Comment écrire un article ? (blog ou autres)

Vous souhaitez ajouter du contenu à votre blog, votre site ? Ou même vous lancer dans la rédaction web. Vous serez certainement confronté à cette question un jour : comment écrire un article ? Mais aussi, où trouver l’inspiration ? Comment faire vivre son blog ? Comme écrire un article doit rester un plaisir, je vais vous donner quelques clés pour en faciliter la rédaction.

N’oubliez pas que la création de contenu est une des clés pour réussir sur internet et augmenter votre audience. Vous avez certainement déjà entendu la célèbre phrase de Bill Gates, « le contenu est roi ». Mais pour cela, il faut savoir et pouvoir écrire des articles. C’est par exemple le métier des rédacteurs web.

Écrire un article (blog, site, rédaction...)
Écrire un article (blog, site, rédaction…)

Lorsque j’ai commencé sur internet, je ne savais pas du tout comment écrire un article. En plus, je n’aimais pas ça. Je faisais tout à la va-vite. C’était une grosse erreur, avec le temps, j’ai appris à trouver et structurer mon contenu. J’ai écrit plus de 1 000 articles sur mes blogs, voici mon petit retour d’expérience sur le sujet. Vous pouvez partager votre expérience dans les commentaires, ce serait un plaisir d’en parler.

Sommaire de l’article :

1. Trouver l’inspiration pour écrire un article

2. Pré-rédaction de l’article

3. Structure pour écrire un article

4. Ecrire un article pour le web
5. Conclusion

1. Trouver l’inspiration pour écrire un article

Avant de commencer à écrire un article, il vous faut tout d’abord trouver l’inspiration et le sujet. En effet, pas de sujet, pas d’article. Pour cela, passons en revue quelques techniques à utiliser.

1.1. Assurer une veille d’information

Tous les rédacteurs de contenu et blogueurs doivent se tenir informés de l’actualité qui touche leur domaine. Pour assurer cette veille, je vous conseille de consulter régulièrement les sites et blogs français et étrangers, qui traitent des mêmes thèmes que vous. Vous pouvez utiliser les newsletters de ces derniers, les flux RSS, vous abonner sur les comptes des réseaux sociaux des influenceurs de votre thématique également.

Ne vous contentez pas de vos domaines de prédilection, élargissez le champ de vos recherches. En effet, des thématiques connexes pourront apporter une touche en plus à vos articles, la valeur ajoutée qui plaira à vos lecteurs. La chose importante est de vérifier l’exactitude de vos sources, et même en étant vigilant on peut se tromper.

Vous pouvez également vous inspirer de vos propres expériences pour rédiger votre article. Ce sont vos connaissances et expériences personnelles qui vont rendre votre article unique et intéresser votre audience.

1.2. Noter ses idées

Écrire un article requiert une bonne organisation. C’est pourquoi il est important de noter toutes vos idées d’articles. Puisque ces idées peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée, je vous conseille d’avoir toujours sur vous un carnet. Mais bon, on ne se promène pas toujours avec ce dernier.

Vous serez certainement davantage porté sur la technologie. En effet, vous pouvez les noter dans votre téléphone. On peut utiliser Keep (Google), Evernote, OneNote (Microsoft). Mais un simple logiciel de traitement de texte ou un tableau peut faire l’affaire. Personnellement, j’utilise un simple tableur où je note mes idées au fur et à mesure. Lorsque je n’ai pas d’idée pour écrire un article une semaine, il me suffit de piocher dans le tableau.

1.3. Utiliser des outils

On peut également utiliser des outils pour générer des idées. Dans l’article présentant comment trouver des mots-clés, j’avais déjà présenté plusieurs outils qui peuvent être utilisés dans ce cadre. Mais ci-dessous, je vous montre quatre outils qui vous serviront pour écrire des articles.

