visuel « plus travaillé», quand le format brut est en format texte traditionnel. Il y a généralement débat entre les deux.

En effet, certains considèrent que le format HTML peut poser problème et se retrouver plus régulièrement dans le dossier indésirable. Encore une fois, vous pouvez faire des tests pour vérifier cela.

L’A / B testing permettra de savoir si cela a un impact sur votre taux de délivrabilité. Si vous souhaitez utiliser l’intégration HTML, vous pouvez utiliser des templates qui sont déjà tout prêts sur des places de marché numériques comme ThemeForest.

5.1. Adapter le contenu aux mobiles

N’oubliez pas que vous devez créer une newsletter qui est adaptée aux mobiles. En effet, depuis plusieurs années maintenant, les smartphones ont pris une place très importante dans nos vies.

Dès lors, il y a de plus en plus de personnes qui lisent leurs e-mails uniquement sur leur téléphone portable. Plus de 50 % des personnes au moment où cet article est écrit. Vous devez donc créer des e-mails responsives si vous utilisez langage HTML. Vous pouvez consulter cet article pour comprendre la notion de responsive.

Créer une newsletter, c’est attirer l’attention de la personne qui va lire cet e-mail. En effet, les abonnés ont peu de temps et ont beaucoup de sollicitations en termes d’e-mails (ou même d’autres sollicitations).

Si vos abonnés découvrent un pavé de texte lorsqu’ils ouvrent votre e-mail, vous risquez d’avoir un taux qui sera faible en termes de clics (pour l’appel à l’action que je vous explique par la suite). En effet, un contenu trop dense risque de décourager ces derniers.

L’objectif c’est donc de convaincre rapidement les personnes à qui vous envoyez votre newsletter. Il faut donc limiter au minimum votre texte pour qu’il soit efficace et percutant. Ensuite, vous pouvez créer un appel à l’action avec un lien qui emmènera vers quelque chose de plus descriptif.

6. Call to action (appel à l’action)

On vient d’en parler, l’important c’est de créer une newsletter efficace qui soit courte, rapide et qui donne l’essentiel des informations pour emmener votre abonné vers une page d’atterrissage (une landing page) ou l’action voulue.

Il peut d’ailleurs s’agir d’une page de vente, d’une page de téléchargement…. En effet, lorsqu’on créer une newsletter, c’est qu’on a un objectif (vendre, augmenter son trafic, mettre en avant un produit, augmenter son nombre de followers…).

Pour mesurer cet objectif, on va utiliser un appel à l’action. Il s’agit généralement d’un lien ou d’un bouton qui se situe à la fin de l’e-mail. Si l’abonné qui ouvre l’e-mail clique sur le lien, alors vous aurez cette information à travers le taux de clic.

Je vous invite également à utiliser la technique de l’A / B  testing pour améliorer le taux de clic. Pour cela, vous pouvez faire varier les mots (le texte ou l’ancre de votre lien) pour vérifier la meilleure formulation, celle qui obtient les meilleurs résultats.

Lorsqu’un abonné de votre liste clic sur ce lien ou ce bouton, il va être redirigé vers une page d’atterrissage. Bien entendu, il faut que cette page soit performante et corresponde à la description dans le mail.

Sinon vous aurez un taux de rebond sur cette page qui sera important. Autrement dit, les visiteurs vont la quitter aussi vite qu’ils sont arrivés.

À noter, pour vérifier sur votre page d’atterrissage le nombre de personnes qui proviennent de votre newsletter, vous pouvez utiliser les balises UTM dans le lien de votre mail. Celui qui envoie vers votre page d’atterrissage.

7. Quand créer une newsletter ?

Voici une question qui revient régulièrement, quand on créer une newsletter. Ou plutôt quand on souhaite l’envoyer après l’avoir rédigée. En réalité, il n’y a pas de réponse formelle à cette question. Tout va dépendre de votre secteur d’activité.

Certaines tendances peuvent se dégager toutefois. On peut considérer que le mardi et le jeudi sont des bonnes journées pour envoyer des newsletters. De même, les meilleures heures sont généralement considérées entre 10 heures et 13 heures.

Mais il ne s’agit pas ici d’une vérité absolue, et des études contradictoires pourraient donner des résultats très différents. En réalité, tout dépend du secteur d’activité et du type de client que vous ciblez.

C’est pour cela qu’il est très intéressant de créer des personas, des profils types des personnes que vous visez. Ainsi vous apprendrez à les connaître et à vous adapter à eux.

Encore une fois, l’A / B testing (je pense que vous avez compris que c’était essentiel) vous aidera à déterminer les meilleurs horaires et les meilleurs jours pour créer une newsletter. En faisant différents tests, vous verrez que les taux d’ouverture et de clic seront meilleurs selon les jours et les heures auxquelles vous envoyez votre newsletter. Vous pourrez donc adapter vos envois en fonction de vos résultats.

8. Quelques règles pour créer une newsletter

Ci-dessous, je vous propose quelques règles que vous pouvez noter pour créer une newsletter efficace :

  • Si vous insérez des images, vous devez utiliser ce qu’on appelle un texte alternatif, donc une balise ALT qui va remplacer le texte si jamais l’image n’est pas affichée. C’est également une règle pour référencer un site internet ou un blog WordPress.
  • De même, n’utilisez pas uniquement une (ou plusieurs) image dans votre newsletter. Si cette dernière est bloquée par le fournisseur de mail, vous risquez d’avoir un e-mail tout simplement vide.
  • On considère que la bonne largeur pour créer une newsletter est de 600 pixels.
  • On conseille généralement d’utiliser des polices d’écritures qui sont standards, inutile de partir dans des polices d’écriture complexes. En effet, vous risqueriez d’avoir un affichage incorrect chez les personnes qui vont essayer de lire votre mail. L’objectif de votre mail c’est qu’il soit lu, inutile d’utiliser un certain folklore pour cela.
  • De même, le message clé de votre newsletter doit apparaître dans les 400 premiers pixels de cette dernière. Cela revient à ce que je disais tout à l’heure, il faut que votre newsletter soit courte et efficace.