Créer un site de niche

Vous en avez certainement entendu parler ? Créer un site de niche revient régulièrement dans les premières positions lorsqu’on évoque la création de sites internet, le fait d’obtenir des leads qualifiés ou obtenir des revenus passifs.

Je vous présente les raisons pour lesquelles vous devez créer un site de niche ? Mais avant, vous vous demandez peut-être en qui ça consiste ?

Créer un site de niche
Créer un site de niche

Sommaire de l’article :

1. Pourquoi créer un site de niche ?
2. Exemple de site de niche
3. Gagner de l’argent avec des sites de niche
3.1. Stratégie de développement
4. Comment créer un site de niche ?
4.1. Trouver la niche
4.1.1 Partir d’un produit ou d’une compétence
4.1.2 Vérifier la niche
4.2. Créer le site
4.2.1. Les fichiers du site internet
4.3. Créer le contenu et le structurer
4.4. Patienter le temps qu’il se positionne
4.5. Entretenir la machine
5. Conclusion

1. Pourquoi créer un site de niche ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un site de niche ? On utilise l’expression pour parler d’un site ayant une thématique spécialisée. Cette expression est empruntée au marketing. Dans le marketing, cela signifie qu’on va cibler un marché très ciblé. En l’adaptant à la création d’un site internet (blog, vitrine, e-commerce…), l’objectif est de cibler un trafic de visiteur qualifié.

En procédant de la sorte, les visiteurs de votre site internet sont des visiteurs très intéressés par la thématique développée sur ce dernier. Dès lors, cela permet de créer une communauté, vendre des produits ciblés, trouver des prospects, faire de l’affiliation, de la publicité…

Créer un site de niche, c’est donc développer une thématique très précise pour un type de visiteur très précis. L’idéal est d’abord de créer d’abord un persona (votre visiteur type) et ensuite de développer votre site pour lui.

En procédant de la sorte, vous pouvez vous positionner devant des sites plus gros, mais plus généralistes qui n’ont que quelques pages (souvent mal organisées) sur le sujet.

2. Exemple de site de niche

Lorsque j’ai créé un article sur le choix d’un sujet pour un site internet, j’ai présenté une partie qui montrait comment segmenter un sujet général en niche. C’est le principe. Je parlais alors de courte traîne et de longue traîne. Donc un thème généraliste et un sujet précis. Pour reprendre l’exemple, la santé est un sujet général (courte traîne) quand « soigner la sciatique » pour le mal de dos est quelque chose de très précis. En effet, il existe plusieurs types de mal de dos, ici on choisit un type précis pour traiter uniquement de ce dernier.

Il est également possible de spécialiser encore davantage la thématique. Pour faire cela, j’utilise un arbre de décision comme celui ci-dessous. Il existe des logiciels pour les créer, vous pouvez en utiliser en ligne, ci-dessous, il a été réalisé avec GlooMaps.

Arbre de décision pour trouver une idée de blog ou site internet
Arbre de décision pour trouver une idée de blog ou site internet

Toutes les thématiques sont donc abordables, c’est vous qui allez devoir créer votre arbre de décision pour trouver la thématique. Pour faire la recherche, je vous donnerais quelques pistes dans la prochaine partie.

3. Gagner de l’argent avec des sites de niche

On ne va pas se mentir, si vous cherchez à créer un site de niche, ce n’est surement pas par philanthropie. Vous souhaitez gagner de l’argent et on vous a parlé de ce type de site comme d’une poule aux œufs d’or qui une fois crée rapporte sans trop d’efforts. C’est tout à fait vrai.

Si vous souhaitez créer des revenus passifs sur internet, les sites de niche sont un excellent levier. Ils permettent de cibler très précisément les visiteurs (moins de visiteurs, mais beaucoup plus qualifiés). Dès lors, ils sont idéaux pour les programmes d’affiliations, pour capturer des leads, pour la vente de produits très ciblés ou la publicité ciblée également. En effet, contrairement aux sites généralistes qui ont plus de visiteurs, vous, vous connaissez la raison pour laquelle vos visiteurs sont sur votre site (puisque la thématique est précise).

Dès lors, on peut monétiser son site de niche assez simplement. Mais combien gagne-t-on ? C’est variable selon le choix de la thématique (qui est déterminante). Mais vous pouvez gagner des centaines d’euros par mois si vous trouvez le bon filon. Voyons comment développer une stratégie qui rapporte.

3.1. Stratégie de développement

La stratégie se construit sur le temps, en effet, il est rare qu’un seul site rapporte suffisamment pour en vivre (ce n’est pas impossible, mais rare et les places sont généralement déjà prises). C’est pour cela que sa stratégie se développe dans le temps.