1 – Google AdWords et son outil de planification des mots-clés est le premier que l’on peut citer. A partir d’une idée, ce dernier va vous proposer des idées de sujets connexes et déterminer le potentiel de trafic et la concurrence sur celle-ci. Il fait également partie des meilleurs outils pour le référencement.

2 – Yooda Insight permet de lancer une recherche sur une thématique pour trouver les leaders, puis les mots-clés utilisés par ces derniers. Vous trouverez rapidement des idées d’articles.

3 – AnswerThePublic, vous indiquez un sujet dans l’outil et il ressort toutes les questions que se posent les internautes sur ce dernier.

4 – YourTextGuru, c’est un outil payant, mais il suffit de lui indiquer un sujet d’article et il va vous construire la structure complète de ce dernier avec les mots-clés et les informations à utiliser.

Utiliser AnswerThePublic pour écrire un article
Utiliser AnswerThePublic pour écrire un article

1.4. Concurrents

Bon, que celui qui ne l’a jamais fait me jette la première pierre… Comme indiqué, en faisant de la veille, vous allez consulter des sites et blogs sur la même thématique que vous. Forcément, ces derniers écrivent des articles qui vont vous intéresser et vous aurez des idées qui vous viendront à partir de ces derniers.

Par exemple, vous souhaitez apporter un regard différent sur le sujet, ou ce dernier vous intéresse et vous souhaitez créer votre propre article. Attention de ne pas copier le contenu, car vous risquez une sanction par les moteurs de recherche pour une duplication de contenu. De plus, la personne à qui vous aurez « volé » le contenu n’appréciera pas forcément…

J’avais déjà évoqué la méthode du content spinning (copier un texte en changeant son contenu), mais il ne faut pas l’utiliser sur le contenu d’autres blogs. Personnellement, je l’utilise sur mon contenu de temps en temps. Par exemple, je créé un article sur un mot-clé, mais ce dernier à plusieurs variations intéressantes en termes de trafic, alors je « spin » mon texte pour l’adapter sur les autres mots-clés. Je fais toujours un spin manuel, jamais d’automatique.

1.5. Répondre aux besoins de ses lecteurs

Vos lecteurs peuvent vous aider dans votre quête d’inspiration. Si vous tenez un blog ou même d’autres supports de création de contenu, vous pouvez compléter d’anciens articles qui ont prêté à débat dans les commentaires. Vous pouvez également actualiser vos articles lorsque les informations délivrées sont devenues obsolètes.

Vos lecteurs sont sûrement tombés sur votre blog en tapant certains mots-clés. L’analyse de ces mots-clés peut vous donner une idée des besoins de votre lectorat. De même, lorsque ces derniers laisseront des commentaires, ils peuvent vous demander votre avis sur tel ou tel sujet en rapport avec votre thématique. Cela vous donnera le thème pour écrire un nouvel article.

1.6. Types d’articles pour ne pas être en panne d’idées

Ci-dessous, je vous propose quatre types  d’articles que vous pouvez créer très facilement lorsque vous êtes en panne d’inspiration.

1 – Le premier type est d’écrire un article dans lequel vous parlez d’une personne connue sur internet ou même dans la « vie réelle ». Mais aussi, sur une entreprise ou donner son avis sur un service. Par exemple, il est très intéressant d’écrire un article sur un blogueur, un influenceur ou un YouTubeur.

En procédant de la sorte, vous trouverez rapidement des sujets à présenter, car les personnes connues ne manquent pas. De plus, vous pourrez positionner vos articles lorsqu’un utilisateur lance une recherche avec le nom de la personne dans un moteur de recherche.



2 – Dans la continuité, vous pouvez réaliser des interviews. Avec le premier type de contenu indiqué précédemment, il n’y a pas d’interaction, c’est vous qui choisissez l’angle pour écrire l’article. Avec une interview, il y a un échange constructif. Il peut s’agir de personnes connues, mais aussi d’entreprises. Il est toujours intéressant de présenter une entreprise leader dans sa thématique. Tout le monde est gagnant.

En effet, vous obtenez un contenu pertinent et vous vous positionnerez dans les résultats des moteurs de recherche sur le nom de l’entreprise. Pour cette dernière, elle obtient de la publicité gratuite et généralement un lien (ce qui améliore son référencement naturel). C’est gagnant-gagnant.

3 – Créer un top. Vous n’avez pas pu rater le phénomène des tops. On peut même dire que c’est la mode. Il suffit de voir le succès des sites qui regroupe des tops ou les chaînes YouTube qui se sont spécialisées sur cette thématique. Cela attire toujours de nombreux visiteurs. C’est donc une valeur sûre.

4 – Le dernier type d’article est le tutoriel. Il apporte au visiteur une solution pour résoudre un problème. Il y a un besoin que vous allez combler. Ainsi, vous allez satisfaire votre visiteur, mais en plus, ce dernier aura tendance à vouloir vous suivre si vous lui avez rendu service.

Il n’hésitera pas non plus à partager votre article. Cela permet de vous présenter comme un expert dans votre thématique. De plus, les visiteurs posteront régulièrement des commentaires de remerciement, et vous verrez que c’est bon pour le moral.

1.7. Lutter contre la page blanche

En suivant ces conseils, vous ne devriez pas être à court d’idées pour vos articles. Mais le risque de la page blanche existe. Autrement dit, vous n’avez aucune idée des éléments à insérer dans l’article.

Il n’y a pas de recette miracle pour lutter contre la page blanche. Vous pouvez néanmoins mettre en place quelques habitudes pour trouver plus facilement l’inspiration ou utiliser le service YourTextGuru (mais payant). Vous pouvez également faire appel aux plateformes de rédaction sur internet (payantes aussi) comme TextBroker, Scribeur, TextMaster…

Faire écrire des articles avec TextBroker
Faire écrire des articles avec TextBroker

Si vous n’arrivez vraiment pas à écrire un article, c’est que vous avez peut-être besoin de faire une pause. Aérez-vous l’esprit, prenez un café ou faites du sport. Vous reviendrez à votre article plus détendu.

Si vous devez écrire un article pour votre blog personnel, ne vous forcez pas. Il ne faut pas que le rythme de publication de vos articles vous mette la pression, cela serait contre-productif.

Rien ne sert de vous obliger à écrire un article si vous n’en avez pas la motivation. Vous risqueriez de bâcler votre article et vos lecteurs le ressentiraient. Il ne s’agit peut-être pas du bon moment pour vous ou c’est tout simplement le sujet de votre article qui ne vous intéresse pas. Vous devrez peut-être alors reconsidérer son sujet.

2. Pré-rédaction de l’article

Vous avez trouvé le sujet pour écrire un article, il faut maintenant passer à la pratique et rédiger l’article en lui-même. Dans la prochaine et dernière partie, j’aborderai le découpage de ce dernier. Mais voyons la pré-écriture de ce dernier. On peut découper cette partie en plusieurs actions.

2.1. Travailler dans de bonnes conditions

La première action à mettre en place semble évidente et pourtant c’est peut-être la plus difficile. Vous devez travailler dans des bonnes conditions.

Pour faciliter le processus d’écriture, vous devez trouver ce qui fonctionne. Est-ce que vous préférez écrire un article à la main ou directement sur votre ordinateur ? De même, il y a certains endroits où vous trouverez plus facilement l’inspiration que d’autres. Vous préférez travailler le matin ? En journée ? Le soir ? Avez-vous besoin d’être confortablement assis (la qualité du siège à son importance). L’essentiel est donc de trouver la méthode et l’endroit où vous vous sentirez le plus à l’aise pour écrire.

Surtout, essayez d’éviter toute distraction.  Pour cela, évitez d’avoir une télévision ou un téléphone allumés à proximité lorsque vous travaillez. Cela vous fait perdre du temps et risque de vous déconcentrer. C’est plus difficile que cela n’y paraît.