Pour être plus réaliste, l’idéal est de créer plusieurs sites de niche qui vous feront gagner un peu d’argent chacun chaque mois. Au total, cela donnera un revenu conséquent. Par exemple, le site A rapporte 100 €, le B 50 €, le C 150 €… et ainsi de suite. Il y a tellement de sujets de niche que vous pouvez multiplier vos sites. C’est le cumul qui vous fera gagner de l’argent.

Comment procéder, vous devez compter entre un et deux mois pour la création d’un premier site (cela dépend du temps que vous avez à consacrer au projet, ici avec un travail à côté) et quelques mois de plus pour qu’il se positionne et commence à rapporter de l’argent. Donc vous pouvez créer votre premier site, une fois qu’il est créé et pendant le temps où il se positionne vous pouvez créer le second et ainsi de suite. Ceux qui vivent « très confortablement » des sites de niche en ont généralement plusieurs dizaines.

Pourquoi ? Tout simplement, car cela permet de diversifier le risque concernant les revenus. Tout concentrer sur un seul site est risqué, c’est comme la bourse, on diversifie ses placements au cas où une valeur plonge. Vous comprenez donc que cela prend du temps pour construire sa stratégie de site de niche, mais une fois qu’elle est en place, elle vous rapporte.

De plus, la création de plusieurs sites de niche permet de créer un réseau de sites internet avec des liens qui pointent les uns vers les autres, et donc d’améliorer le référencement (mais également un positionnement plus rapide des prochains). Plus vous en avez, plus le cercle vertueux se met en marche. Mais maintenant, voyons comment créer un site de niche ?

4. Comment créer un site de niche ?

Vous souhaitez maintenant créer un premier site de niche ? Vous vous demandez peut-être comment procéder ? Voyons les différentes étapes pour le faire. Créer un site de niche n’est pas très différent de la création d’un site internet généraliste. Mais voyons les grandes étapes de création.

4.1. Trouver la niche

Première chose pour créer un site de niche, déterminer son objectif. A quoi va-t-il servir ? Faire de l’affiliation, générer des revenus par la publicité, générer des leads… C’est la base, car il faut anticiper le positionnement des annonces, des formulaires, savoir s’il y aura des landing pages….

4.1.1 Partir d’un produit ou d’une compétence

Il faut déterminer la niche. Pour cela, vous pouvez piocher dans vos compétences, je vous invite à lire l’article où je détaillais la méthode pour trouver une thématique selon vos connaissances. Mais l’avantage d’une niche, c’est que vous n’êtes pas obligé d’être un expert dans votre domaine pour la créer.

En effet, pour un blog à tenir sur le long terme, c’est une quasi-obligation sinon vous allez perdre la motivation et arrêter. Mais un site de niche n’est pas un blog, c’est un site créé avec un objectif très précis et qui aura un contenu déterminé dès sa création avec peu d’ajout par la suite. On va y revenir.

On peut également partir d’un produit pour construire la niche autour de ce dernier. Vous pouvez choisir sur différents sites des produits d’affiliation. Et créer un site de niche autour de ce dernier.

  • Amazon
  • 1Tpe
  • Etsy
  • Wanelo
  • AliExpress
  • WeightWorld
  • ClickBank
  • ManoMano

4.1.2 Vérifier la niche

Vous avez une bonne idée de niche ? Parfait, avant de vous lancer, une bonne chose est de vous en assurer. Sinon, vous allez perdre du temps et de l’argent. Et même en vérifiant, on est jamais à l’abri de se tromper. Cela arrive même aux meilleurs de se tromper. C’est pourquoi il faut vérifier la niche qui est visée.

On va rechercher deux critères principaux ? Le nombre de visiteurs potentiel et la difficulté de se positionner sur la niche. Pour connaître le volume, faites une recherche dans l’outil Google AdWords, la partie de planification des mots-clés ou UbberSuggest (pas besoin de compte). Si le trafic potentiel est supérieur à 10 000, c’est bien. Regardez les expressions similaires proposées par l’outil, elles seront peut-être plus intéressantes (en termes de trafic notamment). Prenez également en compte le niveau de concurrence indiquée.

Une fois que vous vous êtes assuré que le potentiel de visiteurs est bon, il faut vérifier que vous pouvez vous positionner. Pour cela, il faut créer un compte gratuit sur SEMRush, et utiliser l’outil pour étudier la difficulté d’un mot-clé. Attention, avec un compte gratuit vous n’avez le droit qu’à dix requêtes par jour. De même, s’il n’y a pas de concurrence sur un mot-clé, c’est plus inquiétant que rassurant, c’est certainement que celle-ci n’est pas rentable.

Pour compléter votre recherche, utilisez l’outil Yooda Insight pour trouver les leaders de la thématique (pour les étudier). Il suffit de créer un compte puis de lancer la recherche dans « Leaders ». Une fois ces éléments récupérés, vous avez une bonne idée du potentiel de votre niche. Il faut passer à la pratique.