2.2. Faire le plan pour écrire un article

Cela peut paraître scolaire, mais faire un plan et un brouillon peut être la meilleure manière de débuter l’écriture d’un article. Je le fais pour chaque article. On perd un peu de temps au démarrage, mais on en gagne par la suite, car on ne se perd pas dans la rédaction de l’article.

Dans ce plan et ce brouillon, listez les titres de vos parties, puis listez vos idées principales sous forme de mots-clés dans ces dernières. Ne limitez pas vos idées, écrivez-les tel qu’elles viennent sans faire de phrases construites.

Cela devrait vous aider à trouver plus facilement une structure à votre article. Une fois que vous avez terminé d’écrire toutes vos idées, vous trouverez rapidement le bon rythme pour écrire votre article.

2.3. Déterminer son public cible

Un élément à ne pas négliger avant d’écrire un article, c’est la cible de ce dernier. Par exemple, en fonction.de l’objectif du site internet, le ton peut-être professionnel ou plus personnel.  La thématique va orienter également l’article.

Si vous avez créé un ou plusieurs personas (je vous le conseille), vous connaissez votre audience. Cela donne un avantage, car vous savez précisément ce que cette dernière attend de vous.

3. Structure pour écrire un article

Structure pour écrire un article
Structure pour écrire un article

Je viens de vous présenter comment trouver des idées et les prérequis pour commencer à écrire un article. Maintenant, il est temps de passer à la structure de ce dernier.

Avant de commencer, une petite parenthèse, il faut savoir qu’un article doit être écrit pour vos visiteurs certes, mais également pour les moteurs de recherche. Pour ces derniers, il est important de créer un contenu de qualité si vous souhaitez apparaitre dans les résultats. Je dirais même plus, si vous souhaitez être bien positionné dans ces derniers.

Et une place de gagner peut vous apporter un trafic supplémentaire non négligeable. D’ailleurs, un article présentait le potentiel de trafic que l’on gagner en améliorant son positionnement.

Pour cela, la première règle est que votre article ne doit jamais faire moins de 300 mots, mais je dirais plutôt qu’il ne doit jamais faire moins de 500 mots. Si vous voulez atteindre les premières places et vous maintenir, surtout sur des mots-clés concurrentiels, il faudra dépasser les 1 500 – 2 000 mots dans vos articles.

Mais revenons à la structure pour écrire un article. Quels sont les principaux éléments qui le composent ?  Ci-dessous, les premiers éléments de réponse.

3.1. Le titre

C’est la première chose que votre lecteur va lire. Deux solutions, soit vous l’écrivez en premier, soit en dernier. Cela va avoir deux impacts. Si vous l’écrivez en premier, vous allez rédiger le contenu en fonction de ce titre. Si vous le rédiger en dernier, après le contenu, vous allez le créer en fonction du contenu.

Faites le test, vous verrez que le titre sera différent. Si vous l’écrivez en premier, il n’est pas rare de le modifier pendant la rédaction. Certains considèrent que son écriture est plus simple une fois le corps de l’article entièrement rédigé. A vous de trouver le moment où vous préférez l’écrire.

Une astuce pour écrire un titre efficace est d’utiliser au moins un mot qui fait appel aux émotions de votre lecteur : incroyable, révolutionnaire, etc… C’est ce qui lui donnera envie de cliquer. Il s’agit d’ailleurs des articles les plus partagés sur les réseaux sociaux comme l’indiquait une étude menée par CoSchedule. C’est une méthode de neuromarketing classique.

3.2. L’introduction

La première étape de votre article doit être l’introduction. Celle-ci est primordiale, car elle vous permet de créer l’attente chez votre lecteur. C’est elle qui lui donnera envie d’en savoir plus, ou non, sur le sujet traité. Vous pouvez également expliquer le but de ce dernier.