4.2. Créer le site

Maintenant, passons à la mise en pratique. Il faut trois choses essentielles pour créer son site internet. Un hébergement, un nom de domaine et les fichiers du site.

Concernant l’hébergement, vous pouvez découvrir la liste des meilleurs hébergeurs francophone ou l’article pour choisir un hébergeur. Si vous souhaitez gagner de l’argent, n’utilisez pas d’hébergement gratuit, ils ont trop de contraintes. Surtout qu’un hébergement payant coûte seulement 1,99 € HT par mois chez OVH par exemple. Il s’agit d’un hébergement d’entrée de gamme, mais pour améliorer significativement les performances et la sécurité,  vous pouvez utiliser le service gratuit Cloudfare (voir l’article avec le lien précédent qui explique son installation).

Pour le nom de domaine, je vous invite à consulter mon article complet sur les possibilités et les astuces pour choisir un nom. Concernant la réservation du nom de domaine, j’ai également réalisé un article pour la procédure. Pour résumé, l’idéal avec un site de niche est d’utiliser le mot-clé dans le nom de domaine, mais attention ce dernier ne doit pas être trop long. De même, s’il est composé de plusieurs mots, attachez-les, ne les séparez pas avec des tirets. Google sait les lires même attachés.

4.2.1. Les fichiers du site internet

Maintenant que l’hébergement et le nom de domaine sont choisis, il faut choisir les fichiers qui seront utilisés. Quand je dis les fichiers, cela signifie par exemple quel CMS (WordPress, Joomla!, Drupal…). Si vous n’avez aucune ou peu de connaissance en création de sites, le plus simple est d’utiliser WordPress sur votre hébergement. Voici la procédure pour installer WordPress en 5 minutes sans connaissance. Ensuite, vous pouvez consulter les articles dans la partie WordPress pour apprendre à le maîtriser (au cas où).

A noter : créer un site de niche avec WordPress ça va, un second c’est gérable, un troisième cela se complique, alors 20 je vous laisse imaginer. Si vous avez des thèmes et plugins premium vous risquez de devoir les payer pour chacun ce qui baisse la rentabilité également. Sans compter qu’il faudra mettre à jour chaque site avec les différents soucis techniques qu’on peut rencontrer en plus.

Si vous comptez créer plusieurs sites de niche, je vous conseille fortement de les créer en dur (avec du code HTML et CSS) pour la gestion. Autrement dit, vous achetez un thème HTML une fois sur ThemeForest (ou une autre place de marché) puis vous créez vos sites à partir de ce dernier. Le prix est abordable, 20 € une fois. Avec un code HTML, pas besoin de mise à jour du système, c’est plus rapide, plus sécurisé et pas de risque de plantage. C’est très stable.

Je vous conseille également une chose dans ce cas, c’est de créer un domaine exprès pour héberger le thème et faire en sorte que chaque site viennerécupérer les fichiers depuis ce domaine. Pourquoi ? Car, si une mise a jour du thème a lieu (possible), il suffit de mettre jour le contenu sur le nom de domaine prévu pour le thème et cela se répercute immédiatement sur tous vos sites, vous n’avez pas à le faire pour chaque site. Si vous n’avez pas de connaissance en HTML et CSS, vous pouvez suivre la formation gratuite sur OpenClassrooms.

Cependant, si vous souhaitez absolument passer par WordPress, vous pouvez vous pencher sur les solutions de gestion multisite qui permettent comme leur nom l’indique de gérer plusieurs WordPress. Mais la solution du codage en dur présente bien plus d’avantages. Ci-dessous, une liste de sites pour gérer plusieurs WordPress :

4.3. Créer le contenu et le structurer

Une fois le site en place, il va falloir créer le contenu et la structure. C’est la partie la plus difficile pour créer un site de niche. Pour commencer, il faut entre 30 et 40 articles de minimum 800 à 1 000 mots sur votre niche pour que celui se positionne comme il faut. En effet, on ne peut pas créer un site de 10 pages et espérer un bon positionnement. C’était possible il y a quelques années avec les fameux MDA (Made For Adsense), mais les algorithmes de Google ont mis à mal cette pratique.

Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un écrivain, vous pouvez déléguer cette partie en la confiant à des rédacteurs web (les plateformes) qui vont créer vos textes. Concernant les tarifs, comptez entre 15 et 20 euros pour un bon texte (selon la notation du rédacteur). A vous de voir si vous souhaitez déléguer l’ensemble de la rédaction, seulement une partie où tout rédiger vous-même. C’est un budget à investir (cependant vous n’êtes pas obligé), mais c’est comme pour toute entreprise. L’avantage c’est que la création sera beaucoup plus rapide. Ensuite, il faudra optimiser le contenu pour le référencement, consulter cet article pour les bonnes pratiques.

Mais comment trouver les sujets des 40 articles ? Observez le contenu de vos concurrents, utilisez les expressions similaires trouvées UbberSuggest, lancez une recherche dans Answer The Public pour trouver les questions que les internautes se posent sur votre thématique. Rendez-vous sur des forums pour trouver les questions qui reviennent régulièrement. Vous aurez très rapidement une longue liste d’articles à créer.

Une fois que vous aurez créé le contenu, faites en sorte que chaque article soit accessible en moins de deux clics depuis la page d’accueil (profondeur de page). Vous pouvez jouer sur les menus, la barre latérale (si vous en avez une bien entendu) ou le bas du site.  De même, pour chaque article faites en sorte que des liens pointent vers d’autres articles qui sont connexes à son sujet afin d’améliorer votre référencement et l’expérience utilisateur (c’est le maillage interne). Vous pouvez consulter l’article sur la création de la structure d’un site internet pour améliorer cette dernière.

4.4. Patienter le temps qu’il se positionne

Votre site est en place, il faut maintenant patienter le temps qu’il se référence. Il faudra bien entendu avoir créé votre compte Google Search Console et transmis un fichier sitemap.xml pour que Google prenne connaissance de l’existence de votre site. Installez l’outil Google Analytics pour suivre l’évolution de votre audience.

L’objectif est d’obtenir des liens provenant d’autres sites internet pour améliorer votre référencement et vous faire connaître. Par exemple, vous pouvez créer des posts sur les forums qui répondent aux questions en redirigeant vers votre site. De même, laisser des commentaires sur les blogs et sites internet, écrire des articles invités. L’objectif est donc d’obtenir des liens qui pointent vers votre nom de domaine. L’idéal, c’est qu’il soit follow (que les moteurs de recherche les prennent en compte), mais même s’il est nofollow cela a de l’intérêt puisque votre site est visible.

Le sujet de cet article n’est pas de vous présenter le référencement d’un site, je vous invite à consulter les articles qui traitent de ce point. Vous pouvez aussi découvrir celui pour augmenter votre trafic (et donc potentiellement vos revenus). Pour faire simple, la phase de positionnement va durer plusieurs mois, c’est normal. Je vous invite a consulter cette vidéo très intéressante pour booster le positionnement d’un site de niche. (J’espère qu’elle sera toujours accessible).

4.5. Entretenir la machine

Désormais, vous pouvez vous reposer un peu et étudier le positionnement de votre site internet. Vous n’avez plus besoin de travailler d’arrache-pied, le plus dur est fait. Désormais, vous devez ajouter du contenu de temps en temps, un article par mois par exemple. Mais si vous pouvez en faire plus, c’est mieux.

Suivez les positions de vos articles et améliorez ceux qui sont les moins bien positionnés. Non seulement Google le verra comme une mise à jour et donc un site actif, mais en plus cela vous permettra d’améliorer vos positions et donc vos revenus potentiels (car vous aurez plus de trafic selon vos positions dans les SERPs). Il ne faut surtout pas laisser votre site non actif, sinon Google va progressivement le déclasser. Il faut régulièrement apporter des petites améliorations. Mais le travail est mineur par rapport au travail de mise en place qui est le plus long.

5. Conclusion

Vous avez toutes les bases pour créer un site de niche. Désormais, à vous de jouer. N’oubliez pas que le plus difficile est de lancer la machine. Le premier site de niche sera certainement le plus compliqué, en effet, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Vous allez donc apprendre et ensuite éviter les erreurs que vous avez peut-être réalisées.

Une stratégie de sites de niche se construit dans le temps, vous construisez un premier site qui vous rapporte, vous réinvestissez dans un second, puis un troisième… En réalité, la stratégie est ultra connue et similaire à de nombreux aspects de la « vie réelle » comme l’immobilier. Achat d’un premier appartement, puis un second, puis un troisième… Sauf que les sommes engagées pour un site sont ridicules et le risque nul par rapport à un investissement immobilier.

C’est la force des sites de niche, peu d’investissement, quelques heures pour le construire et vous obtiendrez de la rentabilité rapidement. En résumé, les étapes pour créer un site de niche :

  1. Trouver la niche
  2. Partir d’un produit ou d’une compétence
  3. Vérifier la niche
  4. Créer le site
  5. Créer le contenu et le structurer
  6. Patienter le temps qu’il se positionne
  7. Entretenir la machine avec des nouveaux articles

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fondateur

INSCRIVEZ-VOUS

Découvrez des astuces et conseils pour transformer votre site en réussite.

Merci. Vous allez recevoir un e-mail pour confirmer votre inscription. A très vite, Fabien

Pin It on Pinterest

Share This