Pour rédiger votre introduction, il existe plusieurs méthodes :

  • Raconter une courte anecdote
  • Poser des questions
  • Présenter son approche
  • Se mettre à la place de son lecteur en partageant ses inquiétudes
  • Faire une promesse, celle de résoudre les problèmes de son lecteur grâce à son article.

Il n’y a donc pas de format type pour la rédaction de votre introduction. Celle-ci ne doit néanmoins pas être trop longue. Si vous rédigez un article de presse, elle ne doit pas dépasser 3 lignes. S’il s’agit d’un article d’un blog, le format est plus souple.

3.3. Image en-tête

Il peut être intéressant d’insérer une image qui attire l’attention juste après l’introduction.  N’oubliez pas qu’une image vaut mille mots, et si elle est bien choisie et pertinente, elle pourrait aussi permettre à votre article d’être partagé (par exemple sur Pinterest).

3.4. Le corpus

Écrire un article suppose de recourir à des méthodes de rédaction. Comme pour l’introduction, il en existe également pour la rédaction du corps de votre article.  Vous connaissez certainement une des règles les plus connues dans le domaine journalistique. C’est la règle des cinq questions. Dans tous les journaux, il faut répondre précisément à cinq questions. Vous pouvez donc procéder de la même manière. Voici ces dernières :

  • Qui ? Votre visiteur doit comprendre immédiatement de qui on parle. Il faudra donc le renseigner sur ces personnes.
  • Quoi ? Cela paraît logique, mais il faut le rappeler, le sujet de votre article doit-être très clair et précis.
  • Quand ? Il faut préciser la date ou la période dans laquelle l’action se déroule.
  • Où ? Comme la période, il est important de préciser où se déroule l’action.
  • Pourquoi & comment ? Vous devez préciser pourquoi l’action à lieu, quel est le facteur qui la déclenche et comment s’est déroulée celle-ci.

Vous  connaissez désormais les cinq questions utilisées pour écrire un article de journal. Mais dans le cas d’un blog, cela n’est pas toujours utile. Lorsqu’on réalise un tutoriel sur Google Analytics, le lieu où se passe l’action n’a pas d’importance. Mais c’est important de les connaître, elles pourront vous servir selon votre type de contenu.

3.4.1. Les méthodes pour écrire un article

Maintenant, voyons des méthodes plus concrètes qui vous permettront d’écrire des articles de blog, faire de la rédaction… Voici les principales à connaître :

  • La liste : Vous pouvez lister vos idées sans les hiérarchiser. Cette méthode a l’avantage de la clarté pour le lecteur qui peut trouver plus facilement l’information recherchée. Elle est également intéressante pour le référencement, notamment si vous visez la position 0 dans Google.
  • La progression : En partant d’une problématique, vous allez montrer à votre lecteur comment parvenir au résultat escompté, étape par étape. C’est proche du Storytelling qui utilise une méthode similaire.
  • La chronologie : Lorsque vous traitez d’un évènement, vous pouvez raconter son déroulement dans l’ordre chronologique. Vous pouvez également le traiter grâce à la méthode de la chronologie inversée. Dans ce cas, vous commencez par traiter de l’évènement, pour ensuite revenir sur ses causes et ses probables répercussions dans le futur.
  • Le débat : Cette dernière méthode consiste à présenter des arguments contradictoires, puis votre point de vue sur le sujet. Elle reprend la forme classique d’une dissertation : thèse-antithèse-synthèse.

3.5. Image dans le corpus

Il est intéressant de placer des images dans votre corps. Cela permet également d’illustrer les informations contenues dans le corps du texte. Par exemple, si vous présentez un logiciel ou un service, vous pourrez montrer des captures d’écran qui vont contextualiser vos propos.

Cela permet à la fois d’aérer votre article, mais également d’apporter un complément d’information plus ludique.

3.6. CTA

Une autre possibilité est d’ajouter des CTA (appel à l’action) pour vos visiteurs. Si vous souhaitez interagir avec eux. L’idéal est de les placer à la fin de votre article. Mais cela signifie que vos visiteurs devront lire l’intégralité de votre contenu.

Donc d’un côté, vous perdrez une partie de vos visiteurs en route qui ne verront pas vos CTA, mais ceux qui arriveront à la fin seront ceux qui sont les plus intéressés par votre contenu, donc les plus susceptibles de passer à l’action. Il peut s’agir d’inscription à la newsletter (voir les meilleurs logiciels de newsletter), de sondage, de notation… Si vous souhaitez toucher le plus de monde possible, vous pouvez les placer en début ou milieu d’article.

3.7. La conclusion

Elle est facultative. C’est néanmoins l’occasion de récapituler les points importants abordés dans l’article et d’ouvrir le sujet. La conclusion d’un article permet de mettre fin à ce dernier d’une manière structurée. En effet, finir un article sans conclusion peut donner au lecteur l’impression de rester sur sa faim. Personnellement, je ne l’utilise pas toujours, mais je trouve que son utilisation permet une meilleure compréhension de l’article.

A savoir, il n’est pas rare que les visiteurs survolent un article, surtout si celui-ci est long (comme c’est le cas ici). S’il y a une conclusion à l’article, c’est un mini résumé qui va intéresser le lecteur. En effet, en le lisant, il obtient directement les informations essentielles de l’article.

Elle est importante pour les articles dont le but principal est de pousser le lecteur à l’action : visiter un site internet, s’abonner à une newsletter, acheter un produit…

4. Écrire un article pour le web

Une fois votre article entièrement rédigé, il est temps de l’améliorer. Vous pouvez le considérer comme un diamant brut qu’il va falloir tailler pour qu’il prenne de la valeur. Écrire un article, c’est avant tout penser à son lecteur potentiel. Il faut alors rendre sa lecture la plus agréable possible. Pour cela, pensez à aérer votre article.

Lorsqu’on écrit pour le web, on utilise les balises de code HTML pour formater le texte (paragraphes, tableaux, listes HTML…). Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec ces dernières, les CMS (comme WordPress, Joomla!, Drupal…) ont des éditeurs de texte intégré qui vous permette de mettre en forme pour le web aussi simplement qu’en utilisant un logiciel de traitement de texte.

Pour aller plus loin dans la création de contenu pour le web, je vous invite à consulter mon article présentant comment référencer son site internet. Vous trouverez des conseils sur les bonnes pratiques à utiliser lors de votre rédaction. Mise en place de paragraphes, mise en gras, liens hypertextes, images…

Enfin la dernière étape obligatoire : la relecture. Écrire un article avec des fautes d’orthographe ou de syntaxe va généralement rendre sa lecture plus désagréable et lui fait perdre en crédibilité. Bon je reconnais, ce n’est pas mon point fort, mais j’y travaille.

5. Conclusion

Pour résumer, écrire un article peut-être découpé en plusieurs étapes. La première est de trouver le sujet à traiter, ensuite il faut se mettre en condition, puis se lancer. Le mieux est de commencer en ayant structuré l’article avec un plan et des mots-clés. Le contenu sera écrit beaucoup plus vite. Vous pouvez utiliser les outils évoqués dans l’article pour vous aider.

Chacun à sa méthode, il n’y a pas de technique universelle. Les pistes évoquées dans cet article vous permettront de vous lancer dans des bonnes conditions, de ne pas connaître la panne sèche et de structurer votre contenu.

Mais, avec le temps, vous allez développer vos propres méthodes, il n’y a pas de secret, plus vous écrirez et plus vous vous améliorerez (c’est en forgeant que l’on devient forgeron). Vous pourrez produire du contenu pertinent de plus en plus rapidement.

Partager

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSCRIVEZ-VOUS

Fondateur
Découvrez des astuces et conseils pour transformer votre site en réussite.
JE M'INSCRIS
Vos données seront en sécurité. Je suis le seul à y avoir accès.
close-link
Click Me